nuance

Hépatite B : un vaccin comestible ?

Des végétaux comestibles modifiés de façon à produire un vaccin contre le virus de l'hépatite B pourraient un jour être une alternative aux vaccins par injections. De nouveaux travaux de recherche détaillent les résultats obtenus avec un vaccin produit par des pommes de terre. Des résultats d'immunogénicité chez l'homme sont présentés.

Le principal avantage de vaccins produits par des végétaux comestibles serait de pouvoir assurer simplement et à faible coût la production d'un stock important. Des campagnes internationales de vaccination pourraient être facilitées par un tel mode de vaccination, particulièrement dans les pays en développement.

Le virus de l'hépatite B reste un problème mondial de santé publique puisque l'on estime aujourd'hui qu'environ 350 millions de personnes sont porteuses du virus. Dans le but de produire un vaccin avec un coût de production restreint, Yasmin Thanavala et ses collaborateurs (Roswell Park Cancer Institute, Buffalo) ont modifié des pommes de terre afin qu'elles produisent l'antigène de surface HBsAg du virus de l'hépatite B.

Dans un essai en double aveugle contre placebo, des volontaires ont mangé ces pommes de terre crues par doses de 100 g. Le titre en anticorps anti-HBsAg a augmenté chez 62,5 % (10/16) des personnes qui avaient mangé trois doses et chez 52,9 % (9/17) de celles qui en avaient mangé deux doses. Comparativement, aucune hausse significative n'a été retrouvée qui ceux qui avaient mangé des pommes de terre non modifiées.

Les auteurs expliquent que ce vaccin, très simple à administrer, offre de plus l'avantage d'être constitué d'une seule protéine du virus et qu'il pourrait à ce titre être plus sûr que les vaccins vivants atténués.

Source : PNAS 2005, www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.0409899102

Descripteur MESH : Virus , Hépatite , Hépatite B , Vaccins , Injections , Recherche , Personnes , Vaccination , Anticorps , Placebo , Santé , Santé publique

nuance

Recherche scientifique: Les +