nuance

Quels facteurs de risques pour la consommation d’ecstasy ?

Les enfants qui présentent des symptômes d’anxiété ou de dépression pourraient être plus exposés à la consommation d’ecstasy durant l’adolescence et le début de l’âge adulte.

Un groupe de chercheurs néerlandais mené par Anja Huizink (Centre Médical Erasmus, Rotterdam) a cherché à savoir si la consommation d’ecstasy était plus souvent précédée par la présence de troubles anxieux ou dépressifs durant l’enfance. Pour cela, les chercheurs ont évalué la consommation d’ecstasy auprès de 1580 personnes.

Leur analyse indique que les signes d’anxiété et de dépression relevés durant l’enfance étaient associés à une augmentation du risque de consommation de l’ecstasy 14 ans plus tard, c'est-à-dire à l’adolescence ou chez le jeune adulte. D’après les auteurs, ce risque est augmenté d’un facteur 2,22 (P=0,01). Cette augmentation pourrait s’expliquer par les effets de l’ecstasy (contacts humains facilités, euphorie, relaxation) qui seraient plus particulièrement recherchés par les personnes qui montrent des signes d’anxiété ou de dépression. Les auteurs rappellent également le risque de développement d’un trouble anxio-dépressif directement lié à la prise de la drogue chez les consommateurs réguliers.

Source : BMJ Online First bmj.com

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Dépression , Adulte , Risque , Personnes , Euphorie , Jeune adulte , Relaxation , Reproduction , Troubles anxieux

nuance

Recherche scientifique: Les +