nuance

Un gène serait responsable de l’apparition de métastases dans le cancer du côlon

Des chercheurs américains publient aujourd’hui leurs travaux de recherche dans la revue Science sur la découverte d’un gène, PRL-3 (aussi appelé PTP4A3), qui serait impliqué dans le processus de formation des métastases à partir du cancer du colon.

Bert Vogelstein du Howard Hughes Medical Institute et ses collaborateurs ont utilisé une technique, appelée SAGE (Serial Analysis Gene Expression), qui permet de définir le niveau d’expression d’un gène (cad la transcription) et ce pour chaque gène d’une cellule donnée.

Les chercheurs se sont servis de la technologie SAGE pour établir une carte d’expression génétique de cellules cancéreuses métastatiques provenant de cancers coliques.

Cette analyse a révélé 38 gènes transcrits apparemment de façon abondante dans les cellules métastatiques comparativement aux cellules normales du colon ou aux cellules cancéreuses du colon. Parmi ces gènes, un seul est apparu considérablement surexprimé dans chacune des 18 métastases étudiées, le gène PRL-3.

Le gène PRL-3, d’une façon surprenante, code pour une enzyme alors qu’en général la plupart des gènes impliqués dans les cancers sont des gènes codant pour des suppresseurs de tumeur qui sont inhibés durant le processus de tumorisation.

Les chercheurs ont remarqué que le niveau d’expression de PRL-3 est très faible voire inexistant dans les cellules normales du colon, faible dans les cellules néoplasiques colorectales tandis qu’il est sur exprimé dans les cellules métastatiques du foie. Ces résultats ont été similaires chez six patients différents.

Dans certains cas (3 sur 12 métastases étudiées), les auteurs se sont aperçus que la surexpression de PRL-3 était associée à une amplification génique, c’est-à-dire à un nombre accru de copies du gène PRL-3 retrouvées sur le bras long du chromosome 8. L’amplification génique est une des caractéristiques retrouvée associée à la surexpression des gènes de régulation de la croissance dans les cancers humains. « La découverte d’un gène [sous entendu PLR-3] non seulement surexprimé mais également amplifié fournit une relation forte de cause à effet de l’implication de ce gène dans le processus métastatique », a commenté Vogelstein.

Cette découverte ouvre la voie à des recherches de thérapies médicamenteuses capables d’inhiber l’activité de PLR-3 et donc de stopper la diffusion des cancers coliques.

Source : Science Saurabh Saha et al. A phosphatase associated with metastasis of colorectal cancer. 2001, sous presse.

Descripteur MESH : Recherche , Cellules , Gènes , Bras , Croissance , Diffusion , Foie , Génétique , Patients , Technologie

nuance

Recherche scientifique: Les +