nuance

La désipramine dans le traitement du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité

Des membres du service de psychiatrie du Massachusetts General Hospital (Boston, EU) ont testé en double aveugle contre placebo l’antidépresseur tricyclique Pertofran® (désipramine) chez des enfants atteints d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et avec des tics chroniques. Leurs conclusions sont que la désipramine est bien tolérée et qu’elle réduit significativement les symptômes.

Dans cette étude, 41 enfants et adolescents avec un TDAH et des tics chroniques ont participé pendant 6 semaines à un essai en double aveugle avec placebo, consistant en un traitement par la désipramine à 3,5 mg/kg/jour.

Les symptômes principaux du TDAH ont été réduits en moyenne de 42%, comparativement au placebo (P<0,001). Le taux de réponse au traitement par la désipramine a été de 71% (contre 0% pour le placebo, P<0,001).

De même les tics ont considérablement diminué avec la désipramine (de 30% comparés au placebo, P<0,001), avec un taux de réponse de 58% (contre 5% pour le placebo, P<0,001).

Aucun effet secondaire n’a été observé, notamment concernant le rythme cardiaque et la pression sanguine.

Dans un contexte où il n’existe pas de traitement type pour la traitement des TDAH et des tics chez l’enfant et l’adolescent, les auteurs pensent que la désipramine constitue une alternative thérapeutique intéressante de par la diminution importante des symptômes et la bonne tolérance au médicament.

Source: Arch Gen Psychiat juillet 2002;59(7):649-56

PI

Descripteur MESH : Désipramine , Pédiatrie , Placebo , Tics , Boston , Membres , Psychiatrie , Pression , Pression sanguine , Rythme cardiaque , Thérapeutique

nuance

Recherche scientifique: Les +