Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Dialyse

108 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Un nouveau système de dialyse à domicile suisse reçoit une autorisation de commercialisation : la solution de dialyse péritonéale de PeriSafe® aide des milliers de patients atteints de maladies rénales chroniques

Peripal AG, le 27 mars 2019 : ZURICH, 27 mars 2019 /PRNewswire/ -- La startup médicale suisse Peripal AG lance un nouveau dispositif auxiliaire innovant pour les patients nécessitant une dialyse péritonéale. Après avoir développé avec succès le dispositif en collaboration avec ETH Zurich, Peripal AG a reçu l'approbation pour le commercialiser sur le marché européen. Les patients peuvent désormais être dialysés à domicile de façon à la fois plus sûre et plus simple. […].

Traitement par dialyse des insuffisants rénaux âgés : espérance de vie et qualité de vie améliorées

Caducee.net, le 03 novembre 2000 : --- Une étude prospective britannique qui paraitra dans le Lancet du 04 novembre montre que le traitement par dialyse des insuffisants rénaux âgés apporte des bénéfices en termes d’espérance de vie et de qualité de vie. Les auteurs en concluent qu’en ce qui concerne le traitement par dialyse, l’âge seul ne devrait pas être un critère d’exclusion. […].

Risques élevés d’embolie pulmonaire liés à la dialyse rénale

Caducee.net, le 13 mai 2002 : Le risque de faire une embolie pulmonaire serait augmenté d’un facteur au moins 2 parmi la population des dialysés, comparée à la population générale. Cette large étude publiée dans American Journal of Kidney Diseases permet de trouver ce lien entre la dialyse et l’embolie pulmonaire, considérée jusqu’à présent comme marginale parmi les personnes sous dialyse chronique. […].

Transparence du registre REIN : La FHP-dialyse s'associe à la demande de Renaloo

RENALOO, le 09 mars 2016 : Ce lundi 7 mars, se tenait à l’Assemblée Nationale, avec le soutien du député Gérard Bapt, un colloque consacré à l’amélioration des parcours des patients insuffisants rénaux, au regard notamment des constats de la Cour des Compte. […].

Registre REIN : la FHP Dialyse demande une transparence des données à l’échelle de chaque établissement

FHP Dialyse, le 09 mars 2016 : Les établissements de santé qui accueillent des patients en insuffisance rénale chronique renseignent les données relatives au profil des patients et à leur parcours de soins, dans un réseau épidémiologique et d'information (registre REIN). Piloté par l'Agence de la biomédecine, ce réseau offre à la profession, à la communauté scientifique, aux pouvoirs publics et aux patients l'accès à des données agrégées, jusqu’à présent aux niveaux national et régional. […].

 Almaviva Santé devient le premier acteur privé à Paris en dialyse, et le deuxième en chirurgie et en médecine.

Almaviva Santé devient le premier acteur privé à Paris en dialyse, et le deuxième en chirurgie et en médecine.

ALMAVIVA SANTE, le 06 septembre 2019 : Almaviva Santé, 4e groupe privé en santé en France, poursuit sa croissance externe et a conclu l’acquisition de deux établissements hospitaliers parisiens : la Clinique Internationale du Parc Monceau et la Clinique Turin. […].

UniHA a lancé le premier marché national sous forme de forfait d’hémodialyse en coût à la séance

UniHA a lancé le premier marché national sous forme de forfait d’hémodialyse en coût à la séance

Caducee.net, le 29 mai 2018 : UniHA a imaginé et lancé le premier marché national sous forme de forfait d’hémodialyse en coût à la séance, dans le cadre de l’hémodialyse chronique adulte. Il s’adapte à tous les centres de dialyse hospitaliers. Ce marché concerne les générateurs de dialyse chronique pour les séances en Hémodialyse (HD), Hémofiltration (HF) et Hémodiafiltration en ligne (HDF).   […].

Risques liés à un pontage coronarien chez les patients sous dialyse

Caducee.net, le 13 décembre 2000 : Une étude américaine parue dans Circulation montre que les patients sous dialyse subissant un pontage coronarien ont un risque postopératoire plus élevé de complications et de décès comparé aux autres patients. […].

La transplantation rénale en France : des besoins toujours croissants

BMS, le 16 octobre 2015 : L’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) correspond au stade des maladies rénales où la destruction des reins est telle que la survie est menacée à court terme.14 A ce stade, la capacité de filtration est inférieure à 15 % de la normale pour l’ensemble des reins.14 Il faut alors avoir recours à un traitement de suppléance, la greffe de rein ou la dialyse. La transplantation rénale serait le meilleur traitement pour les patients qui peuvent en bénéficier : elle apporte à la fois une meilleure qualité de vie et une plus longue espérance de vie pour les patients.3, 12. En 2014, 3 232 patients ont bénéficié d’une greffe de rein en France, soit une hausse de 36 % depuis 20051, 10. […].

Fréquence des calcifications coronaires chez les jeunes adultes en insuffisance rénale chronique sous dialyse

Caducee.net, le 18 mai 2000 : Les calcifications coronaires sont fréquentes et progressives chez les adultes jeunes en insuffisance chronique sous dialyse, indiquent le Dr William Goodman et ses collègues de la division néphrologie de l’UCLA Medical Center (Los Angeles, Californie, USA) dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine. […].

Alexion obtient un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) pour le Soliris® (eculizumab) dans le traitement des patients atteints du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa) dans l'Union européenne

Businesswire, le 23 septembre 2011 : Il n'existe pas de thérapies approuvées pour le traitement du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa) en Europe. Le syndrome aHUS est une maladie génétique ultra-rare potentiellement mortelle qui détruit progressivement les organes vitaux, aboutissant à l'AVC, la crise cardiaque, la défaillance rénale et au décès. 1 La morbidité et la mortalité précoce en cas de syndrome hémolytique et urémique atypique sont entraînées par l'activation chronique incontrôlée du complément, conduisant à la formation de caillots sanguins dans les petits vaisseaux sanguins dans tout l'organisme, connus sous le nom de microangiopathie thrombotique ou MAT. 2,3En dépit des soins de support actuels, plus de la moitié des patients atteints de syndrome hémolytique et urémique atypique décèdent, nécessitent une dialyse rénale ou présentent des lésions rénales permanentes au cours de l'année suivant la pose du diagnostic.4 […].

Le Dr Stefan Büttner présentera les résultats de l’essai clinique du filtre d’élimination des pathogènes Seraph® d’ExThera au Symposium international sur les soins intensifs et la médecine d'urgence (ISICEM)

ExThera Medical Corporation, le 19 mars 2019 : Durant sa présentation, intitulée L’élimination des pathogènes extracorporels est à l’horizon (Extracorporeal Pathogen Elimination is on the Horizon), le Dr Büttner partagera les conclusions de son expérience clinique avec le Seraph dans le traitement de la bactériémie en dialyse. Le Dr Büttner est un spécialiste de la néphrologie, chercheur clinique et expert des techniques d'épuration du sang, et son avis est d’un intérêt particulier en raison de son expérience avec la plasmaphérèse et l’utilisation de traitements extracorporels dans la thérapie de substitution rénale, l’insuffisance hépatique et les maladies infectieuses. La présentation du Dr Büttner se déroulera sur le site du Symposium sous le chapiteau (Symposium in the Tent) durant la séance d'épuration sanguine de 16 h 30 à 16 h 45 heure locale. […].

Les hémodialyses plutôt le matin ?

Caducee.net, le 05 décembre 2001 : D'après une étude récente, les patients âgés en insuffisance rénale terminale vivent plus longtemps s'ils reçoivent leur dialyse le matin. Publié dans le JAMA, ce travail indique que la survie médiane est de 941 jours pour ceux qui sont dialysés le matin et 470 jours pour ceux dialysés l'après-midi. […].

DIGISTAT® Smart Central: la solution d'aide à la gestion des alarmes

M. Jean-Michel MOTYKA, le 26 septembre 2013 : La DIGISTAT® Smart Central fait l’acquisition en continu des données en provenance des dispositifs associés au patient (ex. pompe à perfusion, monitoring patient ou, ventilateur, appareil à dialyse etc…) et les affichent à travers une interface utilisateur extrêmement visuelle.  Elle est conçue pour donner un aperçu de l'état des dispositifs, mettant en évidence des alarmes et / ou avertissements éventuellement survenus sur n'importe quel appareil connecté, de sorte que l'utilisateur soit informé un coup d'œil sur la situation dans l’unité de soins. […].

Un vaccin conjugué contre le staphylocoque doré

Caducee.net, le 14 février 2002 : Un essai randomisé rapporte les résultats d'un vaccin conjugué contre Staphylococcus aureus chez des patients en insuffisance rénale terminale et sous dialyse. Plutôt bien toléré, le vaccin a réduit de 57 % l'incidence des septicémies entre la troisième et 40° semaine après la vaccination. […].

Approbation par la FDA de Soliris® (éculizumab) pour tous les patients atteints du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa)

Businesswire, le 24 septembre 2011 : Soliris, le premier inhibiteur de sa catégorie de la voie terminale du complément, cible spécifiquement l’activation incontrôlée du complément, et est indiqué pour le traitement de patients atteints du SHUa en vue de prévenir la microangiopathie thrombotique induite par le complément. La nouvelle indication pour le SHUa a été octroyée conformément à une procédure d’approbation accélérée de la part de la FDA, sur la base de deux études prospectives réalisées, au total, chez 37 patients adultes et adolescents, parallèlement à une étude rétrospective portant sur 19 patients pédiatriques. Dans les essais réalisés, l’efficacité de Soliris dans le traitement du SHUa repose sur les effets sur la microangiopathie thrombotique et sur les fonctions rénales. Des essais cliniques prospectifs sur des patients supplémentaires sont en cours pour confirmer les effets bénéfiques de Soliris chez des patients atteints du SHUa. Les essais cliniques prospectifs en cours sont conçus avec les mêmes critères de jugement que les essais achevés. Soliris n’est pas indiqué pour le traitement des patients atteints du syndrome hémolytique et urémique causé par les Escherichia coli producteurs de shiga-toxines (STEC-HUS).5 Alexion est en train d’évaluer l'innocuité et l’efficacité de l’éculizumab dans le traitement des patients atteints du (STEC-HUS). […].

Le service de Néphrologie du CHU de Lyon fait peau neuve

Le service de Néphrologie du CHU de Lyon fait peau neuve

Caducee.net, le 30 janvier 2018 : Après 6 mois de travaux, le service Néphrologie de l’hôpital Femme Mère Enfant-HCL dispose de 2 nouveaux postes fixes d’hémodialyse, ce qui porte le total à 6. Un poste supplémentaire peut être mobilisé en cas de besoin. […].

De nouvelles données présentées lors de l’Assemblée annuelle de l’ASH améliorent les connaissances cliniques sur le SHUa et la HPN et soulignent l’efficacité du traitement sous Soliris® (éculizumab)

Alexion Pharmaceuticals, Inc., le 10 décembre 2014 : Le Soliris, le meilleur inhibiteur de la voie terminale du complément de sa catégorie, est approuvé dans près de 50 pays pour le traitement des patients atteints de HPN, un trouble sanguin débilitant extrêmement rare et potentiellement mortel qui se caractérise par une hémolyse à médiation complémentaire (destruction des globules rouges). Le Soliris est également approuvé dans près de 40 pays pour le traitement des patients atteints du SHUa, une maladie génétique et chronique extrêmement rare associée à une défaillance des organes vitaux et à une mort prématurée par une activation permanente et incontrôlée du système de complément, entraînant une microangiopathie thrombotique (MAT) systémique. […].

Les plus