nuance

Un peptide oral mimant ApoA-I permet de réduire l’athérosclérose chez la souris

Des chercheurs californiens ont élaboré un peptide qui mime l’apolipoprotéine A-I (ApoA-I) et qui, sous sa forme dextrogyre (acides aminés D), permet de réduire considérablement les effets délétères de l’oxydation des LDL chez la souris, indépendamment du taux de cholestérol plasmatique.

Alan Fogelman et al (Université d’Alabama, Birmingham, EU) ont synthétisé un peptide D de 18 acides aminés mimant l’ApoA-I qu’ils ont donné oralement à des souris transgéniques déficientes pour le récepteur aux LDL.

Alors que le peptide sous sa forme lévogyre (L) a été rapidement dégradé et excrété dans les urines, la forme D (D-4F) a été trouvée stable dans la circulation sanguine des souris.

Ajouté dans la boisson, D4-F a permis de diminuer de près de 80% (même à la plus faible dose de 0,05 mg/ml) les lésions vasculaires des souris transgéniques. Ce résultats a été observé de manière indépendante de la concentration de cholestérol.

Les auteurs pensent qu’à terme, cette façon de combattre l’athérosclérose pourrait être utilisée chez l’homme sous forme de médication orale.

Source : Circulation 2002;105:290-2.

Descripteur MESH : Acides , Acides aminés , Cholestérol , Hypercholestérolémie , Souris transgéniques , Circulation sanguine

nuance

Recherche scientifique: Les +