nuance

Une origine génétique au besoin de faire sa toilette ?

C’est ce qu’on pourrait penser des recherches effectuées par l’équipe de Mario Capecchi (Howard Hughes Medical Institute, Salt Lake City, EU) qui a trouvé que des souris déficientes pour le groupe de gènes Hox, ou homeobox, intervenant dans le développement embryonnaire, se mettaient à faire leur toilette de manière obsessionnelle et compulsive. Le comportement des mutants n’est pas sans rappeler celui des humains souffrant de trichotilomanie, un tic d’épilation.

Les comportements excessifs de toilettage et de soins corporels, allant jusqu’à la mutilation, font partie des désordres neuropsychiatriques incluant les troubles obsessionnels compulsifs (TOCs).

Dans cette recherche publiée dans la revue Neuron, Joy Greer et Mario Capecchi, en étudiant chez la souris les effets de l’absence de la famille de gènes homéotiques Hox, ont constaté que la délétion du gène Hoxb8 conduisait les animaux à se toiletter de manière excessive certains endroits du corps, conduisant à une alopécie et à des lésions cutanées. De plus, ces souris faisaient également la toilette de leur cage de manière obsessionnelle.

Les auteurs ont alors pensé que le comportement observé chez les souris déficientes pour les gènes homéotiques résultait d’anormalités dans le système nerveux central. Sur la base de cette hypothèse, ils ont montré que l’expression du gène Hoxb8 se produisait dans des régions du SNC de souris adultes préalablement reconnues comme étant impliquées dans le contrôle de la toilette ainsi que dans certains TOCs.

Les auteurs ayant remarqué que ces comportements anormaux étaient semblables à ceux des humains atteints de trichotilomanie, ils s’attachent maintenant à regarder si des mutations dans le gène Hoxb8 de ces patients sont présentes.

Source : Neuron janvier 2002;33:23-34.

Descripteur MESH : Génétique , Gènes , Comportement , Développement embryonnaire , Gènes homéotiques , Alopécie , Animaux , Famille , Patients , Recherche , Soins , Système nerveux , Système nerveux central , Toilettage

nuance

Recherche scientifique: Les +