nuance

Les aéroports : un vecteur de dissémination privilégié

Dépister les passagers porteurs du virus de la grippe ou du virus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) aux aéroports serait d’une efficacité très limitée pour éviter l’importation de ces maladies en cas de flambée épidémique.

Les transports aériens constituent aujourd’hui la voie principale de dissémination rapide de la grippe ou d’autres virus comme le SRAS. Certains auteurs ont donc proposé d’établir une procédure d’examen ou dépistage des voyageurs à leur arrivée dans un nouveau pays. Cependant, l’efficacité réelle d’une telle procédure est encore mal connue et une étude suggère au contraire qu’elle serait sans effet.

Des chercheurs anglais de l’Agence de Protection de la Santé ont estimé la proportion de passagers avec une infection latente et qui présenteraient les premiers symptômes au cours d’un trajet aérien vers le Royaume-Uni. Ils publient leurs conclusions dans le dernier numéro du British Medical Journal.

Pour le SRAS, l’incubation était trop longue pour permettre que plus d’une petite proportion des personnes infectées développe les symptômes durant un vol : 0,3% pour les vols européens et jusqu’à 21% pour les très long courriers en provenance d’Asie du Sud-Est. La période d’incubation de la grippe est plus courte mais malgré cela, la proportion des personnes infectées qui développerait les symptômes durant un trajet serait inférieure à 10%, quelle que soit la durée des trajets.

Selon les auteurs de cette analyse, de telles mesures seraient donc incapables d’éviter efficacement l’importation du SRAS ou de la grippe. Par ailleurs, on peut envisager la mise en quarantaine systématique des passagers exposés dès la détection d’un cas suspect, mais l’on restera toujours confronté à la faible sensibilité d’un dépistage à l’aéroport.

Source : BMJ Online First bmj.com

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Aéroports , Santé , Épidémiologie , Santé publique , Virus , Syndrome , Syndrome respiratoire aigu sévère , Personnes , Infection , Quarantaine , Reproduction , Transports

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib