nuance

Un vaccin conjugué contre le staphylocoque doré

Un essai randomisé rapporte les résultats d'un vaccin conjugué contre Staphylococcus aureus chez des patients en insuffisance rénale terminale et sous dialyse. Plutôt bien toléré, le vaccin a réduit de 57 % l'incidence des septicémies entre la troisième et 40° semaine après la vaccination.

Le vaccin utilisé était basé sur l'utilisation des polysaccharides de capsule de S. aureus. Les polysaccharides de type 5 ou 8 ont été couplés à l'exotoxine A (non toxique) recombinante de Pseudomonas aeruginosa. Publié dans le dernier NEJM, l'essai de Shinefield et al portait sur 1.804 patients sous hémodialyse.

Les participants ont reçu une injection intramusculaire du vaccin ou d'un placebo. La plupart des réactions au vaccin étaient légères à modérées, écrivent les auteurs et disparaissaient en deux jours.

Une réponse en anticorps spécifique a été retrouvée chez 75 % (type 8) à 80 % (type 5) des patients à un titre compatible avec une protection minimale

L'efficacité du vaccin a été mesurée par la comparaison de l'incidence des septicémies dans le groupe vacciné et dans le groupe placebo.

Entre la 3° et la 54° semaine après la vaccination, l'efficacité était très moyenne avec une réduction de 26 % des septicémies avec le vaccin.

Toutefois, l'efficacité était de 57 % si l'on considère la protection entre les semaines 3 et 40. Il y a eu 11 cas de septicémies chez les 892 patients vaccinés comparé à 26 cas chez les 906 patients du groupe placebo.

La protection du vaccin est significative mais partielle pendant environ 40 semaines en raison d'une diminution du titre en anticorps par la suite.

Source : N Engl J Med 2002;346:491-6

Descripteur MESH : Patients , Incidence , Vaccination , Dialyse , Insuffisance rénale , Placebo , Anticorps

nuance

Recherche scientifique: Les +