nuance

Lithiase urinaire : analyser le calcul pour empêcher les récidives

illustrationLa lithiase urinaire, plus connue sous le nom de « calcul urinaire », est une pathologie fréquente et récidivante, pouvant évoluer de longues années à bas bruit tout comme nécessiter un traitement en urgence et engager le pronostic vital. Son traitement le plus répandu consiste à détruire le calcul. Efficace, mais au détriment de l’étude des causes et des facteurs d’apparition de la lithiase.Focus sur la démarche étiologique à l’occasion du 111e Congrès de l’AFU, qui se tient actuellement à Paris.

Un calcul urinaire, de quoi s’agit-il ?

Les calculs urinaires sont composés de cristaux et d’une matrice protéique, dont le rôle n’est pas encore entièrement connu. Les quatre étapes de leur formation sont : la sursaturation, la nucléation, l’agrégation puis la retenue du cristal.

La pathologie lithiasique est fréquente, elle atteint 5 % à 10 % de la population, essentiellement entre 20 et 60 ans, avec un sex-ratio de 3 hommes pour 1 femme.
Sa prévalence annuelle a triplé en quarante ans. Après la découverte d’un premier calcul, les récidives sont fréquentes (plus de 60 % à 10 ans). Son caractère récidivant et les complications qu’elle engendre rendent nécessaires sa prévention et son traitement.
Pour cela, il est nécessaire de comprendre pourquoi le calcul est apparu.
La destruction du calcul comme technique privilégiée

Sur les 50 000 traitements de calculs rénaux en France en 2016, l'urétéroscopie souple et la lithotritie extracorporelle permettent aujourd'hui de traiter efficacement tous les calculs rénaux et remportent la mise.

Ces techniques, pour aussi efficaces qu'elles soient, détruisent les calculs, privant ainsi l'urologue, et le patient, de leur analyse morphologique complète.
La chirurgie percutanée, qui permet de conserver le calcul, est quant à elle marginalisée et la démarche étiologique s’en trouve sacrifiée.


La démarche étiologique pour comprendre la maladie

L’analyse du calcul est pourtant nécessaire pour comprendre l'origine de la maladie lithiasique et éviter les récidives, notamment.
Le bilan étiologique (l’étude des causes et facteurs d’une maladie) présente en outre l’intérêt de repérer une néphrocalcinose ou une maladie rare.

Le 111ème Congrès Français d’Urologie est l’occasion, pour le Professeur Jean-Philippe Haymann et le Docteur Vincent Estrade, de rappeler l'importance de la démarche étiologique face à la lithiase et d'en redonner les étapes, en se basant sur des cas cliniques.

“Le scanner, les images endoscopiques de calculs et le bilan biologique peuvent guider de façon cohérente cette démarche étiologique”, précise le Docteur Vincent Estrade.

À propos du CFU 2017

Le 111ème Congrès Français d’Urologie, organisé par l’Association Française d’Urologie (AFU), se tiendra du 15 au 18 novembre, au Palais des Congrès, à Paris. L’occasion pour les urologues mais également les pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes et secrétaires de se rassembler durant 4 jours et d’échanger sur les recherches et innovations relatives à l’urologie. #CFU2017

À propos de l’AFU

L’Association Française d’Urologie est une société savante représentant plus de 90 % des urologues exerçant en France (soit 1 133 médecins). Médecin et chirurgien, l’urologue prend en charge l’ensemble des pathologies touchant l’appareil urinaire de la femme et de l’homme (cancérologie, incontinence urinaire, troubles mictionnels, calculs urinaires, insuffisance rénale et greffe), ainsi que celles touchant l’appareil génital de l’homme. L’AFU est un acteur de la recherche et de l’évaluation en urologie. Elle diffuse les bonnes pratiques aux urologues afin d’apporter les meilleurs soins aux patients, notamment via son site internet urofrance.org et un site dédié aux patients urologie-sante.fr.

Descripteur MESH : Lithiase , Démarche , Paris , Pronostic , Bruit , Calculs , Maladie , Patients , Urologie , Calculs rénaux , France , Calculs urinaires , Population , Hommes , Urétéroscopie , Troubles mictionnels , Soins aux patients , Soins , Rôle , Recherche , Incontinence urinaire , Prévalence , Kinésithérapeutes , Pharmaciens , Infirmiers , Internet , Palais , Néphrocalcinose , Caractère , Lithotritie , Face

nuance

Pratique médicale: Les +