nuance

Polyarthrite rhumatoïde : le méthotrexate réduit la mortalité

Une étude prospective menée auprès de plus de 1.000 patients montre que le méthotrexate réduit de 60 % le risque de décès chez les patients avec une polyarthrite rhumatoïde. Le bénéfice est principalement le résultat d'une réduction massive de la mortalité cardiovasculaire.

Dans cet article paru dans le Lancet du 6 avril, Choi et al rappellent que les bénéfices du méthotrexate sont bien documentés dans la polyarthrite rhumatoïde (PA), notamment en terme de réduction de la morbidité. Néanmoins, son impact sur la mortalité est moins connu.

Choi et al rapportent l'étude d'une cohorte de 1.240 patients atteints de PA sur les deux dernières décennies. La mortalité dans cette cohorte a été calculée selon que les patients aient reçu ou non du méthotrexate. Au total, 191 patients sont décédés pendant le suivi.

Les auteurs rapportent que les 588 patients qui ont été traités par méthotrexate présentaient des symptômes plus sévères, associés à un mauvais pronostic.

Lorsque cette différence est prise en compte dans le calcul de la mortalité, il apparaît que le méthotrexate est associé à une réduction de 60 % de mortalité et à une réduction de 70 % des décès cardiovasculaires. Ces réductions étaient significatives.

Selon les auteurs, cette étude montre clairement le bénéfice de survie apporté par le méthotrexate dans cette indication. Par ailleurs, cette molécule devrait être utilisée comme référence lors de l'évaluation de nouveaux traitements contre la PA.

Source : Lancet 2002;359:1173-7

SR

Descripteur MESH : Méthotrexate , Patients , Mortalité , Polyarthrite rhumatoïde , Risque , Morbidité , Pronostic , Survie

nuance

Recherche scientifique: Les +