nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Carcinome hépatocellulaire

34 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Ipsen et Exelixis annoncent les résultats de l’étude de phase 3 avec le cabozantinib démontrant un bénéfice significatif en termes de survie globale chez des patients atteints de carcinome hépatocellulaire avancé précédemment traité

Ipsen, le 16 janvier 2018 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) et Exelixis, Inc. (NASDAQ : EXEL) ont annoncé aujourd’hui les résultats détaillés de l’étude pivot de phase 3 CELESTIAL chez des patients atteints de carcinome hépatocellulaire (HCC) avancé précédemment traité. Ils seront présentés lors d’une session orale « late-breaking » dans le cadre du Symposium 2018 de l’ASCO-GI qui se tiendra à San Francisco du 18 au 20 janvier 2018. Dans l’étude CELESTIAL, le cabozantinib a démontré une amélioration statistiquement significative de la survie globale (OS) et cliniquement pertinente, par rapport au placebo, critère d'évaluation principal, lors de la deuxième analyse intermédiaire prévue (valeur p critique prédéfinie ≤ 0,021) pour la population de patients en seconde et troisième lignes de traitement inclus dans l’étude. L’OS médiane était de 10,2 mois avec le cabozantinib contre 8,0 mois avec le placebo (HR 0,76, IC 95 % 0,63-0,92 ; p=0,0049). La survie sans progression (PFS) médiane avait plus que doublé, atteignant 5,2 mois avec le cabozantinib et 1,9 mois avec le placebo (HR 0,44, IC 95 % 0,36-0,52 ; p […].

VHC, carcinome hépatocellulaire et l'interféron-alpha

Caducee.net, le 15 mai 2001 : Une étude conduite sur 30 patients montre qu'après une chirurgie de résection pour un carcinome hépatocellulaire, un traitement par interféron-alpha réduit le risque de récidive. Ces résultats sont publiés dans la dernière édition des Annals of Internal Medicine. […].

Syndrome métabolique, Stéatopathie hépatique non alcoolique (NASH) et carcinome hepatocellulaire: des liaisons bien dangereuses

Olivier Rosmorduc , Laetitia Fartoux, le 06 décembre 2014 : L’obésité et le syndrome métabolique (SM) sont des affections dont la fréquence augmente et qui sont associés à plusieurs types de cancers. Dans le foie, l’inflammation et les modifications angiogéniques lies à l’insulino-résistance et à la stéatose sont associés à une augmentation de l’incidence du carcinome hépatocellulaire. Indépendamment de la maladie causale sous-jacente, la cirrhose reste le facteur de risque principal du carcinome hépatocellulaire (CHC) bien que des cas de CHC aient été de plus en plus fréquemment rapports sur foie non cirrhotique, suggérant la possibilité d’une voie de carcinogenèse directe secondaire à la stéatopathie non alcoolique. En outre, le syndrome métabolique et ses différentes manifestations peuvent aussi augmenter le risqué de CHC dans le contexte des maladies chroniques du foie liées à d’autres causes (hépatites virales ou alcool). Tenant compte de ces arguments, il est nécessaire maintenant de mieux évaluer le risque de CHC chez les patients avec syndrome métabolique afin d’améliorer les recommandations pour le dépistage et développer des traitements prophylactiques dans cette situation. […].

Cancer du foie inopérable : un nouveau traitement remboursé par l'assurance maladie

Cancer du foie inopérable : un nouveau traitement remboursé par l'assurance maladie

SIRTEX, le 22 mars 2019 : Sirtex Medical Europe GmbH a annoncé que SIR-Spheres, microsphères en résine marquées à l’yttrium-90, fera l’objet en France d’une prise en charge par l’Assurance Maladie pour le traitement de certains patients atteints d’un carcinome hépatocellulaire (CHC). […].

Carcinomes hépatocellulaires non opérables : la chimio-embolisation augmente le taux de survie

Caducee.net, le 17 mai 2002 : Selon les conclusions d’une étude espagnole, la chimio-embolisation permet d’améliorer significativement la survie de patients avec un carcinome hépatocellulaire non opérable. Les auteurs soulignent toutefois que ces bénéfices ont été observés dans une population de patients qui répondaient à des critères d’inclusion très précis. […].

Echosens met en lumière les nouvelles directives de l’EASL pour la pratique clinique : une recommandation sans précédent pour la gestion des soins et des FibroScan non invasifs

Echosens met en lumière les nouvelles directives de l’EASL pour la pratique clinique : une recommandation sans précédent pour la gestion des soins et des FibroScan non invasifs

Echosens, le 22 juillet 2021 : « Nous sommes absolument ravis que ces nouvelles directives soient très normatives pour les paramètres FibroScan, faisant de nos technologies la pierre angulaire des tests non invasifs (TNI) pour l’avenir de la prise en charge des maladies du foie – dans tout le continuum des soins pour le foie et pour tous les groupes de population », a déclaré Dominique Legros, PDG du groupe Echosens. « En tant que TNI de référence, FibroScan combine standardisation, performance clinique et accessibilité pour l'identification précoce des patients, en première intention après un Fib-4, soit en soins primaires, en clinique de diabétologie ou en clinique du foie, et pour la prise en charge avancée des patients atteints de maladies du foie, ou pour la stratification du risque d'hypertension portale ou de carcinome hépatocellulaire. » […].

Le Carcinome Hépatocellulaire

Dr Minier, le 15 juin 2003 : Le C.H.C (carcinome hépatocellulaire) est la principale tumeur primitive du foie. Le principal facteur de risque de ce cancer est la cirrhose du foie. Cette cirrhose peut être secondaire à l’évolution d’une maladie alcoolique ou secondaire à l’évolution d’une infection par le virus de l’hépatite C (V.H.C.), dans au moins 60% des cas. Le carcinome hépatocellulaire survient dans la majorité des cas sur une maladie chronique du foie. Un million de patients en sont atteints, par an, dans le monde et autant en meurent chaque année. En France, plus de 5 000 décès, par an, sont dus au C.H.C., essentiellement sur terrain alcoolique. Le nombre de C.H.C. augmente chaque année parce que le nombre de porteurs du virus de l’hépatite C augmente. Ce nombre va vraisemblablement augmenter d’années en années puisque 600 000 personnes en France seraient contaminées par le V.H.C. Les hépatites C évolueraient vers la cirrhose qui est le lit du carcinome hépatocellulaire. Certains pays sont plus touchés que d’autres en fonction des zones d’endémie par le virus de l’hépatite C, comme par exemple, l’Afrique Noire et l’Asie du Sud-Est , qui a l’incidence la plus élevée d’infections par le V.H.C. En Europe du Sud et au Japon, l’incidence est moyenne. Par contre, l’Europe du Nord et l’Amérique du Nord voient le C.H.C. (carcinome hépatocellulaire) associé à la cirrhose d’origine alcoolique. […].

Les progrès thérapeutiques ne doivent pas occulter la priorité vaccinale

Académie de médecine, le 12 janvier 2016 : Les hépatites virales sont cosmopolites et représentent un fardeau considérable justifiant des recherches fondamentales et cliniques, qui ont connu dans les dernières décennies un essor sans précédent, permettant d'envisager une élimination à terme de ce fléau responsable de plus d'un million de décès par an dans le monde et à l'origine, avec le carcinome hépatocellulaire, du cinquième cancer le plus fréquent. […].

Cancer du rein avancé : CABOMETYX® (cabozantinib) bientôt disponible

Cancer du rein avancé : CABOMETYX® (cabozantinib) bientôt disponible

Caducee.net, le 30 janvier 2018 : La filiale française d’Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY) annonce la publication prochaine au Journal Officiel pour CABOMETYX® (cabozantinib) dans le cadre de son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de son inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux ainsi que sur la liste des spécialités agréées à l’usage des collectivités. […].

Faible mortalité par cirrhose virale C chez les patients infectés par le VIH

Caducee.net, le 31 mars 2000 : L’impact de l’hépatite C sur la mortalité des patients infectés par le VIH suivis dans 63 services français de médecine interne et de maladies infectieuses, représentant une file active de 26497 personnes, est resté faible en 1997, conclut l’enquête multicentrique GERMIVIC menée par le groupe d’étude sur le virus C et les membres de la SNFMI (Société nationale française de médecine interne) et de la SPILF (Société de pathologie infectieuse de langue française). […].

Une nouvelle étude européenne montre que TheraSphere®prolonge les taux de survie chez les patients souffrant d'un cancer du foie

Businesswire, le 08 octobre 2010 : Dans la droite lignée de cette annonce, MDS Nordion assistera à la conférence 2010 de l'Association Européenne de Médecine Nucléaire qui se tiendra à Vienne, du 9 au 13 octobre, sur le stand X14-15, où le radiologue interventionnel de premier plan, également médecin spécialisé dans la médecine nucléaire (et co-auteur de cette étude), débattra des expériences de cette thérapie et des options que celle-ci offre aux patients atteints d'un cancer du foie. […].

Hépatite C chronique : Marivet est disponible en France et remboursé par la sécurité sociale

Hépatite C chronique : Marivet est disponible en France et remboursé par la sécurité sociale

Caducee.net, le 16 mars 2018 : Destiné aux patients adultes souffrant d'hépatite C chronique, MAVIRET® est depuis le 8 mars dernier le premier traitement antiviral à action directe (AAD) disponible en France à la fois en ville et à l’hôpital. C'est un traitement en une prise par jour, sans ribavirine, pour les patients adultes, quel que soit le génotype du virus (GT1-6). Commercialisé au prix de 166.66 € le comprimé soit 28 000 € , la cure de 8 semaines, il a obtenu son remboursement par la sécurité sociale. […].

NANOBIOTIX :démarre un essai clinique de phase I/II dans les cancers primitifs t métastatiques du foie avec son produit NBTXR3

NANOBIOTIX, le 01 juillet 2015 : Paris, France, le 1 er juillet 2015 - NANOBIOTIX (Euronext: NANO - ISIN: FR0011341205) , société française pionnière en nanomédecine développant NanoXray, une approche thérapeutique révolutionnaire pour le traitement local du cancer, a reçu l'autorisation de démarrer un essai clinique de phase I/II pour les cancers du foie avec le produit leader de son pipeline NanoXray, NBTXR3. […].

La TheraSphere® de MDS Nordion se voit accorder le droit au remboursement en Italie

Businesswire, le 16 juillet 2010 : La décision d’accorder le remboursement à ce traitement peut être attribuée à une étude de Phase II-b initiée par l'investigateur, conduite par le Professeur Vincenzo Mazzaferro, Directeur de l’unité Chirurgie et Transplantation du foie à l’Instituto Tumori de Milan. Le Prof. Mazzaferro et ses collègues évaluent les résultats cliniques du traitement par TheraSphere sur 50 patients atteints d’un cancer primitif du foie à un stade avancé. Tandis que les travaux se poursuivent, les données préliminaires ont mis en évidence des résultats positifs pour les patients. Le Prof. Mazzaferro a présenté ces premiers résultats à la Direction générale de la santé, laquelle, après examen, a accordé le remboursement à des centres anticancer agréés pour traiter cette population de patients. […].

Gilead annonce les résultats d’une étude de phase 2 avec le gs-0976 dans le traitement de la stéato-hépatite non alcoolique (nash)

Caducee.net, le 26 octobre 2017 : Boulogne Billancourt, 25 octobre 2017 – Gilead Sciences présente aujourd’hui  les résultats d’un essai de phase 2, randomisé, contre placebo, évaluant deux doses de GS-0976, inhibiteur de l’acétyl-coA carboxylase (ACC) en développement, par voie orale, chez des patients atteints de stéato-hépatite non alcoolique (NASH). […].

Lenvatinib: nouvelles données démontrant des améliorations significatives sur des paramètres d'efficacité sur deux types de tumeurs

Eisai, le 06 juin 2016 : HATFIELD, Angleterre, June 6, 2016 /PRNewswire/ --Des nouvelles données sur l'efficacité[1] de LENVIMA® (lenvatinib) dans l'étude pivot SELECT sont désormais disponibles, elles montrent que la durée de réponse globale chez les patients traités par LENVIMA® (lenvatinib) est significativement améliorée par rapport aux patients sous placebo. Des résultats sur la durée de réponse globale, mis à jour sur un suivi à plus long terme, montrent également un allongement de la survie sans progression (SSP) pour les patients atteints d'un cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l'iode radioactif (CTD-RR) évolutif.[1] […].

La société singapourienne Restalyst élabore une nouvelle méthode pour améliorer le diagnostic du cancer du foie

Restalyst, le 09 novembre 2017 : SINGAPOUR, le 9 novembre 2017 /PRNewswire/ -- Restalyst, société biomédicale basée à Singapour, a élaboré un nouvel algorithme permettant de détecter de manière plus précise le cancer du foie, en améliorant la sensibilité à 90 %. Cette nouvelle méthodologie prend en compte trois facteurs : la protéine membranaire ERBB3, l'AFP (l'alphafœtoprotéine), et l'âge du patient. Elle détectera et identifiera le cancer du foie de manière plus efficace, tout en offrant une meilleure distinction entre le cancer du foie et les troubles hépatiques chroniques. […].

nuance

Les plus

12