nuance

Bornavirus et maladies neuropsychiatriques : quelle relation ?

Le virus de la maladie de Borna (BDV) a été impliqué dans plusieurs désordres psychiatriques chez l'homme. Néanmoins, cette relation reste controversée. Une nouvelle étude japonaise montre que l'incidence du virus n'est pas significativement plus élevée chez des sujets sains que chez des patients schizophrènes. Néanmoins, ce résultat n'exclut pas que le BDV puisse être associé à certains troubles neurologiques.

Le BDV appartient à la famille des Bornaviridae. C'est un virus à ARN négatif, monocaténaire et non segmenté. Son spectre d'hôte est relativement large et l'infection se traduit par un dysfonctionnement du système nerveux central dont les manifestations sont variables. Plusieurs travaux ont suggéré un lien entre ce virus et des affections psychiatriques comme la schizophrénie ou la dépression grave chez l'homme. Ce lien est aujourd'hui discuté car la prévalence du virus (mesurée par le taux d'anticorps ou par recherche d'ARN) reste très hétérogène selon les études.

Les travaux de Fukuda et al publiés ce mois-ci dans le Journal of Clinical Microbiology apportent de nouveaux éléments épidémiologiques mais mettent également l'accent sur l'importance de la technique de détection du BDV.

Ces auteurs ont évalué la prévalence du BDV chez 45 patients avec des troubles de l'humeur, 45 patients schizophrènes et 45 sujets contrôles. Plusieurs techniques de recherche du virus ont été utilisées dont 3 différentes pour la recherche d'anticorps anti BDV.

L'incidence du BDV était relativement faible (inférieure à 10 %) dans les trois groupes de patients et n'était pas statistiquement différente entre les groupes.

"De précédentes études séro-épidémiologiques par analyse Western-Blot ont suggéré une possible association entre le BDV et des maladies psychiatriques humaines avec une prévalence plus élevée d'anticorps anti BDV chez les patients psychiatriques, allant de 12 % à 38 %. Cependant, nos résultats ne sont pas en accord avec ces précédents rapports", écrivent les auteurs.

Toutefois, ce lien ne peut être écarté. Ces chercheurs ont en effet montré que 3 patients schizophrènes présentaient des signes clairs de l'infection. Cette possibilité souligne la nécessité d'études épidémiologiques sur un large effectif avec des outils d'investigation fiables et validés.

Source : J. Clin. Microbiol 2001;39(2):419-29.

Descripteur MESH : Virologie , Psychiatrie , Épidémiologie , Virus , Patients , Incidence , Maladie de Borna , Virus de la maladie de Borna , Maladie , Anticorps , Prévalence , Recherche , Infection , ARN , Famille , Études épidémiologiques , Éléments , Schizophrénie , Système nerveux , Système nerveux central , Dépression , Association , Virus à ARN

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib