Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Calculs rénaux

11 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les extracteurs de calculs rénaux et urétéraux d'Olympus sont extrêmement utiles pour les chirurgiens

Businesswire, le 17 mars 2011 : Ces dernières années, le matériel d'endoscopie et la formation nécessaire à la prise en charge de l'urétéroscopie ont connu une amélioration considérable. Le passage de l'ESWL à l'urétéroscopie est manifeste. […].

La Commission européenne octroie la désignation de médicament orphelin au traitement expérimental pour l'hyperoxalurie primaire d'Allena Pharmaceuticals

Allena Pharmaceuticals, Inc., le 27 juillet 2017 : Le composé phare d'Allena, l'ALLN-177, est développé pour traiter les patients atteints d'hyperoxalurie sévère, une maladie caractérisée par une excrétion d'oxalate urinaire sensiblement élevée. L'HP, un type d'hyperoxalurie sévère, est une maladie génétique rare causée par la surproduction endogène d'oxalate par le foie qui peut donner lieu à des calculs rénaux, à des lésions rénales et à une insuffisance rénale, ce qui peut entraîner la mort. L'HP compte trois types principaux, l'HP1, l'HP2 et l'HP3, et touche, selon les estimations, approximativement 0,1 personne sur 10 000, soit 5 000 personnes environ dans l'Union européenne (UE)1. Le type le plus grave et le plus courant chez les patients caractérisés de façon génétique est l'HP1. Ces patients développent typiquement des calculs rénaux récurrents, des lésions rénales progressives, une insuffisance rénale chronique et une insuffisance rénale terminale à un âge médian de 24 ans2. Il n'existe pas de traitements agréés par l'UE pour l'HP, et les patients les plus atteints peuvent être traités par greffe du foie et/ou du rein. […].

Obésité et calcul rénaux ne font pas bon ménage

Caducee.net, le 05 février 2005 : Le JAMA publie dans sa livraison du 26 janvier une étude sur l'association entre le développement de calculs rénaux et la prise de poids. […].

La colique néphrétique montre une occurrence de type circadienne

Caducee.net, le 29 mars 2002 : Ce sont les conclusions d’un groupe italien qui en procédant à une étude prospective de tous les cas d’épisodes de coliques néphrétiques recensés entre 1990 et 1996, montrent que ceux-ci adoptent un profil circadien, avec un pic en début de matinée et un creux en fin d’après-midi. Ces travaux sont publiés dans la revue médicale British Medical Journal. […].

Lithiase urinaire : analyser le calcul pour empêcher les récidives

Lithiase urinaire : analyser le calcul pour empêcher les récidives

AFU, le 15 novembre 2017 : La lithiase urinaire, plus connue sous le nom de « calcul urinaire », est une pathologie fréquente et récidivante, pouvant évoluer de longues années à bas bruit tout comme nécessiter un traitement en urgence et engager le pronostic vital. Son traitement le plus répandu consiste à détruire le calcul. Efficace, mais au détriment de l’étude des causes et des facteurs d’apparition de la lithiase.Focus sur la démarche étiologique à l’occasion du 111e Congrès de l’AFU, qui se tient actuellement à Paris. […].

Alnylam reçoit l'approbation de l'Union européenne pour OXLUMO™ (lumasiran) dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1 dans toutes les tranches d'âge

Alnylam Pharmaceuticals, Inc., le 20 novembre 2020 : L’HP1 est une maladie orpheline extrêmement rare caractérisée par une production excessive d’oxalate, pouvant entraîner une insuffisance rénale terminale (IRT) et d’autres complications systémiques. Les manifestations cliniques de la maladie étant souvent hétérogènes, le diagnostic se fait généralement tardivement, surtout chez les adultes, avec un délai médian d’environ six ans par rapport à l'apparition des symptômes. Non traitée, l’HP1 entraîne des lésions rénales progressives et les patients atteints d’une insuffisance rénale avancée doivent subir des dialyses intensives pour débarrasser le sang des toxines, notamment l'oxalate, jusqu'à ce qu'ils soient aptes et éligibles pour une transplantation hépatique/rénale double ou séquentielle, une procédure invasive présentant un risque élevé de morbidité et de mortalité, et une immunosuppression à vie. […].

Lithiase rénale et ostéoporose: un lien génétique existe

Caducee.net, le 26 septembre 2002 : Une équipe de médecins chercheurs parisiens a réussi à mettre en évidence une association de nature génétique entre des malades souffrant de lithiases rénales et des patients atteints d’ostéoporose. Un gène impliqué dans le transport rénal du phosphate a été retrouvé muté dans ces 2 pathologies. […].

Vitamine D et calcium : des effets limités sur le risque de fracture

Caducee.net, le 18 février 2006 : Une complémentation en vitamine D et calcium ne permet pas de réduire le risque de fracture du col du fémur de façon significative chez les femmes ménopausées, montre une très large étude publiée dans le New England Journal of Medicine. Cette complémentation est également sans effet sur le risque de cancer colorectal. […].

Les sels minéraux et les oligo-éléments

F.Campagne, le 01 janvier 2000 : Le point complet sur les sels minéraux et les oligo-éléments : . […].

La vitamine A

E.Faure, le 01 janvier 2000 : Le point complet sur la vitamine A […].

Acidose Tubulaire Rénale distale (ATRd) : La FDA autorise le lancement de l'étude de phase 3 pour l'ADV7103

Acidose Tubulaire Rénale distale (ATRd) : La FDA autorise le lancement de l'étude de phase 3 pour l'ADV7103

Caducee.net, le 06 septembre 2018 : Advicenne (Euronext : ADVIC), spécialiste du développement de produits thérapeutiques adaptés à l'enfant et à l'adulte pour le traitement de maladies orphelines néphrologiques et neurologiques, annonce aujourd'hui que la Food and Drug Administration (FDA), l'agence sanitaire des Etats-Unis, a approuvé sa demande de statut d'Investigational New Drug (IND) pour l'ADV7103. Cette approbation permet à la société d'initier officiellement l'essai clinique pivot de phase 3, ARENA-2, ciblant l'Acidose Tubulaire Rénale distale (ATRd) aux Etats-Unis. […].

Les plus