nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Arrêt cardiaque

51 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Perfuser un transporteur d’oxygène pour éviter la mort par arrêt cardiaque après une hémorragie importante

Caducee.net, le 12 novembre 2001 : Alors que très peu de personnes survivent à une hémorragie profonde causant un arrêt cardiaque, des chercheurs de l’université de Californie ont développé chez le porc une méthode de perfusion aortique d’un composé apportant de l’oxygène et permettant au cœur et au cerveau de continuer à être alimentés en ce carburant vital. […].

Une nouvelle méthode de refroidissement en arrêt cardiaque pourrait contribuer à la préservation des cellules cérébrales

PR Newswire, le 16 novembre 2009 : ORLANDO, Floride, November 16 /PRNewswire/ -- La première étude randomisée de refroidissement en arrêt cardiaque utilisant une méthode de refroidissement intranasal a démontré un refroidissement beaucoup plus rapide chez les patients ayant bénéficié de ce traitement, ainsi qu'un taux de survie neurologique au rejet considérablement plus élevé. L'étude intitulée « Pre-Resuscitation Intra-Nasal Cooling Effectiveness » (PRINCE) (efficacité du refroidissement intranasal pré-réanimatoire) a été réalisée sur 200 patients dans 15 services médicaux d'urgence (SMU) en Belgique, en Allemagne, en Italie, en République tchèque et en Suède. L'objectif consistait à déterminer l'innocuité et l'efficacité du refroidissement intranasal pendant les manoeuvres de réanimation continues des patients en arrêt cardiaque, avant même le retour à une circulation spontanée (ROSC). […].

L’hypothermie rapide et contrôlée après un arrêt cardiaque serait souhaitable

Caducee.net, le 10 octobre 2001 : Selon une étude américaine, le refroidissement corporel des personnes venant de subir un arrêt cardiaque serait possible et souhaitable afin de minimiser les complications neurologiques si les procédures étaient plus rapides et mieux contrôlées. […].

Première mondiale : un drone autonome sauve la vie d’un patient en arrêt cardiaque en livrant un défibrillateur en 3 minutes

Première mondiale : un drone autonome sauve la vie d’un patient en arrêt cardiaque en livrant un défibrillateur en 3 minutes

PRNEWSWIRE, le 06 janvier 2022 : Pour la première fois dans l'histoire médicale, un drone a joué un rôle crucial pour sauver une vie lors d'un arrêt cardiaque soudain. Cet exploit s’est déroulé à Trollhättan, en Suède, en décembre 2021, lorsqu'un drone autonome Everdrone a livré un défibrillateur en 3 minutes, ce qui a largement contribué à sauver la vie d'un homme de 71 ans. […].

Rappel sur le protocole en vue d’un prélèvement après arrêt cardiaque

Caducee.net, le 15 avril 2008 : L’Agence de la biomédecine tient à rappeler, à la suite de l’article paru dans l’édition du Parisien de ce jour, le protocole appliqué dans le cas d’un prélèvement sur personne décédée après un arrêt cardiaque, autorisé par décret du 2 août 2005. […].

Une étude sur les expériences de mort imminente après un arrêt cardiaque

Caducee.net, le 14 décembre 2001 : Les expériences de mort imminente (EMI) sont relativement peu fréquentes chez des personnes victimes d'un arrêt cardiaque, déclarées en mort clinique puis réanimées. Ce résultat est issu d'une étude néerlandaise qui sera publiée le 15 décembre dans le Lancet. Les auteurs estiment qu'une cause physiologique (comme l'anoxie cérébrale) ne peut expliquer ce phénomène car si c'était le cas, les EMI auraient été plus fréquentes dans la population étudiée. […].

Arrêt cardiaque non choquable : l’hypothermie fait ses preuves

Arrêt cardiaque non choquable : l’hypothermie fait ses preuves

Caducee.net, le 08 octobre 2019 : Une équipe du CHU de NANTES vient d’établir que l’hypothermie thérapeutique à 33 ° améliore la récupération neurologique après arrêt cardiaque non choquable. L’étude, nommée HYPERION et financée par le ministère de la santé a fait l’objet d’une publication dans le NEMJ. […].

L’hypothermie modérée apporte un bénéfice après un arrêt cardiaque

Caducee.net, le 21 février 2002 : Deux études, une autrichienne l’autre australienne, qui paraissent aujourd’hui dans le New England Journal of Medicine, font état d’une amélioration de l’état neurologique ainsi que de la survie de patients placés sous hypothermie modérée après une réanimation consécutive à un arrêt cardiaque. […].

Arrêt cardiaque : des chercheurs Japonais ont démontré l'efficacité d'un nouveau traitement hypothermique  précoce

Arrêt cardiaque : des chercheurs Japonais ont démontré l'efficacité d'un nouveau traitement hypothermique précoce

Caducee.net, le 29 octobre 2014 : Le refroidissement du cerveau est connu pour éviter des complications neurologiques chez les patients qui ont subi un arrêt cardiaque. Cependant, la plupart des méthodes actuelles d'hypothermie thérapeutique ne peut être engagée avant le retour à une circulation spontanée. […].

Arrêt cardiaque : la fibrinolyse paraît offrir peu d’intérêt dans la majorité des cas

Caducee.net, le 16 mai 2002 : La fibrinolyse avec le t-PA (tissue plasminogen activator) ne semble pas apporter de bénéfice particulier chez les patients en arrêt cardiaque avec activité électrique non pulsatile et qui ne répondent pas au traitement initial. Ceci est la conclusion d’un essai publié aujourd’hui dans le NEJM. […].

Bénéfices modestes de la mise à disposition publique des défibrillateurs

Caducee.net, le 09 septembre 2002 : Une étude rétrospective écossaise effectuée entre 1991 et 1998, montre que l’accès libre aux défibrillateurs dans certains lieux publics augmente peu le taux de survie globale des personnes subissant un arrêt cardiaque. Les résultats sont présentés dans le dernier numéro de la revue British Medical Journal. […].

Une équipe d'urgence hospitalière pour réduire les décès cardiaques

Caducee.net, le 15 février 2002 : L'intervention rapide d'une équipe médicale d'urgence peut réduire de moitié l'incidence et la mortalité liée à des arrêts cardiaques inattendus qui surviennent à l'hôpital. Ceci est la conclusion d'une étude pilote qui a évalué l'intérêt d'une équipe d'urgence au sein de l'hôpital. Elle intervient dès qu'un patient présente des signes d'instabilité clinique qui précèdent souvent un arrêt cardiaque. […].

Life Recovery Systems obtient la marque d'approbation CE pour son système ThermoSuit(R)

PR Newswire, le 19 septembre 2007 : ALEXANDRIA, Louisiane, September 19 /PRNewswire/ -- Life Recovery Systems, HD, LLC, d'Alexandria, Louisiane et de Kinnelon, New Jersey, un fournisseur d'appareils médicaux d'avant-garde pour le marché des soins d'urgence, a annoncé aujourd'hui que son système ThermoSuit(R) a obtenu la marque CE (conformité européenne) pour la réduction de la température des patients lorsque c'est indiqué cliniquement, p. ex., pour provoquer une hypothermie chez les patients en vue de préserver les fonctions cardiaques et cérébrales des patients victimes d'un arrêt cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral, d'une crise cardiaque, d'un traumatisme cérébral et d'une hyperthermie. […].

Propofol et risque d'arrêt cardiaque

Caducee.net, le 15 janvier 2001 : Le propofol, utilisé comme sédatif à des doses supérieures à 5mg/kg et par heure, est associé à une augmentation du risque d'arrêt cardiaque. Selon une étude néerlandaise, le propofol en perfusion ne devrait pas être utilisé de façon prolongée à des doses supérieures à 5mg/kg et par heure dans les unités de soins intensifs. […].

Un nouveau système de refroidissement intra nasal pourrait améliorer les chances de survie lorsqu'il est utilisé peu de temps après un arrêt cardiaque

PR Newswire, le 16 août 2010 : SAN DIEGO, Californie, August 16, 2010 /PRNewswire/ -- Un nouveau système portable qui refroidit le cerveau via la cavité nasale pourrait améliorer les chances de survie après un arrêt cardiaque par rapport aux procédures standard de soin, en particulier lorsque la réanimation cardio-pulmonaire et le refroidissement sont entrepris rapidement. […].

Cameron Health achève le recrutement de patients pour l’étude clinique FDA clé du système S-ICD®

Businesswire, le 05 mai 2011 : L’étude clé du système S-ICD est une étude prospective multicentrique à un seul bras approuvée par l’agence américaine des médicaments (FDA) en vertu d’une exemption de dispositif expérimental (IDE). Les chercheurs cliniques ont recruté 330 patients risquant une mort subite dans 33 centres aux États-Unis, en Europe et en Nouvelle-Zélande. Les critères d’évaluation primaires de l’étude clé sont l’efficacité de la conversion de l’arythmie et un rythme exempt de complications à six mois chez les patients qualifiés. Les 5 premiers centres de recrutement pour l’étude clé du système S-ICD étaient Ohio State University, University of Chicago, Emory University, Sentara Heart Hospital et Auckland City Hospital. […].

Les défibrillateurs semi-automatiques bientôt aussi fréquents que les extincteurs ?

Caducee.net, le 04 décembre 2001 : D'après une revue des études sur l'efficacité des défibrillateurs semi-automatiques (DSA), ces appareils pourraient devenir aussi fréquents que les extincteurs aux Etats-Unis. Destinés à rétablir une activité cardiaque, ils pourraient sauver chaque année 50.000 vies rien qu'aux Etats-Unis, estiment des chercheurs de l'University of Texas Southwestern Medical Center. […].

Cameron Health démarre l’essai clinique du défibrillateur implantable entièrement sous-cutané et minimalement invasif pour le traitement de l’arrêt cardiaque subit

Businesswire, le 06 janvier 2009 : Les DCI habituels exigent le positionnement d’un ou plusieurs raccordements dans ou sur le cœur. Plus fréquemment, ces raccordements, qui sont faits de fils fins et isolés, sont passés dans une veine et ensuite placés à l’intérieur du cœur. Ces raccordements transveineux permettent de sentir le rythme du cœur et de fournir un choc électrique qui sauve la vie lorsqu’une arythmie dangereuse est détectée. Le positionnement chirurgical et la présence de ces raccordements transveineux dans le cœur du patient sont liés à une grande proportion des complications provenant de cette thérapie hautement efficace et bien établie. En revanche, le système S-ICD de Cameron Health se trouve juste sous la peau et évite ainsi potentiellement bon nombre des complications liées à la procédure d’implantation traditionnelle et à la performance sur le long terme. Le système S-ICD est également conçu pour la facilité du positionnement et du retrait tout en raccourcissant la durée de la procédure chirurgicale. Une fois approuvé, le système S-ICD sera le premier défibrillateur implantable entièrement sous-cutané pour le traitement des arrêts cardiaques subits. […].

nuance

Les plus

123