nuance

Un gène à l’origine de la tachycardie ventriculaire

Une recherche américano-canadienne montre le clonage et l’identification d’un gène de régulation conférant une susceptibilité aux arythmies cardiaques. Bien que l’étude ait été réalisée chez la souris, l’analogue de ce gène, nommé KchIP2, est retrouvé chez l’homme et est connu pour réguler le courant électrique cardiaque potassium-dépendant, appelé Ito.

Ce travail a été mené par une équipe de l’institut de médecine moléculaire de l’université de Californie (San Diego, EU) et est publié dans la revue Cell.

Les chercheurs ont généré des souris transgéniques déficientes pour le gène KchIP2 (KchIP2-/-) et ont observé que celles-ci, bien que possédant une structure et une fonction normales de leur muscle cardiaque, possédaient une élévation prolongée du segment ST sur leur électrocardiogramme.

De plus, ces souris étaient très susceptibles à la survenue d’arythmies cardiaques, qui se sont révélées être dépendantes de l’absence du courant électrique externe transitoire potassium-dépendant ainsi que d’une augmentation du temps du potentiel d’action.

«Nous savions que dans les formes d’insuffisance cardiaque, il y avait une diminution importante du courant Ito, mais nous ne savions pas pourquoi», a commenté Hai-Chien Kuo, le principal auteur de l’étude.

Les chercheurs ont également découvert que l’activité du gène KchIP2 était étroitement reliée au niveau du courant Ito.

Chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque, le gène KchIP2 est inhibé, ce qui provoque une susceptibilité à l’arythmie cardiaque. Les auteurs veulent maintenant tenter d’identifier la cascade d’événements moléculaires qui conduit à l’inhibition de ce gène. Ils espèrent ainsi trouver une façon de bloquer ce processus et de restaurer le niveau d’expression du gène chez ces patients.

Source : Cell 2001;107:801-13.

Descripteur MESH : Tachycardie , Potassium , Recherche , Patients , Auteur , Californie , Médecine , Médecine moléculaire , Souris transgéniques , Temps , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +