Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Lymphocytes T

213 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Un thymus artificiel en 3D pour produire des lymphocytes T

Caducee.net, le 04 juillet 2000 : Des chercheurs de l'Harvard Medical School de Boston ont un créé un thymus artificiel à partir d'une matrice tridimensionnelle. Cet "organoïde thymique" permet de générer des lymphocytes T humain matures et fonctionnels. Les chercheurs estiment que ce système de générer des lymphocytes T ex vivo pour de possibles applications dans le traitement des immunodéficiences. […].

Le plan d'attaque des lymphocytes T contre les tumeurs

CNRS, le 14 février 2007 : Notre système immunitaire peine à éliminer efficacement les tumeurs. Décrypter les stratégies qu'il met en place permettra d'accroître son effet sur les cellules tumorales et par conséquent les perspectives cliniques de l'immunothérapie anticancéreuse. A l'Institut Curie, grâce à l'utilisation de la microscopie à deux photons, des chercheurs de l'Inserm et du CNRS viennent de montrer, pour la première fois, in vivo et en temps réel, la manière dont les lymphocytes T infiltrent une tumeur solide pour la combattre. […].

SIDA : Une HAART précoce permet de maintenir une réponse durable et efficace des lymphocytes T CD8+ et CD4+

Caducee.net, le 30 mars 2000 : L'application d'une multithérapie avec antiprotéase ou HAART (Higly Active Antiretroviral Therapy) dès les premiers symptômes d'une infection aiguë par le VIH-1 permet de préserver les fonctions immunitaires des lymphocytes T CD8+ et CD4+. Ce résultat, publié dans Proceedings of the National Academy of Sciences du 28 mars, assure une meilleure compréhension des conséquences immunologiques de l'HAART lors d'une primo-infection par le VIH-1. Selon les auteurs, ces travaux suggèrent l'application d'un traitement agressif le plus tôt possible lors d'infection aiguë par le VIH. […].

Sclérose en plaques : l'activation des lymphocytes T subit des variations saisonnières

Caducee.net, le 09 avril 2002 : Une nouvelle étude vient de confirmer l'existence de variations du niveau d'activation des lymphocytes T en fonction de la saison. Un pic maximum d'activation apparaît à l'automne. En revanche, il n'est pas certain que ces variations soient corrélées à la progression de la sclérose en plaques (SEP). En effet, les auteurs de cette étude ont montré qu'il n'y avait pas de variation significative du nombre de lésions actives détectées par IRM en fonction des saisons. […].

La reconnaissance immunitaire par les lymphocytes T CD4 comme on ne l’avait jamais vue

Caducee.net, le 03 décembre 1999 : Des chercheurs américains viennent de réaliser un grand pas dans l’analyse moléculaire d’une réaction cruciale pour le déclenchement de la réponse immunitaire, en l’occurrence la présentation de l’antigène aux lymphocytes T CD4. Ils ont réussi à déterminer la structure tridimensionnelle du complexe formé par le récepteur des cellules T (TCR), un peptide dérivé de l’antigène et une molécule d’histocompatibilité de classe II. […].

Carcinome ovarien : les lymphocytes T intratumoraux sont liés à un meilleur pronostic

Caducee.net, le 16 janvier 2003 : La présence de lymphocytes T dans les tumeurs est associée à une meilleure évolution clinique dans le cancer de l’ovaire à un stade avancé, indique une étude publiée dans le New England Journal of Medicine du 16 janvier. […].

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV): Les lymphocytes T folliculaires, réservoir caché du VIH

Lausanne University Hospital, le 31 mai 2016 : Malgré les nombreux progrès accomplis dans les thérapies antirétrovirales, les traitements actuels ne permettent pas d’éliminer les cellules infectées par le VIH. En conséquence, les patients infectés par le virus doivent être traités toute leur vie. En effet, le VIH a la capacité de disparaitre des « radars » du système immunitaire en se dissimulant dans certaines cellules telles que les lymphocytes T CD4, qui représentent dans ce cas le « réservoir du virus». […].

Comment piéger les lymphocytes T autoréactifs du diabète de type I

Caducee.net, le 25 février 2002 : Une recherche américaine publiée sur le site web de la revue Nature Immunology montre comment, dans un modèle murin prédiabétique ou diabétique, une molécule chimérique réussit à se fixer sur les récepteurs T des lymphocytes T autoréactifs et à stopper la réaction autoimmune conduisant à la lyse du pancréas. […].

Des clones de lymphocytes T contre le mélanome métastatique

Caducee.net, le 13 novembre 2002 : Un essai préliminaire laisse penser que la sélection et l’expansion ex vivo de clones spécifiques de lymphocytes T pourrait être utilisée avec succès dans des formes avancées de mélanome. Réinjectées aux patients, ces cellules ont donné des résultats encourageants chez 8 des 10 patients traités. […].

Transfert adoptif de lymphocytes T CD4+ activés pour améliorer la résistance à VIH

Caducee.net, le 24 décembre 2001 : Des chercheurs américains ont transféré à des patients infectés par le VIH leurs propres lymphocytes T CD4+ (TCD4+) stimulés ex vivo afin d’accroître leurs défenses immunitaires contre le virus. Les TCD4+ activés ont induit une expansion du répertoire lymphocytaire périphérique ainsi qu’une diminution des cellules CD4+CCR5+. Leur résistance générale aux infections opportunistes a été augmentée. […].

Comment le VIH diminue la spécificité de la réponse des lymphocytes T CD8+

Caducee.net, le 25 février 2002 : Une nouvelle recherche pourrait permettre d’expliquer pourquoi une partie des personnes infectées par le VIH voit son taux de lymphocytes T CD8+ (T8) rester stable tout en ayant une réponse T cytotoxique diminuée. Dans près d’un quart des cas, les personnes VIH+ posséderaient une population de T8 qui, sous la stimulation antigénique de VIH, produiraient l’immunosuppresseur TGF-β1, ce qui réduirait ainsi la réponse cellulaire spécifique des T8 à l’interféron gamma (IFN-γ). […].

La cicatrisation serait induite par une classe de lymphocytes T cutanés

Caducee.net, le 26 avril 2002 : On connaissait déjà le rôle joué par les lymphocytes T γδ dans la défense anti-bactérienne (voir dépêche Caducee ), voilà maintenant une nouvelle recherche leur attribuant des vertus cicatrisantes. Ce sont les cellules T dendritiques de l’épiderme exprimant les récepteurs T γδ (DETCs) qui produiraient, sous l’action des kératinocytes endommagés, les facteurs de croissance permettant le processus de cicatrisation […].

VIH : une superinfection est possible en présence d’une réponse soutenue des lymphocytes T CD8+

Caducee.net, le 28 novembre 2002 : Un article paru dans la revue Nature décrit le cas d’un patient victime d’une superinfection par le VIH-1 malgré une bonne réponse cellulaire contre la souche primaire du virus. Selon les auteurs de cet article, ce cas soulève de sérieuses questions sur le traitement de l’infection et la mise au point d’un vaccin. […].

Delinia annonce un nouveau financement de série A de 35 millions de dollars visant à faire progresser un traitement novateur ciblant les lymphocytes T régulateurs pour les maladies auto-immunes

Delinia, le 14 septembre 2016 : « Nous nous réjouissons de faire avancer ce qui, nous en avons la conviction, est un nouveau paradigme pour le traitement de patients présentant de graves troubles auto-immunes », a déclaré le Dr Saurabh Saha, MD, président et directeur général de Delinia et partenaire de coentreprise avec Atlas Venture. « Une entreprise a rarement l'opportunité de développer un traitement combinant de manière unique la biologie, un mécanisme d'action novateur et la validation clinique de la cible. » Avant de rejoindre Delinia, le Dr Saha a été le directeur médical de Synlogic, et avant cela était président, directeur scientifique et membre du conseil d'administration de BioMed Valley Discoveries. Outre sa vaste expérience des biotechnologies, le Dr Saha a été le responsable mondial de la division Découvertes de nouvelles indications chez Novartis, un poste qu'il a occupé après avoir travaillé chez McKinsey & Company. […].

Des lymphocytes T doivent se suicider pour permettre la prise d’allogreffe

Caducee.net, le 02 novembre 1999 : Deux études parues dans la dernière livraison de Nature Medicine montrent que l’induction d’une tolérance immunologique vis-à-vis d’une allogreffe nécessite que des cellules T alloréactives entrent en apoptose, autrement dit qu’elles se suicident. Ces résultats ouvrent la voie à de nouvelles stratégies innovantes pour manipuler le système immunitaire des transplantés. […].

Un nouveau traitement du syndrome lymphoprolifératif post-greffe rénale destiné à mobiliser les lymphocytes T CD8+

Caducee.net, le 13 juin 2002 : Le syndrome lymphoprolifératif post-greffe (PTLD), une complication rencontrée chez 1 à 2% des greffés rénaux, se traduit par un lymphome B associé à la présence du virus Epstein-Barr (EBV). Une recherche américaine multidisciplinaire qui a suivi plusieurs cas de PTLD, montre que le PTLD peut être traité sur le long terme par une réduction rapide des doses d’immunosuppresseurs utilisés pour combattre le rejet de greffe, tout en combattant le virus EBV par l’utilisation d’acyclovir. […].

Janssen présente les résultats initiaux pour la thérapie BCMA CAR-T JNJ-4528 qui montre des réponses précoces, approfondies et élevées dans le traitement du myélome multiple récidivant ou réfractaire

Janssen, le 09 décembre 2019 : Les résultats de la Phase 1b de l'étude CARTITUDE-1 ont montré des réponses précoces et approfondies par les patients (n=29), avec une médiane de cinq traitements antérieurs contre le myélome multiple (plage : 3–18), traités par JNJ-4528 (dose administré médiane 0,73x106 lymphocytes T viables CAR /kg).1 Cent pour cent des patients ont atteints une réponse au suivi médian à six mois.1 Quatre-vingt-six pour cent des patients étaient tri-réfractaires à un IP, un IMiD et un anticorps anti-CD38, 72 % étaient penta-exposés, et 31 % étaient penta-réfractaires).1 Le taux de réponse globale (TRG) incluait 69 % des patients atteignant une réponse complète (RC) ou supérieure (66 % ont atteint une RC stricte) ; 86 % de patients ont atteint une très bonne réponse partielle (TBRP) ou supérieure ; et 14 % des patients ont atteint une réponse partielle (RP). En outre, tous les 15 patients sur un total 29 (100 % des patients évaluables) au niveau de sensibilité 10-5 étaient MRD négatifs au dernier échantillon disponible.1 Au suivi médian de six mois, 27 patients sur 29 étaient sans progression. Sur la base des résultats de la Phase 1b, une dose de Phase 2 recommandée de 0,75x106 de lymphocytes T viables CAR /kg était confirmée.1 […].

Vaccination ‘T4-indépendante’ par les cellules dendritiques : une alternative pour les immuno déprimés

Caducee.net, le 20 novembre 2001 : Des chercheurs américains auraient réussi à développer une protection contre Pneumocystis carinii chez la souris déficiente en lymphocytes T CD4+. L’approche a consisté à vacciner les souris avec des cellules dendritiques activées par les antigènes de Pneumocystis carinii et exprimant la molécule CD40 ligand qui leur permet d’induire une protection humorale contre le champignon sans avoir besoin des lymphocytes T CD4+. […].

Les plus