nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Harcèlement

15 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Désorganisation, harcèlement et gouvernance arbitraire sapent le moral des médecins hospitaliers

Désorganisation, harcèlement et gouvernance arbitraire sapent le moral des médecins hospitaliers

Caducee.net, le 18 février 2021 : Actions Praticiens Hôpital (APH) vient de publier une synthèse de l’observatoire de la souffrance au travail de l’année 2020. 57 déclarations ont été récoltées et analysées. Il en ressort que la souffrance au travail exprimée par les médecins hospitaliers a pour principales origines une gouvernance arbitraire, du harcèlement moral, une désorganisation et des sous-effectifs chroniques. […].

De nombreux jeunes médecins britanniques avouent avoir été victimes de comportements discriminatoires durant leur apprentissage

Caducee.net, le 12 avril 2002 : Une étude du British Medical Journal, basée sur une enquête réalisée auprès de jeunes médecins britanniques, révèle que plus d’un tiers d’entre eux reportent avoir été victimes au moins une fois, au cours de leurs études, de comportements discriminatoires ou de harcèlements. Les médecins noirs et asiatiques sont les plus nombreux à faire état de tels agissements. […].

Dépression, burn-out, humiliation et harcèlement : plus que jamais, la santé mentale des futurs médecins est en danger !

Dépression, burn-out, humiliation et harcèlement : plus que jamais, la santé mentale des futurs médecins est en danger !

ISNI INSAR ANEMF, le 18 octobre 2021 : La santé mentale des étudiants en médecine et des internes est un véritable enjeu de Santé publique. Comment imaginer qu’un médecin sévèrement déprimé, épuisé ou même constamment harcelé puisse prodiguer des soins de bonne qualité ? […].

Obésité infantile et publicités télévisées

UFC QUE CHOISIR, le 18 septembre 2007 : Un an après la publication de son enquête sur le rôle de la publicité télévisée dans l'obésité infantile, l'UFC-Que Choisir démontre, étude à l'appui, que le harcèlement alimentaire des enfants à la télévision ne faiblit pas ! […].

Souffrance au travail : 50% des professionnels de santé en situation de Burnout

Souffrance au travail : 50% des professionnels de santé en situation de Burnout

Caducee.net, le 19 janvier 2016 : Quelques semaines seulement après le suicide du Pr Jean-Louis Megnien, cardiologue à l'hôpital Georges Pompidou et l'enquête ouverte pour harcèlement moral à l'AP-HP, le débat sur la souffrance au travail des professionnels de santé est relancé par la récente enquête menée par Stéthos International auprès de 1905 professionnels de santé. Selon ses résultats, près de la moitié des professionnels de santé estiment avoir été en situation de Burnout en 2015 et 14% ont été concernés par des conduites addictives. Ils sont 80% à souhaiter être pris en charge dans un centre qui leur est spécifiquement réservé, de préférence éloigné de leur lieu d'exercice. […].

30 % des étudiants en médecine victimes de violences sexuelles

30 % des étudiants en médecine victimes de violences sexuelles

Caducee.net, le 24 avril 2019 : Selon une thèse de médecine générale soutenue en 2018, 30 % des étudiants en médecine, hommes et femmes confondus auraient subi au moins une situation de violence sexuelle au cours de leurs études. Pire encore, en fin de second de cycle, ces chiffres culminent à 45,1 % et même à 61,9 % pour les femmes. Si le caractère illégal de ces violences n’est pas forcément perçu à sa juste mesure, les conséquences psychiques ne sont pas pour autant mineures tant au plan personnel qu’au niveau du choix des carrières. […].

Le trouble borderline en France, symptôme d’un lien social perverti

Le trouble borderline en France, symptôme d’un lien social perverti

Pierre Nantas, le 24 février 2020 : Le terme « borderline » est aujourd’hui devenu une sorte de « fourre-tout » sociétal, une forme d’appellation générique qui signifie tout et n’importe quoi. Ce peut être une insulte, un groupe musical, une chanson, un bar à la mode… Mais la réalité est tout autre. […].

Suicide des Internes : l’ISNI dénonce une violence institutionnalisée

Suicide des Internes : l’ISNI dénonce une violence institutionnalisée

Caducee.net, le 24 février 2021 : Après le décès de Tristan, l’InterSyndicale Nationale des Internes (ISNI) a réagi par voie de communiqué de presse. Elle rappelle l’ampleur des risques psychosociaux auxquels sont soumis les étudiants en médecine et dénonce une violence institutionnalisée « parfaitement assumée par l’encadrement universitaire des facultés de Médecine ». Face à l’inertie des autorités, elle exige l’adoption de 10 mesures urgentes. […].

Les médecins du travail ne pourront plus témoigner du burn out

CFE-CGC santé, le 02 mars 2016 : Le projet de loi de Mme El Khomri ne permettra plus aux médecins du travail de témoigner de la réalité de ce qui se passe dans les entreprises : il faut faire taire ces gêneurs ! Pour faire baisser la fièvre cassons le thermomètre !Le tertiaire et l'encadrement ne bénéficieront plus de la médecine du travail ! […].

Selon une étude récente, la violence à l’encontre du personnel soignant menace les services de santé

OMS, le 10 mai 2002 : Une étude commune OIT/CII/OMS/ISP indique que partout la violence incite les agents de santé à abandonner leur profession et l’offre en soins de qualité s’en ressent […].

Suppression de la pub des programmes jeunesse : les pédiatres mettent la pression sur les sénateurs

Suppression de la pub des programmes jeunesse : les pédiatres mettent la pression sur les sénateurs

Dr CARON, le 05 décembre 2016 : Mercredi prochain (7 décembre), le Sénat devra se prononcer sur la proposition de loi visant à la « suppression de la publicité commerciale dans les programmes jeunesse de la télévision publique » déposée par le sénateur André GATTOLIN et adoptée par l'Assemblée nationale le 14 janvier 2016. À cette occasion, l'Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), l'Association pour la Prise en charge et la prévention de l'Obésité en Pédiatrie (APOP) et la Société Française des Professionnels en Activité Physique Adaptée (SFP-APA), ont souhaité leur adresser une lettre ouverte pour leur rappeler leur position.   […].

Soins aux Professionnels de Santé : déjà plus de 250 appels de soignants depuis le 28 novembre !

Soins aux Professionnels de Santé : déjà plus de 250 appels de soignants depuis le 28 novembre !

SPS, le 19 janvier 2017 : Près de 50% des soignants estiment être ou avoir été en situation de souffrance – burnout, conduites addictives – dans leur carrière. Et plus des trois quarts chercheraient de l’aide s’ils se retrouvaient dans une telle situation. Face à l’urgence, l’association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) a mis à disposition, depuis le 28 novembre dernier, un numéro vert – 0 805 23 23 36 – gratuit, disponible 24h/24 et 7j/7, pour aider les soignants qui souffrent. Le bilan, après plus d’un mois d’activité de la plateforme d’appel, témoigne du besoin d’écoute et de soutien des professionnels rendus vulnérables. […].

Suicide du professeur Barrat : la communication de l’AP-HP provoque l’indignation

Suicide du professeur Barrat : la communication de l’AP-HP provoque l’indignation

Caducee.net, le 12 février 2019 : Le 3 février dernier, le Pr Christophe Barrat, 57 ans, responsable de l’activité de chirurgie bariatrique du groupe hospitalier Paris Seine-Saint-Denis de l’AP-HP, a mis fin à ses jours. Il s’est défenestré sur son lieu de travail, le centre hospitalier Avicenne (Saint-Denis). Dans un communiqué, la direction des hôpitaux universitaires Paris Seine-Saint-Denis a révélé que le Pr Christophe Barrat « luttait depuis plusieurs mois contre une maladie grave », un cancer, et semblait ainsi pointer du doigt ce motif pour expliquer son geste dramatique. Les réactions indignées face à de telles ficelles de communication ne se sont pas fait attendre. […].

Dépistage et prise en charge par les services d'urgence des violences sexuelles faites aux femmes : la SFMU s'engage

Dépistage et prise en charge par les services d'urgence des violences sexuelles faites aux femmes : la SFMU s'engage

SFMU, le 19 novembre 2019 : Chaque année, près de 220 000 femmes sont victimes de violences conjugales et/ou sexuelles. Au-delà de ce constat affligeant, ces violences représentent de réelles urgences médicales et ce sont les services d’urgence qui constituent le premier maillon de la prise en charge. Mais rares sont les victimes qui parlent de l’origine des agressions qu’elles ont subies : la gageure pour les professionnels de santé des urgences est de dépister ces violences inavouées. […].

Les indemnités de gardes des internes enfin revalorisées à hauteur de  25 %

Les indemnités de gardes des internes enfin revalorisées à hauteur de 25 %

Caducee.net, le 02 novembre 2020 : Fruit d’une mobilisation sociale sans précédent en décembre 2019 et d’une implication sans failles dans la lutte contre l’épidémie de la Covid-19, les internes verront à compter du 1er novembre 2020 leurs indemnités de garde augmentées d’environ 25 %. C’est bien le minimum que pouvait faire le gouvernement pour répondre à la dégradation continue de leurs conditions de travail et de leur santé mentale. […].

nuance

Les plus