nuance

Réanimation Cardio Respiratoire : l'AHA recommande l'utilisation des applications mobiles

illustrationLa très sérieuse Américan Heart Association (AHA) vient d'inclure dans ses recommandations sur la prise en charge d'un arrêt cardio respiratoire, l'utilisation des réseaux sociaux et des applications mobiles afin d'accélérer les premiers secours.

En cas d'arrêt cardiaque, la survie des patients, qui est de l'ordre de 5%, est conditionnée par la rapidité de sa prise en charge. En cas d'absence de réanimation cardio pulmonaire de base (RCPB), les chances de survie diminuent de 10% chaque minute. Au contraire une RCPB immédiate triple les chances de survie lors des morts subites en fibrillation ventriculaire. Mieux encore, une RCPB précoce suivie d’une défibrillation dans les 3 à 5 minutes entraîne des taux de survie allant de 49 à 75%.

Aux Etats-Unis ce n'est pas moins de 350 000 cas par an qui surviennent dont environ la moitié en dehors des structures hospitalières. Pour optimiser les chances de ces patients, les politiques de santé publiques ont, ces dernières années, contribué non seulement à former de plus en plus de bénévoles aux gestes de premiers secours et notamment à la réanimation cardio pulmonaire mais aussi à mettre à la disposition du public des défibrillateurs automatisés externes.

En 2015, selon l'AHA, il est donc raisonnable d'intégrer les applications mobiles et les réseaux sociaux dans la chaine de survie afin de cartographier, d'alerter et de mobiliser dans l'urgence les personnes formées à la RCPB et les défibrillateurs disponibles à proximité de patients en arrêt cardio-respiratoire.

Cette recommandation est notamment fondée par les résultats d'un essai randomisé en simple aveugle qui s'est déroulé en 2012 à Stockholm et qui a établi que l'utilisation d'un système de détection et d'alertes de volontaires formés à la RCPB se trouvant à moins de 500 m d'un patient en arrêt cardiaque augmentait de façon significative ses chances de survies.

La fondation a but non lucratif PulsePoint n'a pas attendu cette recommandation pour déployer l'application PulsePoint Respond sur le continent nord américain. Téléchargée plus de 505 000 fois, active dans plus de 1200 centres de secours américains et canadiens, elle a déjà alerté plus de 16 500 intervenants de la nécessité d'une RCPB dans plus de 6 500 incidents d'arrêt cardiaque. Elle a déjà probablement contribué à sauver de nombreuses vies.

 

 

Descripteur MESH : Premiers secours , Association , Survie , Arrêt cardiaque , Patients , Défibrillateurs , Réanimation , Défibrillation , Fibrillation ventriculaire , Gestes , Personnes , Santé , Taux de survie

nuance

Pratique médicale: Les +