nuance

Des anticorps spécifiques des protéines prions anormales

Des anticorps dirigés contre une séquence spécifique d’acides aminés peuvent reconnaître les formes variantes du prion associées à la maladie, mais pas les protéines prion normales. Selon les chercheurs à l’origine de cette découverte, ces résultats pourraient trouver des applications dans le diagnostic et le traitement des maladies à prion.

L’hypothèse retenue pour les maladies à prion repose sur l’acquisition d’une structure anormale et pathologique (PrPSc) par la protéine prion cellulaire normale (PrPC). En supposant que l’isoforme anormale expose à sa surface des acides aminés normalement cachés, les chercheurs ont essayé de développer des anticorps spécifiques des formes pathologiques.

Selon un article qui sera prochainement publié dans la revue Nature Medicine, une séquence de trois acides aminés (Tyr-Tyr-Arg) est exposée dans les formes pathologiques PrPSc mais pas dans les formes PrPC.

Des anticorps peuvent reconnaître cette séquence spécifique de PrPSc, sans réaction croisée avec PrPC. Cette découverte devrait aider à sonder la distribution et la structure de PrPSc mais aussi à mettre au point de nouveaux outils diagnostiques.

Source : Nature Medicine advance online publication ; Published online 1 June 2003; doi:10.1038/nm883

Descripteur MESH : Anticorps , Protéines , Prions , Diagnostic , Maladie , Acides , Acides aminés

nuance

Recherche scientifique: Les +