nuance

Multiplier les attaques contre le glioblastome multiforme

Les thérapies ciblées qui visent l’inhibition de récepteurs tyrosine kinase (RTK) doivent cibler plusieurs types de RTK qui apparaissent suractivés dans le glioblastome multiforme, démontre une étude publiée dans la revue Science.

Stommel et collaborateurs expliquent dans leur article que les traitements ciblés par inhibition de RTK montrent une réelle activité anticancéreuse mais l’efficacité reste très limitée dans le cas du glioblastome multiforme (GBM). Le GBM est un cancer du système nerveux central, d’évolution rapide et pour lequel la médiane de survie est d’environ un an.

Afin de mieux cerner le potentiel des inhibiteurs de RTK dans cette pathologie, ces chercheurs ont étudié des lignées cellulaires tumorales, des tumeurs primaires ou transplantées dans des modèles animaux. Ils ont ainsi découvert que plusieurs types de RTK sont suractivés dans le GBM.

A partir de ce constat, il est apparu logique de tester l’effet combiné de plusieurs inhibiteurs de RTK afin de bloquer l’ensemble de cette voie de signalisation. La combinaison d’inhibiteurs de RTK et/ou d’ARN interférents s’est montrée plus efficace que l’emploi d’un seul inhibiteur de RTK contre ces tumeurs, révèlent les résultats expérimentaux.

D’après les auteurs, il faudra désormais chercher à tester l’efficacité de ces traitements ciblés combinés dans des essais cliniques. En effet, ces derniers soulignent que des inhibiteurs de RTK sont déjà approuvés par la FDA, l’autorité américaine du médicament, et que d’autres sont en développement.

Source : www.sciencexpress.org / 13 September 2007 / Page 1/ 10.1126/science.1142946

SRCaducée.net©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Glioblastome , Science , Tyrosine , Tumeurs , Animaux , Essais , Logique , Modèles animaux , Reproduction , Survie , Système nerveux , Système nerveux central

nuance

Recherche scientifique: Les +