nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Hypothermie

13 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

L'hypothermie modérée se révèle inefficace pour le traitement du traumatisme crânien

Caducee.net, le 22 février 2001 : En cas de traumatisme crânien fermé, un traitement par hypothermie à 33° C ne permet pas d'améliorer l'état des patients mesuré six mois après la blessure. Ce résultat provient d'un essai randomisé dont le bilan vient d'être publié dans le New England Journal of Medicine. […].

L’hypothermie modérée apporte un bénéfice après un arrêt cardiaque

Caducee.net, le 21 février 2002 : Deux études, une autrichienne l’autre australienne, qui paraissent aujourd’hui dans le New England Journal of Medicine, font état d’une amélioration de l’état neurologique ainsi que de la survie de patients placés sous hypothermie modérée après une réanimation consécutive à un arrêt cardiaque. […].

Arrêt cardiaque : des chercheurs Japonais ont démontré l'efficacité d'un nouveau traitement hypothermique  précoce

Arrêt cardiaque : des chercheurs Japonais ont démontré l'efficacité d'un nouveau traitement hypothermique précoce

Caducee.net, le 29 octobre 2014 : Le refroidissement du cerveau est connu pour éviter des complications neurologiques chez les patients qui ont subi un arrêt cardiaque. Cependant, la plupart des méthodes actuelles d'hypothermie thérapeutique ne peut être engagée avant le retour à une circulation spontanée. […].

L'appareil de refroidissement de l'œsophage d'Advanced Cooling Therapy démontre des avantages en termes de conduction de chaleur destinée à réchauffer les patients

Advanced Cooling Therapy, le 10 juin 2015 : À l'intérieur du bloc opératoire, il est important de pouvoir réchauffer les patients afin de prévenir les infections, les complications au niveau des plaies, les pertes excessives de sang, ainsi que d'éviter les longues convalescences. Les directives élaborées par le projet SCIP (Surgical Care Improvement Project) se concentrent spécifiquement sur le maintien d'une température optimale du patient lors d'une chirurgie. En outre, il est important d'empêcher l'hypothermie périopératoire non provoquée, comme le recommandent plusieurs organisations majeures, parmi lesquelles les Centres de services Medicare et Medicaid, via l'initiative Surgical Care Improvement Project, ou encore la Société américaine des anesthésistes. L'ECD est également utilisé pour contrôler efficacement la température de patients soulevant des difficultés, tels que les patients souffrant de fièvre d'origine centrale ou de blessures ischémiques. […].

Life Recovery Systems obtient la marque d'approbation CE pour son système ThermoSuit(R)

PR Newswire, le 19 septembre 2007 : ALEXANDRIA, Louisiane, September 19 /PRNewswire/ -- Life Recovery Systems, HD, LLC, d'Alexandria, Louisiane et de Kinnelon, New Jersey, un fournisseur d'appareils médicaux d'avant-garde pour le marché des soins d'urgence, a annoncé aujourd'hui que son système ThermoSuit(R) a obtenu la marque CE (conformité européenne) pour la réduction de la température des patients lorsque c'est indiqué cliniquement, p. ex., pour provoquer une hypothermie chez les patients en vue de préserver les fonctions cardiaques et cérébrales des patients victimes d'un arrêt cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral, d'une crise cardiaque, d'un traumatisme cérébral et d'une hyperthermie. […].

Le système RhinoChill de BeneChill reçoit la marque CE pour la commercialisation en Europe

PR Newswire, le 15 janvier 2008 : SAN DIEGO, January 15 /PRNewswire/ -- BeneChill, Inc., a annoncé aujourd'hui qu'elle a reçu la marque CE pour la commercialisation du système RhinoChill dans les Etats membres de l'Union européenne. Le système RhinoChill est un dispositif médical alimenté par des piles, non invasif, portable et facile d'utilisation pour un refroidissement thérapeutique rapide du patient. […].

Arrêt cardiaque non choquable : l’hypothermie fait ses preuves

Arrêt cardiaque non choquable : l’hypothermie fait ses preuves

Caducee.net, le 08 octobre 2019 : Une équipe du CHU de NANTES vient d’établir que l’hypothermie thérapeutique à 33 ° améliore la récupération neurologique après arrêt cardiaque non choquable. L’étude, nommée HYPERION et financée par le ministère de la santé a fait l’objet d’une publication dans le NEMJ. […].

L’hypothermie rapide et contrôlée après un arrêt cardiaque serait souhaitable

Caducee.net, le 10 octobre 2001 : Selon une étude américaine, le refroidissement corporel des personnes venant de subir un arrêt cardiaque serait possible et souhaitable afin de minimiser les complications neurologiques si les procédures étaient plus rapides et mieux contrôlées. […].

Des effets de l'alcool sur la navigation de plaisance…

Caducee.net, le 19 décembre 2001 : On pouvait s'attendre à ce que la consommation d'alcool augmente le risque de mort accidentelle chez les plaisanciers. Cette hypothèse est confirmée par une étude américaine qui est publiée aujourd'hui dans le Journal of American Medical Association. Un résultat surprenant est que le risque de décès aussi élevé que le bateau soit en mouvement ou à l'arrêt. […].

IDM Pharma reçoit l'autorisation quant à l'utilisation de MEPACT(R) (mifamurtide, L-MTP-PE) en Europe pour le traitement des patients atteints d'ostéosarcome résécable non métastatique

PR Newswire, le 10 mars 2009 : IRVINE, Californie, March 10 /PRNewswire/ -- IDM Pharma, Inc. (Nasdaq : IDMI) a annoncé aujourd'hui que la Commission européenne a officiellement accordé une autorisation centralisée de mise sur le marché à l'égard de MEPACT(R) (mifamurtide, L-MTP-PE) pour le traitement de patients atteints d'ostéosarcome résécable non métastatique, une tumeur osseuse rare et souvent fatale qui touche normalement les enfants et les jeunes adultes. L'autorisation centralisée de mise sur le marché permet la commercialisation de MEPACT dans les 27 États membres de l'Union européenne, ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein et en Norvège. MEPACT a obtenu en 2004 le statut de médicament orphelin en Europe et bénéficie, aux termes de la législation pharmaceutique européenne, d'une période d'exclusivité de 10 ans sur le marché pour l'indication approuvée. […].

L’hypothermie n’apporte pas de bénéfices lors d’un traumatisme crânien sévère

Caducee.net, le 16 juillet 2002 : Des neurochirurgiens des facultés de médecine de Stanford et de Berkeley (Californie, EU) publient dans les Archives of Neurology une méta-analyse des essais randomisés sur l’effet de l’hypothermie dans le traitement des traumatismes crâniens sévères. Cette procédure, bien que très répandue, semble ne pas apporter de bénéfices significatifs. Les auteurs préconisent d’autres investigations plus poussées sur le sujet. […].

Ischémie cérébrale aiguë

Ischémie cérébrale aiguë

Pr LEYS, le 14 novembre 2014 : Le traitement de l’ischémie cérébrale repose sur: (i) des mesures générales (traiter une urgence vitale, assurer le maintien des paramètres physiologiques sauf la pression artérielle, et prévenir les complications), (ii) l’admission en unité neurovasculaire, (iii) le rt-PA chez les patients admis dans les 4.5 heures en l’absence de contre-indication, parfois complétée par une thrombectomie mécanique en cas d’occlusion artérielle proximale, (iv) l’administration immédiate d’aspirine (160 à 300 mg) chez ceux qui ne sont pas éligibles pour le rt-PA, y compris en présence d’une fibrillation auriculaire et (v) et plus rarement la chirurgie décompressive dans certains infarctus malins. Ces mesures sont urgentes et nécessitent donc une filière d’admission optimale organisée par le centre 15.  […].

Arrêt Cardiaque : Le SAMU de Lyon pose des circulations extracorporelles en ambulatoire

Arrêt Cardiaque : Le SAMU de Lyon pose des circulations extracorporelles en ambulatoire

HCL, le 19 avril 2018 : L’ECMO (Extra Corporeal Membrane Oxygénation) veino-artérielle est une technique de circulation extracorporelle qui détourne la circulation sanguine grâce à une machine assurant à la fois le rôle de pompe cardiaque et d’oxygénateur pulmonaire. Elle a longtemps été réservée aux blocs de chirurgie cardiaque pour assurer l’oxygénation du cerveau pendant les opérations dites « à cœur ouvert » alors que le cœur est momentanément arrêté le temps de l’intervention. […].

nuance

Les plus