nuance

Rougeole et coqueluche : les enfants non vaccinés ont un risque élevé de contracter la maladie

Les enfants qui sont exemptés de vaccination pour des motifs religieux ou philosophiques ont un risque plus important de contracter la rougeole ou la coqueluche. De plus, l’effet potentiel du risque sur la communauté est réel. Ce sont les résultats d’une étude américaine parue dans le Journal of the American Medical Association.

Le risque de contracter une maladie que l’on peut prévenir par la vaccination chez les enfants exemptés d’immunisation pour des raisons religieuses ou philosophiques a été peu étudié.

Afin d’évaluer si la non vaccination d’un individu est liée à un risque de rougeole et de coqueluche aux niveaux individuel et communautaire, le Dr D. Feikin et ses collaborateurs ont réalisé une étude de cohorte rétrospective en utilisant les données relatives à tous les cas de rougeole et coqueluche recensés entre 1987 et 1998, dans l’état du Colorado, parmi des individus âgés de 3 à 18 ans.

L’étude montre que, comparé aux individus vaccinés, les sujets non vaccinés ont un risque 22,2 fois plus important de contracter la rougeole (IC 95 % = 15,9-31,1) et 5,9 fois plus grand de contracter la coqueluche (IC 95 % = 4,2-8,2).

La fréquence des enfants non vaccinés dans un comté donné est associée à un risque, chez les enfants vaccinés, 1,6 fois plus important de contracter la rougeole (IC 95 % = 1,0-2,4) et 1,9 fois plus élevé de contracter la coqueluche (risque relatif = 1,9 ; IC 95 % = 1,7-2,1).

Il y a plus d’enfants non vaccinés (4,3 % des sujets, en moyenne) dans les écoles où il y a un déclenchement de coqueluche que dans celles ou il n’y en a pas (1,5 % des individus ; P = 0,001).

Enfin, dans un début de rougeole, au moins 11 % des enfants vaccinés contractent l’infection au contact d’un non vacciné.

Les auteurs concluent que le risque de contracter la coqueluche ou la rougeole est élevé chez les personnes non vaccinées. De plus, le personnel de la santé publique devrait reconnaître le risque potentiel que présentent ces individus dans le déclenchement de la maladie au niveau de la communauté. Enfin, les parents devraient prendre conscience du risque qu’encourent leurs enfants non protégés.

Source : JAMA 2000 ; 284 : 3145 - 3150

Descripteur MESH : Risque , Coqueluche , Épidémiologie , Infectiologie , Rougeole , Vaccination , Maladie , Colorado , Conscience , Parents , Personnes , Santé , Santé publique

nuance

Recherche scientifique: Les +