nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Études épidémiologiques

78 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Produits phytosanitaires, santé humaine, environnement : où en sommes nous ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Nous avons vécu une période de crises (vache folle, poulet à la dioxine, bœuf aux hormones) qui a été d'autant plus gravement perçue qu'elle touchait nos aliments, source de bien-être moral et physique, objet de tous les soins. […].

Coronavirus : 90 % des contaminations se produiraient de façon aéroportée dans les lieux clos et mal ventilés

Coronavirus : 90 % des contaminations se produiraient de façon aéroportée dans les lieux clos et mal ventilés

Caducee.net, le 18 mai 2020 : Partager un espace confiné, mal ventilé pendant une ou plusieurs heures constituerait le dénominateur commun à la grande majorité des situations propices à la contagion du Coronavirus SARS CoV-2. Si la transmission du virus par les microgouttelettes à l’occasion d’une toux ou d’un éternuement est établie depuis le début de l’épidémie, un faisceau d’indices concordant laisse à penser que son transport aéroporté sous forme d’aérosols serait à l’origine d’un nombre tout aussi important de contaminations. Si les preuves formelles manquent encore, le principe de précaution devrait inciter les autorités sanitaires à revoir une fois de plus leur doctrine de port de masque. […].

Covid-19 & Vitamine D : les patients carencés auraient deux fois plus de risque de décès

Covid-19 & Vitamine D : les patients carencés auraient deux fois plus de risque de décès

Caducee.net, le 13 mai 2020 : Une étude préliminaire disponible en pre-print sur medrxiv a permis d’établir un lien statistique entre carences en vitamine D et formes sévères de Covid-19. Selon ses conclusions, les personnes carencées en Vitamine D auraient 15 % de risque supplémentaire de développer une forme sévère de la maladie et deux fois plus de risques de décès que les personnes qui ne sont pas carencées. Pour expliquer ces liens, les auteurs évoquent un possible rôle modérateur de la vitamine D sur l’orage de cytokines et de manière plus générale une meilleure réponse du système immunitaire face aux infections respiratoires. […].

Le SNPST s’inquiète des risques d’un déconfinement massif et trop rapide du monde du travail.

Le SNPST s’inquiète des risques d’un déconfinement massif et trop rapide du monde du travail.

SNPST, le 30 avril 2020 : Le Premier Ministre vient de présenter les principaux axes de déconfinement. À ce jour, et de façon générale, les conditions sanitaires et la configuration des entreprises ne permettent pas de respecter les principes de précautions élémentaires. La pénurie de masques est toujours là. Il est inquiétant de se reposer sur les masques grand public en milieu de travail quand la distanciation physique n’est pas assurée. Il ne semble pas exister de stratégie globale coordonnée de reprise du travail au niveau national ou régional. La question des transports n’est pas résolue. […].

Perturbateurs endocriniens : la reproduction en péril ?

Perturbateurs endocriniens : la reproduction en péril ?

AFU, le 11 septembre 2019 : Depuis les années 1990, les scientifiques observent des anomalies de l’appareil génital mâle et de la reproduction au sein de la faune sauvage. Ces défauts se retrouvent également chez l’homme. Parmi les facteurs d’explication, les perturbateurs endocriniens. L’Association Française d’Urologie a profité des Journées d’Andrologie et de Médecine Sexuelle (JAMS), les 6 et 7 septembre 2019, pour faire le point. […].

La lutte contre le surpoids passe par la complexité alimentaire

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Pour la lutte contre le surpoids, les arguments montrant l'intérêt d'un mode alimentaire riche en aliments d'origine végétale sont légion. […].

Caroténoïdes et cancer : une histoire à rebondissement

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : On connaît l'existence des caroténoïdes depuis plus de 150 ans. […].

Un caroténoïde chasse l'autre

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Les radicaux libres sont impliqués dans l'athérosclérose, le cancer, l'arthrose, la cataracte, la dégénérescence maculaire et, plus généralement, les processus du vieillissement. […].

Proscriptions et engouements superlatifs, ou quand le mieux devient l'ennemi du bien

INRA, le 01 janvier 2000 : Les exigences des consommateurs ont évolué en quelques décennies d’une préoccupation purement quantitative à un désir de qualité. L’aliment, de simplement nutritionnel, a maintenant une valeur santé. Si ce concept n’est pas vraiment nouveau, puisqu’Aristote était son parrain, il suppose la connaissance parfaite des mécanismes par lesquels l’aliment intervient dans les grands processus biochimiques et physiologiques, ... et nous n’en sommes pas encore là. De surcroît, la mode est aux modes, qu’elles soient alimentaires ou autres. […].

Allaiter plus longtemps pour réduire le risque de cancer du sein

Caducee.net, le 19 juillet 2002 : Une très large étude publiée dans la revue médicale The Lancet indique que la durée de l’allaitement est directement liée au risque de développer un cancer du sein. Selon cette enquête, l’absence d’allaitement ou un allaitement trop court contribuent de façon significative à l’incidence élevée des cancers du sein en Occident. […].

Pourquoi la vitamine E abaisse le risque de cancer de la prostate

Caducee.net, le 28 mai 2002 : Des chercheurs de l’université de Rochester ont mis en évidence in vitro sur des cellules cancéreuses prostatiques en culture, que l’α-tocophérol (vitamine E) inhibait la formation du récepteur nucléaire aux androgènes ainsi que l’expression de l’antigène spécifique prostatique (PSA). De plus, la vitamine E en association avec l’hydroxyflutamide, un anti-androgène, potentialise les effets anti-tumoraux. […].

L’obésité dans le monde gagne du terrain et touche tous les pays

Caducee.net, le 27 février 2002 : C’est une étude réalisée dans le cadre du symposium sur la ‘pandémie d’obésité’, organisé par l’American Association for the Advancement of Science (AAAS, Boston, EU), et présentée par l’anthropologue Marquisa LaVelle (Université de Rhode Island), qui relate la progression importante de personnes souffrant de problèmes liés à l’obésité dans le monde. Ayant récolté les données de nombreux pays, cette étude montre que les pays industrialisés comme aujourd’hui les pays en voie de développement, connaissent une avancée considérable de l’obésité. Les nouvelles habitudes comportementales qui poussent à se nourrir davantage tout en ayant moins de dépense physique, sont incriminées par les auteurs de l’étude. […].

Les PCB liés à une modification du sex ratio

Caducee.net, le 29 janvier 2002 : Une étude américaine indique qu'une concentration élevée en PCB (polychlorobiphényles) chez les hommes est associée à "un risque" plus élevé d'avoir des enfants de sexe masculin. […].

Plus d'une fois sur deux les médecins prescrivent à tort des somnifères aux plus de 65 ans

Caducee.net, le 26 septembre 2012 : La prescription quasi systématique de somnifères pour plaintes du sommeil chez des patients de plus de 65 ans n'est pas une bonne pratique. C'est le message qu'adresse à nouveau la HAS aux médecins. Elle précise que la consommation chronique de benzodiazépines hypnotiques ou d'anxiolytiques est contre-indiquée dans plus de la moitié des cas. Qui plus est elle entraine dépendance, perte de mémoire et chute. […].

Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont cancérigènes

Caducee.net, le 13 juin 2012 : Après une semaine de réunion, les experts du Centre International de Recherche sur le Cancer, qui fait partie de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), ont confirmé le caractère cancérigène des gaz d'échappement des moteurs diesels. […].

Allergan rassure patients et chirurgiens sur la qualité et la sécurité de ses implants mammaires vendus et distribués dans le monde

Businesswire, le 25 décembre 2011 : Tous les implants Allergan sont manufacturés dans nos usines de pointe, en utilisant du silicone et du sérum physiologique approuvé pour utilisation médicale, et conçus pour répondre à tous les critères internationaux de contrôle de qualité et à toutes les conditions de fabrication actuelles acceptables (CGMP). Allergan est contrôlé plusieurs fois par an par différentes autorités de régulation comprenant les Organismes de Contrôle européens et l'Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), pour être sûr que la société agit en conformité avec tous les règlements et législations en vigueur, tels que la Directive européenne sur les équipements médicaux, les règlements et indications de la FDA et les critères de l'Organisation Internationale de Standardisation (ISO), ainsi qu'avec les propres exigences de la compagnie. De telles procédures assurent que tous les appareillages médicaux de Allergan sont fabriqués dans un environnement strictement contrôlé et qu'il existe un processus établi et validé pour assurer la cohérence et la qualité de chaque produit. Du commencement à la fin, la manufacture d'un implant mammaire Allergan peut demander jusqu'à 12 jours, et il est soumis à près à cent tests de contrôle de qualité, y compris l'inspection des matériaux, l'inspection du produit et les tests. Ces standards signifient que chaque implant et extenseur de tissu que nous fabriquons est évalué de fond en comble au niveau de sa qualité et de sa durabilité. […].

Les risques des cosmétiques pour bébés

Caducee.net, le 15 décembre 2008 : L’Académie de médecine, après avoir constitué un groupe de travail ad hoc et pris l’avis d’experts, notamment au sein de l’AFSSAPS, précise que :- La question des risques des cosmétiques pour bébés se situe dans le contexte général de l’exposition de l’organisme humain aux milliers de composés chimiques présents dans l’environnement. Or, l’analyse des effets toxiques à long terme est difficile.- Il est vrai que la physiologie des nourrissons, en particulier des prématurés, leur est spécifique, que la fréquence des lésions cutanées et les modalités d’application des cosmétiques peuvent aboutir, après résorption cutanée, à des concentrations sanguines des divers ingrédients très supérieures à celles de l’adulte. Il faut insister sur l’absence de données sur la résorption percutanée chez le nourrisson et le jeune enfant, ainsi que sur l’absence de connaissances sur le métabolisme et l’excrétion des ingrédients contenus dans les crèmes chez les nourrissons.   - Des règles de précaution existent quant à l’utilisation des cosmétiques, sachant qu’on dénombre 8 À 15 ingrédients par produit. La cosmétovigilance est assurée par l’AFSSAPS. - La prescription et la recommandation de cosmétiques engagent la responsabilité médicale, alors qu’ils ne bénéficient pas des garanties de l’AMM. […].

nuance

Les plus