nuance

Asthme sévère : l'efficacité à long terme de la thermoplastie bronchique confirmée

illustrationBoston Scientific (NYSE: BSX) a annoncé aujourd’hui les résultats d’un suivi de cohorte sur trois ans issu de PAS2, un essai clinique post approbation FDA évaluant la thermoplastie bronchique (BT) chez les personnes souffrant d’asthme persistant sévère. Les résultats démontrent que les 190 patients traités « en vie réelle » atteignent les mêmes réductions d’exacerbations sévères, d’hospitalisations et de consultations aux urgences que les 190 patients traités par BT dans AIR2, (Asthma Intervention Research 2), essai pivot randomisé, contrôlé contre placebo.

Les résultats, publiés dans le European Respiratory Journal, revue de la Société européenne de pneumologie (ERS), corroborent l’essai AIR2 et démontrent des résultats cliniquement significatifs en pratique courante.

Bien que les patients de l’étude PAS2 présentaient à l’inclusion les symptômes d’un asthme moins bien contrôlé que les patients de l’essai AIR2, les résultats de PAS2 démontrent après la dernière procédure BT que :

  • Le pourcentage de patients victimes d’exacerbations sévères a chuté de 74 à 40 pour cent ;
  • Le pourcentage de patients hospitalisés pour au moins un symptôme d’asthme a chuté de 15 à 7 pour cent ;
  • Le pourcentage de patients consultant les services d’urgences a chuté de 27 à 11 pour cent ; et que
  • Le pourcentage de patients ayant recours à un traitement de fond quotidien par corticostéroïdes oraux a chuté de 19 à 10 pour cent.

 

« L’étude PAS2 confirme que la thermoplastie bronchique est un traitement efficace, durable et sûr chez des patients asthmatiques sévères dont l’asthme apparaît à l’inclusion moins bien contrôlé que chez les patients évalués lors d’essais cliniques antérieurs, tels qu’AIR2 » a déclaré Geoffrey Chupp, M.D., principal investigateur et directeur du Yale Center for Asthma and Airways Disease, Université de Yale, Faculté de médecine, New Haven, Connecticut. « L’étude PAS2, première étude prospective menée à grande échelle sur la thermoplastie bronchique en phase post-commercialisation, valide les résultats positifs de l’essai AIR2. »

 

PAS2 est une étude prospective menée en ouvert, qui a inclus consécutivement les patients de 27 centres investigateurs aux États-Unis et au Canada. Selon les recommandations cliniques de la Société européenne de pneumologie (ERS) et de la Société américaine de thoracologie (ATS), 95 pour cent des patients de l’étude PAS2 sont considérés comme des asthmatiques sévères.1 En comparaison aux patients AIR2, les patients PAS2 étaient plus âgés et associés à une prise de stéroïdes plus systématique, un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé et à un traitement à base de stéroïdes inhalés à des doses plus fortes. Au cours des 12 mois ayant précédé le traitement par BT, les patients PAS2 se sont montrés davantage susceptibles que les patients AIR2 à subir des exacerbations sévères (74 contre 52 pour cent) et à recourir à l’hospitalisation (15 contre 4 pour cent).

« Les résultats de l’étude PAS2 confirment que le traitement par thermoplastie bronchique exerce un impact  positif considérable en pratique clinique courante, permettant d’alléger le lourd fardeau des patients adultes souffrant d’asthme sévère » a précisé Art Butcher, Vice-président de Boston Scientific et Président de la division Endoscopie. « Nous allons continuer à travailler afin que les patients puissent bénéficier d’une  prise en charge adaptée et avoir accès à ce traitement reconnu pour améliorer la qualité de vie liée à l’asthme. »

L’asthme touche plus de 230 millions de personnes dans le monde, avec environ 10 pour cent des cas considérés comme sévères. 2,3  Le système de thermoplastie bronchique Alair est approuvé aux USA par la FDA (Food and Drug Administration) et a obtenu en Europe le marquage CE pour les patients adultes chez lesquels un traitement médicamenteux ne permet pas de contrôler efficacement leur asthme sévère. Il s’agit du premier traitement non pharmacologique, basé sur une technologie médicale, de l’asthme persistant sévère. Des études ont démontré que la thermoplastie bronchique permet de diminuer les crises aiguës d’asthme pendant au moins 5 ans.4 Plus tôt dans l’année, les premiers résultats positifs issus de la cohorte complète de l’étude PAS2 ont été présentés lors de la conférence internationale de la Société américaine de thoracologie qui s’est tenue à Washington, D.C.

 

  1. Chung, K F. « International ERS/ATS Guidelines On. » RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL, American Thoracic Society ERS/ATS GUIDELINES ON SEVERE ASTHMA, 10 Apr. 2014, www.thoracic.org/statements/resources/allergy-asthma/Severe-Asthma-CPG-ERJ.pdf .
  2. OMS. Feuille d’information sur l’asthme N°307. Avril 2017. Disponible sur : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs307/en/index.html
  3. "The Prevalence of Severe Refractory Asthma | AAAAI." The American Academy of Allergy, Asthma & Immunology. The Journal of Allergy and Clinical Immunology, Oct. 2014. Web. 5 mai 2017. .
  4. Wechsler M et al. J Allergy Clin Immunol. 2013 Dec;132(6):1295-302

 

À propos de Boston Scientific

Boston Scientific s’engage chaque jour à transformer les vies des patients du monde entier en mettant à disposition des technologies innovantes qui permettent d’améliorer leur état de santé. En tant que leader depuis plus de 35 ans dans le domaine des technologies médicales, nous faisons progresser la science en offrant une gamme étendue de solutions hautement performantes destinées à répondre à des besoins des patients non encore satisfaits et à minimiser les coûts pour les systèmes de santé. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.bostonscientific.com ou suivez-nous sur Twitter ou Facebook.

 

A propos de la thermoplastie bronchique

La thermoplastie bronchique est une nouvelle technique endobronchique qui réduit la masse du muscle bronchique en délivrant une énergie thermique contrôlée par radiofréquence.Il permet de chauffer les tissus en réduisant le volume et la capacité de contraction du muscle lisse bronchique, limitant ainsi la capacité des voies aériennes à se rétrécir et à causer des symptômes d’asthme.

La HAS a conclu que ce traitement constituait une modalité thérapeutique pour les patients de plus de 18 ans atteints d’asthme sévère non contrôlé.

Descripteur MESH : Patients , Vie , Personnes , Urgences , Essai clinique , Placebo , Asthme , Stéroïdes , Santé , Pneumologie , Boston , Solutions , Washington , Art , Traitement médicamenteux , Tissus , Thérapeutique , Technologie , Canada , Médecine , Science , Connecticut , Qualité de vie , Endoscopie , État de santé , Europe , Patients hospitalisés , Indice de masse corporelle

nuance

Pratique médicale: Les +