nuance

Le suivi par le généraliste des suicidaires ne suffit pas à réduire les rechutes

Ce sont les conclusions d’une des premières études randomisées visant à évaluer l’impact d’un programme d’intervention destiné à diminuer l’incidence des crises suicidaires de patients ayant tenté de se faire du mal. Une réflexion est à mener selon les auteurs sur la façon de gérer les nombreux patients qui viennent consulter suite à une tentative de suicide.

Environ deux tiers des patients ayant attenté à leur vie viennent consulter leur généraliste dans les trois mois suivant la crise suicidaire. Des chercheurs de Bristol (GB) ont voulu évaluer l’impact d’un programme d’intervention spécifique sur l’incidence des épisodes suicidaires.

Dans cette étude randomisée clusterisée, 98 généralistes ont été assignés à faire partie soit d’un groupe d’intervention (lettre d’invitation à une consultation et remise au patient d’un guide de la prise en charge du suicide), soit d’un groupe contrôle qui a donné une consultation ordinaire.

Au total, 1932 patients ont été inclus dans cette étude, tous ayant déjà fait au moins une tentative de suicide. Les mesures principales ont été les récidives de suicide dans les 12 mois ainsi que les fréquences des crises suicidaires.

L’incidence des nouvelles tentatives de suicide n’a pas différé entre les 2 groupes, ni celle des fréquences des crises ou bien même le moment de la récidive.

Ni le sexe ni la manière employée pour la tentative de suicide n’ont été des facteurs de différences entre les 2 groupes.

Si le programme d’intervention a semblé bénéficier légèrement aux récidivistes, il a cependant eu des effets négatifs sur les personnes pour qui c’était la première tentative de suicide.

Les auteurs concluent de leur étude que l’intervention spécifique du généraliste sur la réduction des tentatives de suicide ne fonctionne pas et qu’il faut trouver d’autres façons de gérer ces patients.

Source: BMJ 25 mai 2002;324:1254

PI

Descripteur MESH : Patients , Suicide , Tentative de suicide , Lettre , Personnes , Récidive , Sexe , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +