nuance

Supplémentation en vitamine E chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque

D’après une étude canadienne parue dans The American Journal of Clinical Nutrition, une supplémentation en vitamine E n’apporte pas d’amélioration significative des symptômes de l’insuffisance cardiaque avancée.

Les patients souffrant d’insuffisance cardiaque voient leur stress oxydatif augmenter. Ce stress peut contribuer à la détérioration progressive observée chez ces patients. Le stress oxydatif est le résultat, soit d’une augmentation de la production de radicaux libres, soit d’une réduction des antioxydants endogènes tel que la vitamine E.

Le Dr M. Keith et ses collaborateurs ont cherché à savoir si une supplémentation en vitamine E chez des patients souffrant d’une insuffisance cardiaque avancée modifierait le niveau de stress oxydatif, prévenant ou retardant ainsi la détérioration associée aux radicaux libres.

Un total de 56 patients traités en consultation externe et souffrant d’une insuffisance cardiaque avancée (stade III ou IV du NYHA) ont été intégrés dans une étude randomisée en double aveugle contre placebo. Ceux-ci ont reçu soit 500 UI de vitamine E par jour, soit un placebo, pendant une période de 12 semaines.

D’après l’étude, la supplémentation en vitamine E augmente significativement les concentrations plasmatiques d’α tocopherol suggérant que la vitamine E a été absorbée. Par contre, les autres marqueurs du stress oxydatif ou de la qualité de vie ne sont pas affectés par le traitement.

Les concentrations du facteur atrial natriurétique (ANF : un marqueur du dysfonctionnement ventriculaire), du TNF, de l’épinéphrine et de la norepinéphrine ne sont pas modifiées par le traitement et ne sont pas différentes de celles du groupe placebo.

Source : Am J Clin Nutr. 2001 ; 73 (2) : 219-224

Descripteur MESH : Vitamine E , Patients , Stress oxydatif , Placebo , Radicaux libres , Antioxydants , Facteur atrial natriurétique , Qualité de vie , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +