nuance

Diminuer de moitié les cas de choléra avec un simple morceau de tissu

Des chercheurs ont montré que filtrer l’eau de boisson au travers d’un simple tissu de vieux vêtement peut réduire de moitié le nombre de nouveau cas de choléra.

Cette étude a été menée au Bangladesh et paraît offrir une solution efficace et peu coûteuse pour lutter contre le choléra. Le choléra est transmis par de l’eau contaminée. Par ailleurs, on sait depuis longtemps que le vibrion cholérique vit en symbiose avec le plancton. En filtrant l’eau correctement, on pourrait ainsi réduire les risque de transmission.

L’approche à été testée dans 65 villages du Bangladesh en utilisant un morceau de tissu usé provenant d’un sari. Le tissu était replié sur lui-même au moins quatre fois. La méthode a permis d’éliminer la grande majorité du phytoplancton et zooplancton, ainsi que les particules de plus de 20 microns.

Ce filtrage simple et bon marché a permis de réduire de 48 % le nombre de nouveaux cas de choléra dans les villages, indiquent les auteurs de cette étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Source : Proc Natl Acad Sci USA 2003, www.pnas.org_cgi_doi_10.1073_pnas.0237386100

Descripteur MESH : Choléra , Bangladesh , Phytoplancton , Plancton , Risque , Symbiose , Zooplancton

nuance

Recherche scientifique: Les +