nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Boissons

91 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

A propos du rôle des boissons sucrées comme cause de l’obésité

Caducee.net, le 01 octobre 2011 :  Le projet de taxation des boissons sucrées qui vient d’être présenté par le Premier Ministre replace dans l’actualité le rôle de ces boissons comme l’une des causes de l’obésité. L’Académie nationale de médecine rappelle qu’elle s’est déjà prononcée sur ce sujet. Elle a formulé des recommandations allant dans le sens d’une diminution de leur consommation, en particulier chez l’enfant et l’adolescent, en proposant notamment l’interdiction des distributeurs en contenant dans les locaux scolaires (1-2). Toute mesure visant à réduire l’apport alimentaire de boissons sucrées et, donc, leur taxation, repose sur des fondements scientifiques, médicaux et sanitaires que l’Académie tient à rappeler. […].

Les boissons light favoriseraient le diabète de type 2

Caducee.net, le 13 février 2013 : Selon des chercheurs de l’INSERM, la consommation de boissons « light », augmenterait le risque de diabète de type 2, et ce, plus fortement encore que les boissons sucrées « classiques ».   […].

Un lien entre les boissons gazeuses et le risque de fracture chez les adolescentes

Caducee.net, le 15 juin 2000 : Selon une étude publiée dans un des journaux de l'American Medical Association, les boissons gazeuses sont associées à un risque plus élevé de fracture chez les adolescentes américaines. Ce résultat n'indique pas pour autant l'existence d'une relation de cause à effet. Deux hypothèses pourraient expliquer cette tendance : la concentration élevée en phosphore dans ces boissons et la diminution de la consommation de calcium chez les adolescents. Par ailleurs, cette étude évoque le problème plus général de la prévention de l'ostéoporose et du rôle essentiel des régimes alimentaires à l'adolescence. […].

Les boissons sucrées favorisent l'obésité chez les enfants

Caducee.net, le 16 février 2001 : L'obésité est devenue un problème pédiatrique important dans la plupart des pays industrialisés. Ainsi, la prévalence de l'obésité chez les enfants aux Etats-Unis a doublé entre 1980 et 1994. Un article qui paraîtra le 17 février dans le Lancet démontre que la consommation de boissons sucrées contribue au développement de l'obésité chez les jeunes. […].

Boissons énergisantes : L'Anses appelle les professionnels de santé à lui transmettre les effets indésirables qui seraient portés à leur connaissance

Caducee.net, le 11 juin 2012 : La question de la sécurité des boissons énergisantes est suivie par l'Anses depuis de nombreuses années. L'Agence recueille, à ce titre, dans le cadre du dispositif de nutrivigilance les effets indésirables suspectés d'être liés à la consommation de ces produits. Récemment plusieurs cas ont ainsi été rapportés à l'Anses, notamment lors de consommation de ces boissons en association avec de l'alcool. L'Agence invite les particuliers qui, suite à la consommation de ces boissons, auraient ressenti des effets indésirables à se rapprocher de professionnels de santé pour que ceux-ci transmettent à l'Anses - via le dispositif de nutrivigilance - les cas qui seraient portés à leur connaissance. […].

Le dossier portant sur les stéviosides de Cargill reçoit un avis scientifique positif de la part de l'Autorité européenne de sécurité des aliments

PR Newswire, le 14 avril 2010 : WAYZATA, Minnesota, April 14, 2010 /PRNewswire/ -- L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié aujourd'hui un avis scientifique qui confirme que les stéviosides, un édulcorant extrait de la stevia, peuvent être utilisés sans danger dans les aliments et boissons, en plus d'établir une dose journalière admissible (DJA) pour les consommer en toute sécurité. […].

Boissons énergisantes : l’AFDN recommande la prudence

Caducee.net, le 11 juin 2012 : Suite aux deux nouveaux décès par crises cardiaques en lien avec des boissons énergisantes qui viennent d’être signalés aux autorités sanitaires, l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes s’inquiète des effets indésirables de ce type de produit et recommande la prudence quant à leur consommation, dans l’attente de recommandations officielles. […].

Les laits végétaux et non bovins mettent en danger la vie des nourrissons de moins d'un an selon l'ANSES.

Caducee.net, le 15 mars 2013 : Face à la recrudescence ces dernières années, de plusieurs cas graves d'alcaloses métaboliques sévères ou de malnutritions sévères chez des nourrissons ayant été nourris exclusivement avec des boissons à base d'amande ou de lait de chèvre, l'ANSES a mené à bien une expertise dont les conclusions sont sans appel : Les "laits" végétaux et non bovins ne permettent pas de répondre aux besoins nutritionnels spécifiques des nourrissons de moins d'un an, ils peuvent entrainer la mort et ne doivent en aucun cas faire partie de leur alimentation. […].

Trop de graisses, de sucres et de sel : l’OMS lance un outil pour limiter le marketing ciblant les enfants

Trop de graisses, de sucres et de sel : l’OMS lance un outil pour limiter le marketing ciblant les enfants

Caducee.net, le 19 février 2015 : Dans toute la Région européenne de l’OMS, les enfants restent exposés régulièrement à un marketing en faveur d’aliments et de boissons hautement énergétiques, riches en graisses saturées, en acides gras trans, en sucres libres ou en sel. En dépit des progrès réalisés dans certains pays, les mesures prises par les pouvoirs publics pour mettre des limites à ce marketing laissent à désirer.  […].

Rôle bénéfique des polyphénols et du resvératrol du vin

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : St Léger a été le premier a décrire, en 1979, une relation inverse entre la consommation de vin et la mortalité coronarienne. Auparavant, plusieurs études épidémiologiques, montrant une relation inverse entre la consommation de boissons alcoolisées et la mortalité cardio-vasculaire, ont fourni des bases pour que cette hypothèse soit aujourd'hui sérieusement considérée (1, 2). […].

Consommation d'alcool et risque de lymphome non-Hodgkinien (LNH)

Caducee.net, le 11 juin 2005 : Les personnes qui consomment des boissons alcoolisées pourraient présenter un risque plus faible de développer un LNH, d'après des résultats publiés dans la revue The Lancet Oncology. […].

Loi Evin/ Alcool & internet / Arbitrage du 1er ministre / Alerte d’un collectif d’associations de santé

Caducee.net, le 13 octobre 2008 : Alors qu’il devrait rendre dans les prochains jours un arbitrage, les associations de santé, dans une lettre datée du 29 septembre, ont alerté le Premier Ministre sur les risques que présente pour la santé publique une libération généralisée de la publicité pour les boissons alcooliques sur Internet. D’une part, c’est le média favori des jeunes, d’autre part son impact est supérieur à celui de la télévision et du cinéma de par son caractère intrusif et sa capacité d’envoi de messages ciblant individuellement les internautes et leurs préférences. […].

Pall Corporation achète le fabricant de diagnostics moleculaires GeneSystems

Businesswire, le 03 septembre 2008 : L’acquisition de GeneSystems, ainsi que son approche brevetée d'équipements jetable de détection microbiologique rapide, vient compléter les capacités de gestion de fluides totale de TFM (Total Fluid ManagementSM) de Pall sur le marché du contrôle des processus biopharmaceutiques de 1 milliard de dollars. L’acquisition ouvre également de nouvelles opportunités à Pall sur les marchés environnementaux, alimentaire, des boissons et de l’eau. […].

La consommation d’acool est très inégale dans la population américaine

Caducee.net, le 19 février 2003 : Les jeunes et les gros buveurs adultes sont responsables de près de la moitié de la consommation d’alcool aux Etats-Unis, revèle une nouvelle étude. Leurs achats representent 50 % de la dépense totale en boissons alcoolisées. […].

"Percevez le bienfait" de New Nutrition révèle ce que recherchent les consommateurs dans la nourriture saine en ces temps de récession

Businesswire, le 06 janvier 2009 : Dévoilant un nouveau rapport - Dix tendances-clés en matière d'alimentation, de nutrition et de santé en 2009 - Julian Mellentin3, Directeur du cabinet-conseil et éditeur de New Nutrition Business, a déclaré: "En ces temps difficiles, le facteur unique le plus important que les consommateurs vont prendre en compte pour le choix d'une boisson ou d'un aliment fonctionnel sera le fait de savoir si celui-ci leur apporte un bienfait perceptible.Lorsque les consommateurs sont en mesure de percevoir le bienfait qui leur est offert, ils s'aperçoivent qu'ils en ont pour leur argent." […].

Obésité et précarité: mieux comprendre les liens pour tenter d'enrayer le cercle vicieux

CERIN, le 12 octobre 2001 : L'obésité est en constante augmentation en France depuis 30 ans à tel point qu'on parle d'épidémie: 8 à 10% des adultes (jusqu'à 17% dans les milieux défavorisés) et 10 à 12% des enfants sont concernés. S'il est exact de dire que l'obésité est toujours le résultat d'une inadéquation entre les apports énergétiques (ce que l'on mange) et les dépenses énergétiques (activité physique et métabolisme), ces explications ne suffisent pas. […].

Un tout petit monde

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Chacun sait que les microbes sont impliqués dans le pourrissement de la nourriture et dans les intoxications alimentaires. Mais peu de gens se doutent que derrière ces bactéries néfastes (pathogènes), se cachent des micro-organismes non seulement essentiels et bénéfiques à notre existence, mais aussi pourvoyeurs du goût et de la variété de notre nourriture. […].

nuance

Les plus