nuance

Atalante, un exosquelette médical pour redonner de l'autonomie aux personnes à mobilité réduite

illustrationWandercraft, start-up parisienne fondée par deux polytechniciens, a mis au point, Atalante, le premier exosquelette médical capable de se stabiliser et de permettre aux personnes à mobilité réduite de marcher sans utiliser de béquilles ni joystick. La société vient de boucler un nouveau tour de table de 4 millions d'euros pour terminer le développement du produit et préparer les phases d'essais cliniques et d'industrialisation.

Son usage se veut aussi simple qu'un segway. Au repos, l’utilisateur est initialement en position droite. Lorsqu'il se penche en avant, l'exosquelette rentre dans une phase de marche et atteint une vitesse de 3.5 km/h. Quand l’utilisateur cesse de se pencher, l’exosquelette termine le pas entamé et se stabilise.

Au delà se la simple marche, l'exosquelette a été conçu pour favoriser l'autonomie et l'intégration sociale des personnes souffrant de handicap en terme de motricité. En effet, un algorithme sophistiqué leur permet non seulement de franchir des obstacles comme des seuils, des perrons et des trottoirs mais également de monter dans un bus ou dans un train, d'utiliser des escaliers et de gérer les transitions assis/debout.

Ce produit unique au monde s'adresse en premier lieu aux personnes atteintes de maladies neuro-musculaires, notamment la myopathie et la maladie de Charcot-Marie-Tooth, ainsi qu'aux personnes souffrant de "paraplégies basses", immobilisées. Mais l'exosquelette pourrait également à terme répondre aux besoins des personnes âgées et de celles nécessittant de la rééducation physique suite à un traumatisme ou un accident de la vie.

La start-up parisienne s’appuie sur les dernières avancées en robotique dynamique, une avancée technologique qui permet aux robots d’améliorer considérablement leurs performances. « La robotique dynamique constitue un changement de paradigme, avec des applications impressionnantes qui sont apparues ces dernières années. Elle est particulièrement pertinente pour un exosquelette qui exige beaucoup de réactivité et une grande capacité à s’adapter à l’utilisateur. Notre exosquelette repose sur des algorithmes de marche dynamique et de stabilisation étroitement couplés à la structure, qui a été pensée pour permettre l’intégralité des mouvements humains naturels » explique Nicolas Simon, Président et fondateur de Wandercraft.
Cette technologie innovante fait de Wandercraft le précurseur de la « robotique dynamique hybride » appliquée au domaine médical.

Descripteur MESH : Personnes , Béquilles , Essais , Mobilité réduite , Robotique , Algorithmes , Maladie , Physique , Repos , Technologie , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +