nuance

La souris comme modèle animal de l'infection par le VIH

Un groupe de chercheurs vient d'annoncer la mise au point de souris modèles pour l'étude de l'infection par le VIH. Elles pourraient trouver des applications dans l'évaluation préliminaire des vaccins et des traitements contre le virus.

Un des besoins de la recherche contre le VIH est la mise à disposition d'un modèle de l'infection chez le petit animal. Toutefois, les tentatives précédentes "d'humanisation" des cellules de souris n'ont pas montré les résultats attendus.

Dans une nouvelle étude parue dans les PNAS, Mary Jane Potash (Columbia University Medical Center) et ses collaborateurs ont modifié la région codante de la protéine gp120 du VIH par celle de la protéine gp80 d'un rétrovirus (ecotropic murine leukemia virus) qui infecte uniquement les rongeurs.

Le virus chimère 'EcoHIV' ainsi créé infecte seulement les lymphocytes de souris et pas les lymphocytes humains en culture. De plus, ce virus produit chez les souris des symptômes très proches de ceux retrouvés dans l'infection par le VIH chez l'homme. On observe notamment chez les souris infectées une réplication du virus dans les lymphocytes, sa présence dans le cerveau et l'induction d'anticorps spécifiques. Les chercheurs estiment que ce modèle animal devrait faciliter certains travaux sur le VIH avec en particulier la possibilité de tester facilement sur l'animal de nouveaux traitements ou des candidats vaccins.

Source : www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.0500649102

Descripteur MESH : Infection , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Virus , Vaccins , Lymphocytes , Anticorps , Cellules , Cerveau , Chimère , Recherche

nuance

Recherche scientifique: Les +