nuance

Des NK contre la LAL

La modification génétique de cellules natural killer (NK) pourrait à terme être employée pour le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL). Ceci est la conclusion d'une étude menée par le St. Jude Children's Research Hospital et publiée dans la revue Blood.

La principale avancée réalisée par cette équipe est le développement d'une technique capable de produire une importante population de cellules NK pures à partir d'un faible volume de sang. L'autre progrès repose sur la modification génétique des cellules NK de façon à ce qu'elles puissent éliminer efficacement les cellules leucémiques, explique le Dr Dario Campana du service d'hématologie-oncologie de St. Jude, auteur senior de cette étude.

La technique de multiplication des NK fait appel à une stimulation par des cellules leucémiques modifiées. Ces cellules modifiées surexpriment les deux protéines 4-1BBL et IL-15 et stimulent l'expansion des cellules NK à un niveau 10000 fois supérieur à leur nombre initial.

Les cellules NK sont ensuite elles-mêmes modifiées de façon à exprimer un récepteur de surface qui les rend particulièrement agressives envers les cellules leucémiques. Le récepteur en question est le récepteur de la protéine CD19 qui est trouvée en surface des cellules leucémiques. "En modifiant les cellules NK pour qu'elles expriment le récepteur de CD19, nous les avons rendues particulièrement efficaces contre les cellules de la LAL", commente Compana. Les chercheurs envisagent désormais d'appliquer cette stratégie à la prise en charge de la LAL chez l'enfant.

Source : St. Jude Children's Research Hospital

Descripteur MESH : Cellules , Génétique , Auteur , Enfant , Hématologie , Population , Protéines , Sang

nuance

Recherche scientifique: Les +