Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Syndrome de la guerre du Golfe

8 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le Syndrome de la guerre du Golfe sera au centre d'une étude sur 25.000 soldats

Caducee.net, le 25 avril 2001 : La commission d'analyse des données sanitaires des soldats engagés dans le conflit du Golfe n'a pu démontrer l'existence d'une entité clinique correspondant au syndrome de la guerre du Golfe. Néanmoins, cela ne revient pas à réfuter l'idée de signes et symptômes particuliers chez certains vétérans. […].

Le Professeur Roger Salamon sera à la tête de la commission sur le syndrome de la guerre du Golfe chez les soldats français

Caducee.net, le 22 septembre 2000 : Le Ministre la défense Alain Richard et la Secrétaire d'Etat à la Santé Dominique Gillot ont annoncé, dans un communiqué de presse commun, la nomination du Professeur Roger Salamon à la présidence d'une commission composée d'experts et de représentants des pouvoirs publics. Cette commission sera chargée de l'analyse des "données relatives aux anciens combattants français de la guerre du Golfe". […].

Syndrome de la guerre du Golfe : remise en cause de la vaccination des soldats

Caducee.net, le 04 février 2000 : Des vétérans américains atteints du syndrome de la guerre du Golfe présentent un taux sérique d’anticorps anti-squalène anormalement élevé, selon une étude américaine. Ces anticorps constituent un marqueur biologique du syndrome. Ces résultats confirment la théorie selon laquelle la maladie ne serait pas due à une intoxication chimique ou bactériologique. Le syndrome de la guerre du Golfe semble étroitement lié aux conséquences d’une administration massive de vaccins aux soldats, avant leur déploiement dans le Golfe Persique. […].

17 % des vétérans anglais pensent être touchés par le syndrome de la Guerre du Golfe

Caducee.net, le 31 août 2001 : Environ 17 % des vétérans anglais de la guerre du Golfe estiment qu'ils sont atteints du syndrome de la guerre du Golfe, indique une nouvelle étude britannique. Plusieurs éléments caractérisent les soldats qui pensaient présenter ce syndrome au moment où l'étude a été réalisée : une mauvaise santé, le retour à la vie civile, et avoir reçu un nombre élevé de vaccinations. […].

''Syndrome des Balkans'' : Rapprochement du Ministère de la Défense et du Secrétariat d'Etat à la Santé

Caducee.net, le 23 janvier 2001 : Les deux ministères ont annoncé hier la mise en commun de leurs compétences pour l'étude du lien éventuel entre l'exposition à l'uranium appauvri et les pathologies rencontrées par certains militaires présents lors des opérations dans les Balkans. Les résultats de ces travaux seront ensuite transmis au groupe d'expert dirigé par le Pr Salamon, déjà en charge du dossier sur le syndrome de la guerre du Golfe. […].

Guerre du golfe: celle qui a laissé le plus de séquelles parmi les vétérans américains

Caducee.net, le 07 janvier 2002 : Une étude paraissant dans le journal américain de la santé publique, semble montrer que les symptômes ressentis par les vétérans américains de la guerre du golfe persique de 1991 et communément englobés dans ce qu’on appelle le syndrome de la guerre du golfe, ont touché près de 16% des militaires américains ayant pris part au conflit. Cette proportion, selon les auteurs, est deux à trois fois supérieure à celle observée dans les autres guerres menées par les américains. […].

Une étude sur les facteurs professionnels liés aux troubles de la santé chez les vétérans de la guerre du Golfe

Caducee.net, le 18 octobre 2000 : Le grade des militaires est le principal facteur professionnel associé aux problèmes de santé chez les vétérans de la guerre du Golfe. Ce résultat provient d'une étude anglaise qui, contrairement à la plupart des études sur le syndrome de la guerre du Golfe, s'est attachée à étudier les facteurs de risques professionnels et non les facteurs environnementaux. […].

Syndrome de la guerre du Golfe : des résultats en faveur d'une exposition à une arme chimique

Caducee.net, le 13 avril 2000 : Les résultats d'une nouvelle étude américaine semblent montrer que les troubles de l'équilibre rencontrés par les soldats atteints du syndrome de la guerre du Golfe pourraient être dus à une exposition à un gaz toxique. […].

Les plus