nuance

Ischémie cérébrale et prévention secondaire par un traitement anticoagulant oral

Dans la nouvelle parution de Neurology, des médecins néerlandais ont cherché à évaluer l'incidence des complications hémorragiques liées aux anticoagulants administrés par voie orale et prescrits dans la prévention secondaire des AVC ischémiques d'origine artérielle. Ces traitements sont associés à un risque élevé d'hémorragie au début du traitement et surtout chez les sujets âgés.

Torn et al. rappellent en introduction que le traitement anticoagulant oral (antivitamine K) reste controversé dans la prévention des récidives thrombo-emboliques après un AVC ischémique.

Ces auteurs ont suivi 356 patients (644 patient.années) avec un antécédent d'ischémie cérébrale et sous traitement anticoagulant oral. Tous étaient suivis par le mettre centre de soins.

"L'incidence des hémorragies majeures était de 3,9 pour 100 patient.années (IC 95 % = 2,5-5,7) et celle des thrombo-embolies était de 3,0 pour 100 patient.années (IC 95 % = 1,8-4,6)", rapportent les auteurs.

La distribution du risque hémorragique n'était cependant pas homogène et variait avec la durée du traitement, l'âge du sujet, et de l'INR.

Ainsi, le risque hémorragique durant les six premiers mois était 3,8 fois plus élevé que le risque des six mois suivant. Les plus de 65 ans voyaient leur risque hémorragique multiplié par 3,7 par rapport aux individus plus jeunes. Le risque était également lié à l'intensité du traitement mesuré par l'INR. Torn et al. observent ainsi que le risque était multiplié par 1,8 pour chaque augmentation de 0,5 unité. A ce sujet, l'INR cible optimal était égal à 3.

Chez ces patients avec un antécédent d'ischémie cérébrale d'origine artérielle, le traitement anticoagulant oral est associé à un risque hémorragique élevé. Les auteurs soulignent que ce risque concerne surtout les premiers mois de traitements et les patients les plus âgés.

Source : Neurology 2001;57:1993-99

Descripteur MESH : Prévention secondaire , Risque , Accident vasculaire cérébral , Incidence , Anticoagulants , Hémorragie , Médecins , Patients , Ischémie , Soins

nuance

Recherche scientifique: Les +