nuance

Les hémodialyses plutôt le matin ?

D'après une étude récente, les patients âgés en insuffisance rénale terminale vivent plus longtemps s'ils reçoivent leur dialyse le matin. Publié dans le JAMA, ce travail indique que la survie médiane est de 941 jours pour ceux qui sont dialysés le matin et 470 jours pour ceux dialysés l'après-midi.

Bliwise et al. expliquent dans leur article que le moment de l'hémodialyse est généralement déterminé par les préférences des patients ou la disponibilité du service. Dans ce contexte, Bliwise et ses collaborateurs ont cherché à connaître la relation entre la mortalité et le moment où les patients bénéficient de leurs hémodialyses.

Ceci a été rendu possible par une étude de cohorte de 11 ans et qui regroupait 242 patients. Les participants souffraient d'insuffisance rénale terminale et étaient âgés de 60 ans et plus : 167 recevaient leur dialyse le matin (entre 6 heures et 11 heures) et 75 l'après midi (11h30-16h00).

L'analyse des certificats de décès a montré des différences entre les deux groupes. En effet, la survie médiane dans le groupe matin était supérieure de plus d'un an à celle retrouvée dans le groupe de l'après-midi (941 jours versus 470 jours). Cette différence se traduit par un risque relatif de 0,71 (IC 95 % = 0,53-0,95) en faveur du groupe du matin et cette réduction du risque est indépendante de l'âge, du sexe, de l'indice de masse corporelle et des facteurs de risques habituellement associés à l'hémodialyse.

Il semble encore difficile d'expliquer cette différence, comme le soulignent les auteurs. Cette différence marquée nécessite par ailleurs d'être mieux étudiée.

Source : JAMA 2001;286:2690-4

Descripteur MESH : Patients , Dialyse , Insuffisance rénale , Survie , Travail , Risque , Certificats de décès , Indice de masse corporelle , Mortalité , Sexe

nuance

Recherche scientifique: Les +