nuance

BioVaxys annonce la bioproduction du BVX-1021 dans le cadre de son programme pan-sarbecovirus, en collaboration avec l'Université d'État de l'Ohio

illustrationVANCOUVER, Colombie-Britannique, 19 mars 2022 /PRNewswire/ -- BioVaxys Technology Corp. (CSE: BIOV) (FRA: 5LB) (OTCQB: BVAXF) (« BioVaxys » ou la « Société »), a annoncé aujourd'hui la conclusion avec Millipore-Sigma (« Millipore »), une société mondiale de recherche, de développement et de fabrication sous contrat (« CDMO »), d'un accord relatif à la fabrication d'un approvisionnement en BVX-1021 de qualité BPL, le nouveau vaccin de la Société (« BVX-1021 ») contre la souche de coronavirus à l'origine du syndrome respiratoire aigu sévère (« SRAS1 »), la maladie respiratoire responsable de la pandémie mortelle ayant sévit de 2002 à 2004. Il n'existe aucun vaccin approuvé contre le SRAS1.

 

 

Le BVX-1021 fait l'objet d'un projet de recherche collaboratif continue entre l'Université d'État de l'Ohio (« Ohio State ») et BioVaxys. Annoncée en décembre 2021, cette étude évalue la nouvelle approche employée par la Société afin de développer un « vaccin universel » capable de traiter un large éventail de sarbecovirus (« vaccin pan-sarbecovirus »). La famille des sarbecovirus inclut le SRAS-CoV-2 et tous ses « variants préoccupants » actuels, tels que les variants Delta et Omicron (et au moins dix autres variants actuellement surveillés), le SRAS1, ainsi qu'un large éventail de virus zoonotiques potentiellement dangereux.

La collaboration entre BioVaxys et Ohio State, qui a commencé au début de janvier 2022, évalue la combinaison du BVX-0320 et du BVX-1021 dans un modèle de cobaye. Les principaux paramètres de l'étude sont le développement d'anticorps neutralisant le virus vivant SRAS-CoV-2 et d'autres sarbecovirus, y compris les coronavirus liés au SRAS provenant de la chauve-souris et du pangolin. De nombreuses souches du SRAS proviennent des chauves-souris, et plusieurs souches, précurseurs probables du SRAS-CoV-1, ont été découvertes chez la civette palmiste. (Journal of Virology. 84 (6): 2808–19, 2010). Si des anticorps neutralisants sont présents dans le modèle animal, cela suggèrerait fortement que le BVX-1021 produit une réponse immunitaire supplémentaire à l'ensemble des sarbecovirus chez les personnes entièrement vaccinées contre la COVID-19 ainsi que chez celles qui ont une immunité naturelle.

Le Dr David Berd, médecin en chef de Biovaxys, a expliqué : « Les scientifiques ont constaté que les personnes ayant survécu à la pandémie de SRAS de 2002 et 2003 et reçu par la suite un vaccin contre la COVID-19 ont développé des anticorps qui ont réagi avec l'ensemble des sarbecovirus testés. Cette observation nous amène à conclure qu'une réponse immunitaire pan-sarbecovirus semblable pourrait être générée en utilisant la protéine de pointe hapténisée du SRAS1 et du SRAS-Cov-2 comme moyen d'immunisation, comme le font nos produits BVX-0320 et BVX-1021. »

Le BVX-1021 est une protéine S recombinante modifiée par haptène du SRAS-CoV-1, tandis que le BVX-0320, le vaccin de BioVaxys contre la COVID-19, est une protéine de pointe S recombinante modifiée par haptène du SRAS-CoV-2, le virus à l'origine de la COVID-19. Un haptène est une petite molécule qui génère une réponse immunitaire lorsqu'il est conjugué avec une protéine, telle qu'un antigène de surface de virus, mais qui ne possède pas de propriété antigénique par lui-même. Des études antérieures de BioVaxys sur des souris ont montré que la protéine de pointe hapténisée du SRAS-CoV-2 provoque une réponse robuste à la fois des lymphocytes T et des anticorps.

BioVaxys a récemment annoncé les résultats d'une étude qui a démontré que le BVX-0320, son vaccin à base de protéine de pointe S hapténisée du SRAS-CoV-2, ne se lie pas au récepteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2). Les résultats suggèrent que le vaccin à protéine de pointe hapténisée du SRAS-CoV-2 de la Société pourrait ne pas provoquer de myocardite grave, un effet secondaire inhabituel des vaccins à ARNm.

Kenneth Kovan, président et directeur d'exploitation de BioVaxys, a déclaré : « Le marché lié à la COVID-19 se tourne vers des vaccins qui protégeront non seulement contre les variants émergents du SRAS-CoV-2, mais aussi contre tout coronavirus connexe qui pourrait voir le jour à l'avenir. Le BVX-1021 montre que nous pouvons utiliser notre plateforme technologique pour créer de nouveaux vaccins à antigènes viraux hapténisés, en vue de cibler d'autres marchés. »

BioVaxys a l'intention de développer le BVX-1021 en tant que « rappel » autonome destiné à toute personne immunisée à l'aide d'un vaccin contre la COVID-19 reconnu par l'Organisation mondiale de la santé, ainsi qu'à toute personne qui s'est remise d'une infection à la COVID-19. À ce jour, près de 389 millions de personnes se sont rétablies de la COVID-19 dans le monde (Worldometer, 11 mars 2022), et 57 % de la population mondiale (Our World in Data, mars 2022), soit 4,4 milliards de personnes, a reçu un schéma de vaccination complet contre le SRAS-CoV-2.

Millipore est une filiale de Merck KGaA (Deutsche Bourse: MRCG), l'une des plus grandes entreprises pharmaceutiques au monde, dont la capitalisation boursière s'élève à 81 milliards de dollars.

Il est entendu que BioVaxys ne fait aucune déclaration expresse ou implicite que la Société peut actuellement traiter la COVID-19.

À propos de BioVaxys Technology Corp.

Basée à Vancouver, BioVaxys Technology Corp. (www.biovaxys.com) est une société de biotechnologie en phase clinique, enregistrée en Colombie-Britannique, qui développe des plateformes de vaccins viraux et oncologiques, ainsi que des immunodiagnostics. La société souhaite développer des vaccins contre le SRAS-CoV-2 et le SRAS-CoV-1, ainsi qu'un vaccin pan-sarbecovirus, fondés sur sa technologie de protéine virale hapténisée et prévoit un essai clinique portant sur son vaccin autologue à base de cellules hapténisées utilisé conjointement avec des inhibiteurs de point de contrôle anti-PD1 et anti-PDL-1 qui seront d'abord mis au point pour le cancer des ovaires de stade III/stade IV. Également en développement, le CoviDTH®, un diagnostic permettant d'évaluer la présence ou l'absence d'une réponse immunitaire des lymphocytes T au SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19. BioVaxys possède deux brevets américains et de multiples brevets américains et internationaux en cours d'examen concernant ses vaccins contre le cancer, ses vaccins antiviraux et ses technologies de diagnostic. Les actions ordinaires de BioVaxys sont cotées à la CSE sous le symbole « BIOV » et se négocient à la Bourse de Francfort (FRA: 5LB) et aux États-Unis (OTCQB: BVAXF).

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Signé « James Passin »

James Passin, PDG
1 646 452 7054

Relations gouvernementales et avec les médias 
JB&A, Inc.
Davin Shinedling
davin@jennibyrne.com  
1 (647) 991-6447

Mises en garde concernant les informations prospectives 

Ce communiqué de presse contient certaines « informations à caractère prospectif » et « déclarations à caractère prospectif » (collectivement, « les déclarations prospectives ») au sens de la Loi canadienne et américaine de 1995 portant sur la réforme des contentieux en matière de valeurs mobilières (United States Private Securities Litigation Reform Act of 1995). Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, incluses dans le présent document, notamment les déclarations relatives aux performances opérationnelles ou financières futures de la Société, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont fréquemment, mais pas toujours, identifiées par des mots tels que « s'attend à », « anticipe », « croit », « a l'intention de », « estime », « potentiel », « possible » et d'autres expressions similaires, ou des déclarations selon lesquelles des événements, des conditions ou des résultats « se produiront », « pourront », « pourraient » ou « devraient » se produire ou être atteints. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse concernent, entre autres, l'achèvement de l'étude sur le modèle murin, l'approbation réglementaire d'une étude de phase I de son vaccin en préparation BVX-0320 chez l'humain et le développement global des vaccins de BioVaxys, y compris tout vaccin hapténisé contre la protéine SRAS-Cov-2. Rien ne garantit que ces déclarations s'avéreront exactes, et les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations prospectives.

Ces déclarations prospectives reflètent les croyances, les opinions et les projections à la date à laquelle elles ont été faites et sont basées sur un certain nombre d'hypothèses et d'estimations, principalement l'hypothèse que BioVaxys réussira à développer et à tester des vaccins, qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société, sont intrinsèquement soumises à des incertitudes et des contingences commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales importantes, y compris, principalement mais sans s'y limiter, le risque que les vaccins de BioVaxys ne se révèlent pas efficaces et/ou ne reçoivent pas les autorisations réglementaires requises. En ce qui concerne l'activité de BioVaxys, il existe un certain nombre de risques qui pourraient affecter le développement de ses produits biotechnologiques, y compris, sans s'y limiter, le besoin de capitaux supplémentaires pour financer les essais cliniques, son manque d'antécédents opérationnels, l'incertitude quant à la possibilité pour ses produits de mener à bien le long, complexe et coûteux processus d'essais cliniques et d'approbation réglementaire pour l'approbation des nouveaux médicaments nécessaires à l'autorisation de mise sur le marché, l'incertitude quant à la possibilité de développer son immunothérapie vaccinale à base de cellules autologues pour obtenir des produits sûrs et efficaces et, si c'est le cas, si ses vaccins seront acceptés commercialement et rentables, les dépenses, les retards, les incertitudes et les complications généralement rencontrés par les entreprises biopharmaceutiques en phase de développement, les obligations financières et de développement dans le cadre d'accords de licence afin de protéger ses droits sur ses produits et ses technologies, l'obtention et la protection de nouveaux droits de propriété intellectuelle et l'absence de contrefaçon à des tiers, et sa dépendance à l'égard de la fabrication par des tiers.

La Société décline toute responsabilité quant à la mise à jour des déclarations prospectives de convictions, d'opinions, de projections ou d'autres facteurs, si elles venaient à changer, sauf si la loi l'exige.

Logo : https://mma.prnewswire.com/media/1742104/BIOVAXYS_logo.jpg

 

Descripteur MESH : Colombie , Recherche , Vaccins , Mars , Virus , Anticorps , Personnes , Coronavirus , Essais , Caractère , Intention , Cellules , Incertitude , Diagnostic , Propriété , Observation , Immunité , Biotechnologie , Essai clinique , Propriété intellectuelle , Technologie , Santé , Population , Organisation mondiale de la santé , Expressions , Brevets , Conseil , Famille , Risque , Vaccination , Immunisation , Immunothérapie , Antiviraux , Antigènes viraux , Antigènes , Vaccins antiviraux , Anticorps neutralisants , Myocardite , Tumeurs de l'ovaire , Infection , Lymphocytes T , Lymphocytes

nuance

Recherche scientifique: Les +