nuance

Des chercheurs malais décrivent les caractéristiques cliniques de l’encéphalite à virus Nipah chez les éleveurs de cochon

Le virus Nipah, un paramyxovirus qui a sévi en Malaisie en 1998-99, entraîne une encéphalite sévère et rapidement progressive s’accompagnant d’un taux de mortalité élevée et de caractéristiques suggérant une atteinte du tronc cérébral, indique une étude publiée par des chercheurs de l’Université de Malaya à Kuala Lumpur dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine.

Khean Jin Goh et ses collègues ont étudié les caractéristiques cliniques de patients présentant une encéphalite associée au virus Nipah admis dans un centre médical de Kuala Lumpur.

La définition des cas était basée sur les observations épidémiologiques, cliniques, du LCR et de l’imagerie cérébrale.

94 patients présentant une infection secondaire au virus Nipah ont été examinés entre février et juin 1999. Ils avaient un âge moyen de 37 ans.

93 % des patients avaient été en contact direct avec des cochons, en général dans les 2 semaines précédant la maladie.

Le tableau clinique comprenait de la fièvre, des céphalées, des vertiges et des vomissements. Les signes neurologiques suggéraient une atteinte du tronc cérébral. 52 % des patients ont présenté une diminution de la conscience et des troubles fonctionnels majeurs du tronc cérébral.

Des patients sont décédés. 53 % des patients ont récupéré et 15% ont conservé des séquelles neurologiques définitives.

Source : Press release from the University of Malaya. The New England Journal of Medicine.

Descripteur MESH : Virus , Virus Nipah , Tronc , Tronc cérébral , Encéphalite , Malaisie , Mortalité , Patients , Céphalées , Conscience , Fièvre , Infection , Maladie

nuance

Recherche scientifique: Les +