nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Aliments

297 résultats triés par date
affichage des articles n° 37 à 55

L’aliment peut-il agir sur nos défenses immunitaires ?

INRA, le 01 janvier 2000 : Le tube digestif est le siège de la digestion et de l’assimilation de nos aliments. C’est également un lieu où la quantité de cellules immunitaires présentes dans la paroi intestinale est telle que l’intestin peut être considéré comme le premier organe immunitaire de l’organisme. […].

Les experts soulignent le caractère incontournable du bêta-carotène en tant que source sûre de vitamine A

PR Newswire, le 01 décembre 2010 : JENA, Germany, December 1, 2010 /PRNewswire/ -- La consommation de vitamine A préformée issue de produits d'origine animale étant insuffisante chez une partie de la population en Europe, aux États-Unis et en Asie, le précurseur de la vitamine A, le bêta-carotène, remplit une fonction importante en assurant un apport adéquat en vitamine A, déclarent des experts internationaux en caroténoïdes dans un consensus récemment publié. Un apport approprié en bêta-carotène par le biais de l'alimentation, des aliments enrichis et/ou de compléments alimentaires pourrait compenser efficacement le manque de vitamine A. Toutefois, d'après de récentes données issues d'enquêtes nutritionnelles nationales, la consommation de bêta-carotène par le biais de l'alimentation est insuffisante chez une grande partie de la population. En outre, de nombreuses personnes pourraient souffrir, en raison de variations génétiques, d'une aptitude réduite à produire des quantités suffisantes de vitamine A à partir du bêta-carotène. Les experts recommandent donc l'observance des apports recommandés en bêta-carotène et, en cas d'apport nutritionnel en vitamine A inférieur aux recommandations en vigueur actuellement, une augmentation de l'apport nutritionnel en bêta-carotène. Cela permettrait ainsi à au moins 95 % de la population d'atteindre les apports totaux recommandés en vitamine A. […].

Le bêta-carotène est une source de vitamine A indispensable et sûre

PR Newswire, le 12 novembre 2009 : STUTTGART, Allemagne, November 12 /PRNewswire/ -- « Nous ne devons pas craindre une consommation excessive de bêta-carotène, mais bien plus un apport insuffisant ! Nous pouvons considérer comme sûrs le bêta-carotène contenu dans les aliments, les jus enrichis ou les suppléments, à condition que ces derniers soient bien dosés. » […].

Miroir, dis-moi ce que je mange…

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Tout comme ce que l'on mange peut nous aider à rester en bonne santé, l'alimentation peut influencer le vieillissement. Sans être des élixirs de jouvence, certains aliments pourraient protéger la peau contre les méfaits du temps… […].

Aliments pour les sportifs et les très actifs

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Que nous menions une vie active ou plutôt sédentaire, notre corps a besoin des mêmes aliments pour rester en forme. Quand vous faites régulièrement de l’exercice physique, vous n’avez pas besoin de changer votre régime de manière radicale, mais plutôt d’apprendre dans quelle mesure l’équilibre nutritionnel dont vous avez besoin diffère légèrement de celui des personnes qui n’ont aucune activité physique. […].

Information nutritionnelle : l'Evolved Nutrition Label a un effet limité

Information nutritionnelle : l'Evolved Nutrition Label a un effet limité

EREN, le 13 septembre 2018 : Une étude publiée dans Nutrients1 montre que le logo d’information nutritionnelle proposé par un consortium de 6 industries agro-alimentaires (l’Evolved Nutrition Label) n’a qu’un effet très limité voire défavorable chez les consommateurs sur les tailles de portions sélectionnées pour des aliments considérés comme moins favorables à la santé. Le Nutri-Score et, dans une moindre mesure, les feux tricolores multiples, en revanche conduisent à une diminution significative des tailles de portion sélectionnées. […].

OGM : le gouvernement britannique fait le pari de la transparence

Caducee.net, le 19 octobre 1999 : Le gouvernement britannique envisage pour la première fois de donner au public les moyens de s’exprimer sur le processus d’évaluation des aliments génétiquement modifiés. […].

Applications de la biotechnologie alimentaire : les enzymes

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Chaque Européen consomme en moyenne 11 kg de nourriture par semaine. Toutes les matières premières alimentaires contiennent des enzymes, ces protéines naturelles qui permettent à tous les processus chimiques vitaux d'avoir lieu. Lorsqu'elles sont purifiées et utilisées dans la préparation d'aliments, certaines de ces enzymes en améliorent le goût, la consistance et la digestibilité. […].

Le pouvoir des plantes - Les nouveaux supernutriments

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Les fruits et les légumes nous font du bien ; ce message n'a pu échapper à personne. Bourrés de vitamines et de certains sels minéraux, ils contribuent à l'apport en fibres. Mais si nous avons de bonnes raisons d'essayer de nous assurer un apport régulier de ces aliments, ces avantages nutritionnels ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Dissimulés dans chaque morceau de pomme croquée, dans chaque bouchée de mangue ou chaque fourchette de brocoli, se trouvent une foule d'autres " phyto -nutriments" (issus des plantes) qui seraient encore plus bénéfiques pour notre santé et notre bien-être. […].

Encéphalite spongiforme bovine (ESB) : vers un réajustement de la politique de prévention

Caducee.net, le 26 octobre 2000 : La réunion du Comité national de sécurité sanitaire a permis de faire le point sur la prévention de la transmission de l'agent de l'ESB. Une actualisation des mesures déjà instaurées devrait être prochainement réalisée. Ces mesures concerneront notamment la sécurité des aliments. Plusieurs propositions, relatives aux risques associés aux produits sanguins, seront très prochainement rédigées. […].

Comment la chirurgie de l'obésité peut aussi améliorer le diabète

Caducee.net, le 08 septembre 2008 : Parmi les différentes chirurgies gastriques de l'obésité, la chirurgie dite "bypass", qui consiste, en plus d'une réduction de la taille de l'estomac, à dériver les aliments dans l'intestin distal (très éloigné de l'estomac avant l'opération), induit une amélioration spectaculaire très rapide du diabète chez les patients obèses diabétiques. Jusqu'à aujourd'hui, le mécanisme en jeu n'était pas connu. Des travaux effectués chez la souris, par des chercheurs de l'Université Claude Bernard-Lyon1, de l'Inserm, du CNRS, de l'INRA et de l'hôpital Bichat de Paris, permettent de l'expliquer. Le "bypass" stimule une synthèse de glucose par l'intestin, qui perdure entre les repas. La détection de ce glucose active un signal qui est transmis au cerveau et améliore la sensibilité à l'insuline. Ces résultats, publiés dans le numéro de septembre de la revue Cell Metabolism, permettent d'envisager de futures approches thérapeutiques de l'obésité diabétique. […].

Produits phytosanitaires, santé humaine, environnement : où en sommes nous ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Nous avons vécu une période de crises (vache folle, poulet à la dioxine, bœuf aux hormones) qui a été d'autant plus gravement perçue qu'elle touchait nos aliments, source de bien-être moral et physique, objet de tous les soins. […].

Alimentation : les Français entrent dans l'ère du zapping

Nutrinews, le 01 janvier 2000 : Selon Nutrimarketing, agence conseil spécialisée dans les aliments de demain,Nutrimarketing, les Français sont entrés dans le siècle du zapping. […].

Des légumes et des fruits dans la lutte contre le surpoids

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Les problèmes de surpoids sont souvent la conséquence d'une alimentation déséquilibrée. Fruits et légumes doivent occuper une place de choix. […].

Le 27ème Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Alzheimer : « Propagation protéinopathique et maladies neurodégénératives»

Businesswire, le 28 février 2012 : Les prions sont des protéines de type Janus synthétisées par les neurones : dans leur conformation globulaire normale, ils participent aux fonctions cellulaires, mais dans certaines circonstances, ils adoptent une configuration en feuillets β plissés, qui forme des agrégats fibreux insolubles perturbant la fonction cellulaire. Cette forme agrégée se retrouve dans les neurones dans un groupe de maladies neurodégénératives connues sous le terme d’encéphalopathies spongiformes transmissibles, qui comprennent le Kuru et la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) chez l’homme, l’ESB des bovins et la tremblante du mouton (ou scrapie). Toutes ces maladies peuvent être transmises par le contact avec des matières cérébrales d’individus affectés – ce qui a provoqué une grande inquiétude à la fin des années 1980 et au début des années 1990, quand des individus ont développé une forme de MCJ après avoir ingéré des aliments provenant de vaches atteintes d’ESB. […].

Promouvoir les fruits et légumes par des interventions personnalisées

Caducee.net, le 22 avril 2003 : Favoriser la consommation de fruits et légumes peut aider à réduire le risque de maladie cardiovasculaire et de certains cancers. Toutefois, il a été montré que la consommation de ces aliments est plus faible dans les classes socioéconomiques défavorisées. […].

Possibles effets des OGM sur les globules blancs

Caducee.net, le 15 octobre 1999 : Une protéine codée par un gène utilisé dans les aliments génétiquement modifiés se lie fortement aux globules blancs humains, rapporte une étude à paraître dans l’hebdomadaire britannique The Lancet. […].

La FDA va organiser des réunions publiques d’information sur les OGM

Caducee.net, le 20 octobre 1999 : Afin de répondre aux inquiétudes d’une partie de la population vis-à-vis des aliments génétiquement modifiés, la Food and Drug Administration (FDA) organisera à partir du mois prochain plusieurs réunions publiques d’information sur le sujet. […].

nuance

Les plus