nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Placebo

981 résultats triés par date
affichage des articles n° 37 à 55

Méta-analyse établit lien entre le traitement de la carence en fer par Ferinject® et la réduction du taux d'hospitalisation et de décès cardiovasculaires chez les patients souffrant d'ICC systolique

Vifor Pharma Ltd., le 31 août 2015 : Cette méta-analyse, qui sera présentée lors du Congrès 2015 de la Société Européenne de Cardiologie (European Society of Cardiology; ESC), a été réalisée sur la base de quatre essais en double aveugle achevés, menés chez des patients ambulatoires souffrant d'insuffisance cardiaque chronique (ICC) systolique et de carence en fer (CF), qui ont comparé l'efficacité et la sécurité du traitement à base de fer intraveineux par Ferinject ® (fer-carboxymaltose) contre placebo. Ces quatre essais, dont les études FAIR-HF et CONFIRM-HF, avaient déjà démontré que Ferinject ® améliorait la capacité à faire de l'exercice, les symptômes et la qualité de vie des patients atteints d'ICC et de CF. Bien qu'ils fassent état d'une plus faible occurrence des hospitalisations et des décès, ils n'ont pas été conçus initialement pour mettre en évidence les différences en matière d'hospitalisation et de mortalité entre Ferinject ® et un placebo. Cette méta-analyse prouve néanmoins aujourd'hui que le traitement par Ferinject ® est associé à une réduction significative de 41% du risque d'hospitalisation cardiovasculaire récurrente ou de décès cardiovasculaire [ratio (IC 95%): 0,59 (0,40-0,88), p=0,009]. […].

Les patients atteints de SEP traités par TYSABRI® restent en rémission pendant deux ans, selon les données publiées dans la revue The Lancet Neurology

Businesswire, le 09 février 2009 : L'analyse suggère également que l'efficacité de TYSABRI peut s'accroître à la longue. Les données indiquent que la proportion des patients atteints de SEP qui étaient en rémission dans le groupe TYSABRI était plus importante dans la deuxième année que dans la première année, tandis que le nombre de patients atteints de SEP placés dans une groupe placebo et en rémission restait environ le même la deuxième année. […].

Amylose hATTR : le potentiel du vutrisiran se confirme dans les résultats à 18 mois de l’étude de phase 3

Amylose hATTR : le potentiel du vutrisiran se confirme dans les résultats à 18 mois de l’étude de phase 3

Alnylam, le 31 janvier 2022 : Alnylam Pharmaceuticals, Inc. (Nasdaq : ALNY), entreprise leader du secteur des agents thérapeutiques ARNi, a annoncé aujourd’hui que l’étude de phase III HELIOS-A sur le vutrisiran, un agent thérapeutique ARNi expérimental en cours de développement pour le traitement de l’amylose héréditaire à transthyrétine (hATTR), avait satisfait à tous ses critères d’évaluation secondaires mesurés à 18 mois chez les patients atteints d’amylose hATTR avec polyneuropathie. […].

Le New England Journal of Medicine publie les données de l'étude STRIVE de phase 3 évaluant KALYDECOTM (ivacaftor) chez des patients âgés de 12 ans ou plus, atteints d'un type particulier de fibrose kystique

Businesswire, le 03 novembre 2011 : « Je m'intéresse aux soins et à la recherche sur la fibrose kystique depuis 30 ans et j'ai constaté des progrès importants dans la prise en charge des symptômes de la FK », a déclaré Bonnie Ramsey, M.D., auteur principal de l'étude STRIVE et directrice associée de la Cystic Fibrosis Clinic à l'Hôpital pour enfants de Seattle. « Ces données historiques sont les premières à indiquer que le ciblage de la cause sous-jacente de la maladie peut améliorer les résultats cliniques pour le patient ». […].

Abbott présente des données à long terme tirées d'une étude de prolongation et montrant que le traitement par HUMIRA(R) (Adalimumab) des patients souffrant de la maladie de Crohn permet le maintien de la rémission

PR Newswire, le 21 mai 2008 : ABBOTT PARK, Illinois, May 21 /PRNewswire/ -- Selon des données présentées aujourd'hui dans le cadre de la Digestive Disease Week(R), à Dan Diego, les résultats d'une étude de prolongation ouverte de deux études clés d'Abbott, soit CHARM et GAIN, montrent que les patients adultes atteints de la forme modérée à grave de la maladie de Crohn et traités par HUMIRA (adalimubab) dans le cadre de l'étude CHARM ont atteint l'état de rémission clinique à long terme, tandis que ceux traités dans le cadre de l'étude GAIN ont obtenu une réponse clinique. La DDW (Digestive Diseases Week) est le plus grand rassemblement international de médecins, de chercheurs et d'universitaires dans les domaines de la gastro-entérologie, de l'hépatologie, de l'endoscopie et de la chirurgie gastro-intestinale. Dans le cadre des études CHARM et GAIN, les patients ont été suivis tout au long d'un essai de prolongation ouvert (OLE) non contrôlé par placebo. Au total, les patients de CHARM ont été suivis pendant deux ans, et les patients de GAIN, une étude de quatre semaines, ont été suivis pendant un an. […].

Les résultats actualisés de l'étude SPARTAN montrent une réduction de 25% du risque de décès chez les patients atteints d'un cancer non-métastatique de la prostate résistant à la castration (nmCRPC), traités par ERLEADA® (apalutamide)

Janssen Pharmaceutical, le 27 septembre 2019 : Ces conclusions actualisées ont montré que les résultats relatifs à la survie globale soutenaient ceux de la première analyse provisoire, en dépit d'une permutation de patients placebo vers le groupe de traitement par apalutamide.1,2 Les résultats ont été présentés lors d'une session orale dans le cadre du Congrès annuel 2019 de la European Society for Medical Oncology (ESMO) (Résumé n°843O) et publiés simultanément dans la revue scientifique Annals of Oncology. […].

Le TYSABRI®indique une amélioration durable des résultats fonctionnels chez les patients atteints de sclérose en plaques, selon une nouvelle analyse "post-hoc"

Businesswire, le 19 septembre 2008 : "Ces résultats indiquent que les patients traités par TYSABRI constatent beaucoup plus fréquemment une amélioration durable de leur invalidité que ceux traités par placebo. Cette constatation, en résultat d'une analyse "post-hoc" de l'essai pivot AFFIRM soutient à la fois les constatations précédentes de l'essai AFFIRM, selon lesquelles le TYSABRI est associé à une amélioration de la qualité de la vie et à des cas isolés de recouvrement fonctionnel chez certains patients." a déclaré Frederick E. Munschauer, MD, Professeur et Président du Service de Neurologie de l'Université d'Etat de New York à Buffalo. "Alors que, à l'image du TYSABRI, d'autres thérapies ont montré un ralentissement de la progression de l'invalidité, cette analyse correspond à la première preuve d'amélioration fonctionnelle durable, associée à une thérapie approuvée de modification de la maladie." […].

Un inhibiteur par voie orale de la neuraminidase du virus Influenza pour lutter contre les effets sévères de la grippe

Caducee.net, le 23 février 2000 : Un nouveau médicament administrable per os, l'oseltamivir, un inhibiteur de la neuraminidase, permet de réduire la durée et la sévérité des effets de l’infection aiguë par le virus Influenza (virus de la grippe) et peut diminuer l’incidence des complications secondaires, rapportent dans le numéro du Journal of the American Medical Association (JAMA) daté du 23 février des chercheurs du U.S Oral Neuraminidase Study Group, dirigé par le Dr John Treanor (de l’Infectious Diseases Unit de la University of Rochester (Rochester, New York State), au terme d’une étude randomisée, contrôlée avec placebo, menée en double aveugle entre janvier et mars 1998 dans 6 centres de soins américains. Chaque année, aux Etats-Unis, la grippe est responsable d’environ 150.000 hospitalisations et de 20.000 décès. […].

Présentation de nouvelles données soutenant le potentiel thérapeutique de 'Cladribine Comprimés' au 62ème Congrès Annuel de l'American Academy of Neurology

PR Newswire, le 16 avril 2010 : TORONTO et GENÈVE, Suisse, April 16, 2010 /PRNewswire/ -- Merck Serono, division du groupe Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), a annoncé aujourd'hui que de nouvelles données permettant d'approfondir la compréhension du potentiel thérapeutique de 'Cladribine Comprimés' pour les formes récidivantes de sclérose en plaques ont été présentées lors du 62ème Congrès Annuel de l'American Academy of Neurology (AAN). Le dossier d'enregistrement de 'Cladribine Comprimés', formulation orale brevetée de cladribine développée par Merck Serono, est actuellement en cours d'évaluation dans plusieurs pays. […].

MedDay annonce que son étude pivot de phase III sur le MD1003 chez des patients atteints de sclérose en plaques progressive a donné des résultats positifs

MedDay, le 24 avril 2015 : Le critère principal de l’étude a été atteint (p = 0,0051, test exact de Fisher) dans la population en intention de traiter avec 12,6 % des patients du bras MD1003 présentant une amélioration du score EDSS (échelle d’incapacité) ou du score au TW25 (test mesurant la vitesse de marche du patient sur une distance de 25 pieds [7,62 m.]) à 9 mois, confirmée à 12 mois en comparaison à aucun des patients (0 %) du bras placebo. […].

Gilead annonce les résultats d’une étude de phase 2 avec le gs-0976 dans le traitement de la stéato-hépatite non alcoolique (nash)

Caducee.net, le 26 octobre 2017 : Boulogne Billancourt, 25 octobre 2017 – Gilead Sciences présente aujourd’hui  les résultats d’un essai de phase 2, randomisé, contre placebo, évaluant deux doses de GS-0976, inhibiteur de l’acétyl-coA carboxylase (ACC) en développement, par voie orale, chez des patients atteints de stéato-hépatite non alcoolique (NASH). […].

Rapport public d’évaluation : Adartrel, Vunexin, Zipereve 0.25 mg, 0.5 mg, 1 mg ou 2 mg, comprimé pelliculé

AFSSAPS, le 11 novembre 2004 : Le 30 juin 2004 des Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) ont été octroyées au laboratoire GlaxoSmithkline pour les spécialités pharmaceutiques suivantes : ADARTREL ® , VUNEXIN ® , ZIPEREVE ® 0.25 mg, 0.5 mg, 1 mg et 2 mg, comprimé pelliculé. Le principe actif de ces médicaments est le ropinirole, qui est un agoniste des récepteurs dopaminergiques D2/D3 de type non ergoline. […].

L'étude de phase II, qui évalue l'Apremilast comme traitement oral des patients atteints de spondylarthrite ankylosante, a été présentée lors de la rencontre de l'American College of Rheumatology (ACR)

Businesswire, le 08 novembre 2011 : L'étude START (Spondylitis Trial of Apremilast for better Rheumatic Therapy) était une étude pilote en double aveugle, contrôlée par placebo et entreprise à l'initiative de chercheurs, qui a été réalisée sur des sujets atteints de spondylarthrite ankylosante. L'objectif principal de cette étude était de déceler un indicateur d'efficacité à l'aide de l'échelle BASDAI (Bath Ankylosing Spondylitis Disease Activity Index). […].

Le partenaire d’Ipsen, Roche, annonce que le Taspoglutide atteint son critère principal dans une étude clé de phase III

Businesswire, le 29 avril 2010 : Le taspoglutide démontre une supériorité vis-à-vis du placebo en association à la metformine et à la pioglitazone sur la réduction du taux d’hémoglobine glycosylée (HbA1c) […].

Évaluation, dans le cadre d’une étude de phase III d’Intergroup (CALGB 100104), du traitement continu avec REVLIMID® de patients atteints de myélome multiple à la suite d’une greffe de cellules souches autologues

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Dans le cadre de cette étude multicentrique, en double aveugle, contrôlée, de phase III, des patients récemment diagnostiqués avec un myélome multiple (MM) ayant au moins le statut MS (maladie stable) suite à une greffe de cellules souches autologues (GCSA) ont été randomisés pour recevoir un traitement quotidien continu avec 10 mg de REVLIMID® (lénalidomide) (escalade ou réduction à 5 ou 15 mg selon les besoins ; n=231) ou de placebo (n=229) jusqu’à récidive. Le rapport indépendant du Data and Safety Monitoring Committee concernant une analyse intermédiaire planifiée en novembre 2009 a conduit à l’annonce que l’étude avait atteint son critère d’évaluation principal et qu’elle devrait être stoppée avant la date prévue et passer en essai ouvert en décembre 2009. Les données sont issues d’une troisième analyse intermédiaire de cette étude. […].

Lenvatinib: nouvelles données démontrant des améliorations significatives sur des paramètres d'efficacité sur deux types de tumeurs

Eisai, le 06 juin 2016 : HATFIELD, Angleterre, June 6, 2016 /PRNewswire/ --Des nouvelles données sur l'efficacité[1] de LENVIMA® (lenvatinib) dans l'étude pivot SELECT sont désormais disponibles, elles montrent que la durée de réponse globale chez les patients traités par LENVIMA® (lenvatinib) est significativement améliorée par rapport aux patients sous placebo. Des résultats sur la durée de réponse globale, mis à jour sur un suivi à plus long terme, montrent également un allongement de la survie sans progression (SSP) pour les patients atteints d'un cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l'iode radioactif (CTD-RR) évolutif.[1] […].

Les données regroupées d’une méta-analyse suggèrent une augmentation significative de la survie globale avec le médicament expérimental REVLIMID® en traitement d'entretien après une autogreffe de cellules souches pour traiter un myélome multiple

Celgene Corporation, le 05 juin 2016 : Une méta-analyse de données recueillies au niveau individuel auprès de 1 209 patients dans trois études randomisées, contrôlées, de phase III (CALGB (Alliance) 100104, IFM 2005-02, GIMEMA-RVMM-PI-209) a été effectuée pour comparer un traitement d'entretien par lénalidomide (n=605) par rapport soit à un placebo soit à l’absence de traitement d'entretien (n=604). Chacune de ces études a montré individuellement qu’un traitement d'entretien expérimental par lénalidomide après une autogreffe de cellules souches réduisait le risque de progression de la maladie ou de décès (SSPM), qui était le critère d’évaluation principal, d’environ 50 % (McCarthy NEJM 2012; Attal NEJM 2012; Palumbo NEJM 2014). […].

MedDay publie les données complètes des études pivots de phase IIb/III MS-SPI/MS-ON avec MD1003 dans la sclérose en plaques à l’AAN

MedDay, le 21 avril 2016 : Les études MS-SPI et MS-ON ont testé l’efficacité de MD1003, une biotine brevetée de grade pharmaceutique administrée à une dose de 300 mg par jour dans le traitement de la sclérose en plaques (SEP) et, en particulier, la forme la plus difficile à traiter, la « SEP progressive non active », pour laquelle il n’y a pas de médicament approuvé. […].

nuance

Les plus