nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Tyrosine

81 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Deux nouveaux inhibiteurs du récepteur tyrosine kinase prometteurs dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique

Caducee.net, le 10 juin 2002 : Après le gleevec, deux autres inhibiteurs du récepteur tyrosine kinase (FLT3) pourraient constituer une alternative dans le traitement chimiothérapeutique (hors greffe de moelle osseuse) de la leucémie myéloïde chronique (LMC), si l’on en croit deux nouvelles études effectuées au Brigham and Women’s Hospital (Boston, MA, EU) et publiées en avance sur le site web de la revue Cancer Cell […].

LMC chromosome Philadelphie positive (Ph ) : l’arrêt de traitement est envisageable pour certains patients ayant été traité par Tasigna

LMC chromosome Philadelphie positive (Ph ) : l’arrêt de traitement est envisageable pour certains patients ayant été traité par Tasigna

NOVARTIS, le 19 octobre 2017 : Rueil-Malmaison, le 19 octobre 2017 - Novartis a annoncé en juin dernier que la Commission européenne a approuvé l'intégration de données concernant la rémission sans traitement (RST) dans l’AMM de Tasigna® (nilotinib). La RST est la capacité à maintenir une réponse moléculaire (RM) après l'arrêt d'un traitement par inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK) chez les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) positive au chromosome de Philadelphie (Ph ) en phase chronique1. Il s'agit d'une étape importante pour la communauté qui travaille sur la LMC Ph , Tasigna étant à ce jour le seul ITK à présenter des informations sur la RST dans son AMM. […].

Leucémie myéloïde chronique : les résultats impressionnants d’une nouvelle approche thérapeutique ciblée

Caducee.net, le 05 décembre 1999 : Des résultats très encourageants ont été obtenus avec un traitement expérimental faisant appel à un inhibiteur sélectif d’une protéine tyrosine kinase chez des patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC). Cette annonce a été faite dimanche lors du 41e congrès annuel de l’American Society of Hematology. […].

Cancer du sein HER2 : feu vert européen pour TUKYSA® (tucatinib) de Seagen

Cancer du sein HER2 : feu vert européen pour TUKYSA® (tucatinib) de Seagen

SEAGEN, le 16 février 2021 : Seagen International a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour TUKYSA® (tucatinib) en association avec le trastuzumab et la capécitabine pour le traitement de patients adultes atteints d’un cancer du sein métastatique ou localement avancé HER2 positif qui ont reçu au moins deux schémas de traitement anti-HER2 antérieurs. TUKYSA est un inhibiteur de tyrosine kinase (TKI) à faible poids moléculaire ciblant HER2, une protéine impliquée dans la croissance des cellules cancéreuses.1,2 […].

Une nouvelle molécule pour traiter une forme commune de leucémie myéloïde chronique

Caducee.net, le 03 juin 2002 : Des chercheurs de l’université Johns Hopkins (Baltimore, EU) ont testé un inhibiteur du récepteur-tyrosine-kinase impliqué dans près de la moitié des leucémies myéloïdes chroniques (LMC), in vitro et in vivo sur un modèle animal. La drogue semble avoir une certaine cytotoxicité sur les cellules cancéreuses et prolonger la survie des souris modèles. […].

Gilead Sciences va acquérir CGI Pharmaceuticals pour un montant allant jusqu’à 120 millions USD

Businesswire, le 25 juin 2010 : CGI a généré une bibliothèque d’inhibiteurs de la kinase à petites molécules. Le composé tête de série préclinique de cette bibliothèque cible la tyrosine-kinase de la rate (Syk) et pourrait avoir des applications uniques pour le traitement de maladies inflammatoires graves, dont la polyarthrite rhumatoïde. […].

Deux essais prometteurs sur un nouveau traitement de la leucémie myéloïde chronique

Caducee.net, le 05 avril 2001 : Le STI571 (Signal-transduction inhibitor-571 ou Glivec) est un inhibiteur de la protéine de fusion BCR-ABL, une tyrosine kinase qui provient de la formation du chromosome Philadelphie retrouvé dans la majorité des cas de leucémie myéloïde chronique. Cette molécule a donné de bons résultats dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique bien qu'ils soient moins marquants dans la phase aiguë. […].

Fondation Ipsen : 5ème colloque Médecine et Recherche sur le thème du cancer : « Les cibles moléculaires de la thérapie du Cancer »

Businesswire, le 26 mars 2009 : Le plus connu et abouti de ces médicaments est l’imatinib, autorisé pour le traitement de la leucémie myéloïde chronique, des tumeurs stromales digestives et de nombreux autres cancers. Mais il existe plusieurs autres médicaments qui sont également entrés dans l’arène ; pour n’en nommer que quelques-uns : le gefitinib, un médicament pour le cancer du poumon, qui cible la tyrosine kinase, récepteur du facteur de croissance de l’épiderme (EGF-R), le bevacizumab contre les cancers du colon, du sein et du poumon et le bortezomib contre le myélome multiple. Toutefois, malgré le succès de la plupart de ces médicaments, certains problèmes peuvent subsister , tel que celui des patients non-répondeurs aux médicaments ou encore de la résistance au traitement après une certaine période d’utilisation. […].

Multiplier les attaques contre le glioblastome multiforme

Caducee.net, le 15 septembre 2007 : Les thérapies ciblées qui visent l’inhibition de récepteurs tyrosine kinase (RTK) doivent cibler plusieurs types de RTK qui apparaissent suractivés dans le glioblastome multiforme, démontre une étude publiée dans la revue Science. […].

Une protéine impliquée dans la leucémie capable d’auto inhibition

Caducee.net, le 28 janvier 2002 : Une recherche allemande a réussi à mettre en évidence in vitro la façon dont le proto-oncogène c-Abl, une tyrosine kinase impliquée dans certaines formes mortelles de leucémie, se dérégulait pour acquérir ses propriétés tumorales. La protéine serait capable de s’auto inhiber in vivo via sa partie N-terminale, celle-ci protégeant la cellule de l’activité catalytique de c-Abl responsable du processus de tumorisation. […].

ErB2 est essentielle dans la prévention des cardiomyopathies dilatées

Caducee.net, le 02 mai 2002 : Une équipe de recherche américaine a réussi à mettre en évidence l’effet physiologique de la protéine ErB2, un récepteur tyrosine kinase impliqué dans environ 30% des formes de cancer de la femme. Parmi les souris transgéniques conditionnelles déficientes pour ErB2 uniquement au niveau cardiaque, on observe une cardiomyopathie dilatée et une diminution de la contractilité cardiaque, ainsi qu’une sensibilité accru des cardiomyocytes isolés à la toxicité de l’anthracycline. […].

La Commission Européenne autorise l’extension de l’indication de Sprycel (dasatinib) pour le traitement des enfants atteints de Leucémie Myéloïde Chronique à chromosome Philadelphie positive en phase chronique

La Commission Européenne autorise l’extension de l’indication de Sprycel (dasatinib) pour le traitement des enfants atteints de Leucémie Myéloïde Chronique à chromosome Philadelphie positive en phase chronique

Caducee.net, le 17 juillet 2018 : Bristol-Myers Squibb a annoncé le 5 juillet dernier que la Commission Européenne a élargi l’indication de Sprycel (dasatinib) au traitement chez les enfants et d’adolescents âgés de 1 an à 18 ans atteints de Leucémie Myéloïde Chronique (LMC) à chromosome Philadelphie positive (Ph ) en phase chronique (PC), pour y inclure la formulation de poudre pour suspension buvable. Cette autorisation fait suite à une opinion positive du Comité des Médicaments à Usage Humain de l’Agence Européenne des Médicaments le 26 Avril 2018 et fait de Sprycel (dasatinib) le premier inhibiteur de tyrosine kinase à recevoir une autorisation sous la formulation de poudre pour administration à des patients pédiatriques ou à des patients ne pouvant pas avaler des comprimés. […].

SHP-1 : nouveau venu dans le contrôle de la glycémie

Caducee.net, le 22 avril 2006 : La protéine tyrosine phosphatase SHP-1 est connue pour son rôle dans les cellules hématopoïétiques. De nouveaux travaux viennent de démontrer qu’elle module également l’homéostasie du glucose. Les chercheurs envisagent des applications dans le traitement du diabète. […].

Un peptide naturel dérivé d’une aminoacyl-tRNA synthétase humaine inhibe l’angiogenèse

Caducee.net, le 03 janvier 2002 : Des chercheurs du Scripps Research Institut (La Jolla, Californie, EU) ont mis en évidence une activité inhibitrice de l’angiogenèse attribuée à certains fragments des aminoacyl-tRNA synthétases, les tyrosine et tryptophane-tRNA synthétases (TrpRS). Ces travaux, publiés dans deux articles des compte rendus de l’académie des sciences américaine, montrent que les TrpRS ou leurs dérivés bloquent la néovascularisation de l’œil in vivo chez la souris et le poulet ainsi que dans des modèles cellulaires. Des applications thérapeutiques potentielles allant de la cécité au cancer sont envisageables. […].

Un résultat prometteur pour la prévention du cancer colorectal

Caducee.net, le 30 août 2000 : L'association du sulindac (anti-inflammatoire non stéroïdien) et d'un inhibiteur de l'activité tyrosine kinase de l'EGFR (récepteur de l'epidermial growth factor) permet de réduire de façon drastique le nombre de polypes colorectaux chez un modèle murin de polypose rectocolique diffuse. […].

Une enzyme cruciale pour les neurones enfin démasquée

Une enzyme cruciale pour les neurones enfin démasquée

CEA, le 20 novembre 2017 : Après 40 ans de recherche, des chercheurs du CEA, du CNRS, de l’Université Grenoble Alpes, de l’Université de Montpellier et de l’Inserm ont enfin démasqué l’enzyme responsable de la détyrosination de la tubuline. Surprise : ce n’est pas une enzyme mais deux qui ont été découvertes capables de modifier ce composant essentiel du squelette de la cellule. Ces travaux ouvrent de nouvelles pistes pour mieux comprendre le rôle de la tubuline dont les altérations accompagnent cancers, maladies cardiaques et défauts neuronaux. Ces résultats sont publiés le 16 novembre 2017 dans la revue Science. […].

ARIAD annonce que l’Iclusig (sous forme de chlorhydrate de ponatinib) a été approuvé au Canada

Businesswire, le 06 avril 2015 : « Avec le temps, les patients souffrant de LMC ou de LAL Ph peuvent développer une résistance au traitement avec le temps », a affirmé le professeur Jeffrey Lipton, Ph.D., M.D., médecin du personnel à The Princess Margaret Cancer Centre et l’un des investigateurs de l’essai PACE. « L’Iclusig constituera une nouvelle solution thérapeutique précieuse au Canada pour les patients souffrant de LMC réfractaire et de LAL Ph , domaines dans lesquels il y a actuellement un besoin médical non satisfait. » […].

Cancérologie : le Rydapt (midostaurine) obtient le feu vert de la commission européenne pour 2 indications de cancers rares

Cancérologie : le Rydapt (midostaurine) obtient le feu vert de la commission européenne pour 2 indications de cancers rares

NOVARTIS, le 19 octobre 2017 : Novartis a annoncé le 20 septembre dernier que la Commission européenne avait autorisé la mise sur le marché de Rydapt® (midostaurine) dans deux indications de cancers rares. Rydapt est autorisé dans le traitement des patients adultes présentant une leucémie aiguë myéloïde (LAM) nouvellement diagnostiquée avec mutation du gène FLT3, en association avec une chimiothérapie standard d’induction associant daunorubicine et cytarabine et une chimiothérapie de consolidation avec cytarabine à haute dose, suivie pour les patients en rémission complète, d’un traitement d’entretien par Rydapt en monothérapie. […].

nuance

Les plus