nuance

Un syndrome coronarien aigu induit de multiples lésions athéromateuses

Selon une étude publiée dans la revue médicale Circulation, il semble que durant un syndrome coronarien aigu, il se produise de multiples lésions endothéliales suggérant que le syndrome est associé à une instabilité coronarienne généralisée et donc que les symptômes de fragilité endothéliale coronarienne induits lors du syndrome ne sont pas exclusivement localisés au niveau de la lésion initiale.

Gilles Rioufol, de l’université Claude Bernard à Lyon et ses confrères français ont examiné de manière systématique par ultrasonographie l’état de 3 artères coronaires de 24 patients venant de subir leur premier syndrome coronarien aigu (avec troponine I élevée).

Au total 50 ruptures de plaques athéromateuses ont été trouvées, alors que 19 patients présentaient au moins une rupture non liée à la lésion initiale. Chez 17 de ces patients, la rupture s’est produite dans une autre artère et 3 patients avaient au moins une lésion dans chaque artère examinée.

Les lésions distales observées étaient souvent localisées dans le tronc commun des 3 artères. Elles étaient moins sévères, moins calcifiées et ne provoquaient pas de sténoses.

«Nous avons été très surpris de constater ces lésions en dehors du site initial”, a commenté le docteur Rioufol», qui s’est montré encore plus surpris de leurs localisations dans le tronc artériel commun.

Cette recherche indique qu’il se passe une déstabilisation généralisée des voies coronariennes lors d’un syndrome coronarien aigu et bien qu’une seule lésion soit cliniquement active au moment du syndrome, celui-ci semble apporter des symptômes associés à l’ensemble du système.

Source: Circulation 22 juillet 2002;publication en ligne avancée, 10.1161/01.CIR.0000025609.13806.31

PI

Descripteur MESH : Syndrome , Syndrome coronarien aigu , Patients , Artères , Rupture , Tronc , Recherche , Tronc artériel commun , Troponine , Troponine I

nuance

Recherche scientifique: Les +