nuance

Orientation diagnostique devant une céphalée

Devant une céphalée il y a 3 questions à résoudre en premier :

1. Est-ce une céphalée symptomatique d'une affection grave ?
2. Est-ce une autre céphalée symptomatique ?
3. Si il s'agit d'une céphalée idiopathique, à quel cadre appartient-elle ?

  • Migraine
  • Algie vasculaire de la face
  • Névralgie trigéminale
  • Céphalées de tension


La réponse à ces questions débouchent sur un diagnostic et un traitement adapté.

Orientation du diagnostic

L'orientation du diagnostic repose sur:

  • l'interrogatoire (essentiel)
  • examen clinique, dont neurologique.
  • parfois la réalisation d'une tomodensitométrie

 

L'interrogatoire


5 questions filtres :

1. Depuis quand avez-vous mal à la tête ? Permet de distinguer:
Céphalée aiguë quelques heures
Céphalée subaiguë quelques jours à semaines
Céphalée chronique quelques mois


2. Avez-vous déjà eu mal à la tête; et si oui avez-vous souvent mal à la tête ?
Si oui : les maux de tête sont-ils les mêmes ?
céphalées chroniques
Si oui: céphalées récurrentes par crises


3. Le début de la crise actuelle a-t-il été brutal ou progressif?
Un début ictal oriente vers une hémorragie sous arachnoïdienne (HSA) (céphalée aiguë de début brutal)

4. La douleur prédomine-t-elle sur la tête ou la face ?
Distingue les céphalées des algies faciales

5. La crise a-t-elle des signes d'accompagnements ?
Fièvre (HSA, infection méningée ou cérébro-méningée, infection locale, plus rarement abcès cérébral ou thrombophlébite cérébrale)

Troubles de la vigilance ((HSA, infection cérébro-méningée, plus rarement abcès cérébral ou thrombophlébite cérébrale)
Position en chien de fusil (infection méningée ou cérébro-méningée)
Vomissements (migraine ou hypertension intracrânienne)
Photophobie ou phonophobie (migraine)
Signes locaux (affection locale).

Orientation diagnostique

Après avoir posé ces questions on peut classer la céphalée dans une catégorie probable

Céphalées aiguës de début brutal (ictal) (± fièvre, ± troubles de la vigilance)

Hémorragie méningée (HSA)
Parfois méningite ou infection cérébro-méningée
Parfois AVC ( signes neurologiques)
(plus rarement abcès cérébral, thrombophlébite cérébrale)

Céphalée aiguë ou subaiguë avec signes locaux: souvent algie faciale
Sinusite
Otite
Glaucome aigu
Lésion dentaire ou gingivale

Céphalée subaiguës progressives
(± vomissements, ± signes neurologiques) : hypertension intracrâniennes
Tumeur cérébrale
Abcès
Thrombophlébite du sinus sagittal.

Céphalées chroniques continues
Céphalées de tension

Céphalées récurrentes par crises
Migraines
Céphalées de tension
Algie vasculaire de la face
Névralgie trigéminale

Descripteur MESH : Céphalée , Orientation , Céphalées , Tête , Infection , Thrombophlébite , Abcès cérébral , Abcès , Fièvre , Hypertension artérielle , Migraines , Névralgie , Diagnostic , Face , Glaucome , Hémorragie , Hypertension intracrânienne , Douleur , Méningite , Photophobie , Accident vasculaire cérébral

PUBLICITE