nuance

La coqueluche

Maladie infectieuse, la coqueluche peut se contracter à n'importe quel âge, mais elle se manifeste plus souvent chez les jeunes enfants. Elle peut être sévère chez le nourrisson et le jeune enfant, c'est pourquoi l'Hôpital de Montréal pour Enfants encourage les parents à faire vacciner leurs enfants, particulièrement ceux âgés de moins de 7 ans. Un enfant qui a été vacciné de façon appropriée (c'est-à-dire à 2 mois, à 4 mois, à 6 mois, à 18 mois et à 5 ans) est immunisé à environ 80-90%, mais cette immunisation diminue avec le temps.

L'enfant qui a contracté la coqueluche est atteint de sévères quintes de toux pouvant durer de 6 à 10 semaines. Malgré la vaccination, il arrive que certains enfants contractent la coqueluche, l'infection sera cependant moins sérieuse.

Une maladie contagieuse

L'enfant peut développer la coqueluche de 6 à 20 jours après avoir été en contact avec la maladie. La bactérie est transmise par les sécrétions respiratoires. Il est possible que la durée de la maladie soit réduite en administrant les antibiotiques appropriés dès l'identification des symptômes.

Les symptômes de la coqueluche se présentent en trois étapes:

  1. Durant 1 à 2 semaines:
    l'enfant a le nez qui coule, une toux sèche et une faible fièvre. à ce stade, il est contagieux et, s'il n'est pas traité aux antibiotiques, il sera contagieux durant les trois premières semaines de la maladie.
  2. Durant 2 à 6 semaines:
    la toux persiste et se transforme en une série répétitive de 5 à 10 fortes quintes suivies d'une inspiration soudaine provoquant un son intense qui ressemble au chant du coq, d'où vient le nom de «coqueluche». Durant ces épisodes, le visage de l'enfant peut devenir cramoisi ou cyanosé. Les vomissements suivent fréquemment une attaque.
  3. Durant 7 à 15 semaines:
    la maladie est au stade dit de convalescence. Les quintes de toux diminuent en fréquences et en sévérité.

Quand doit-on consulter le médecin?

Afin de poser le bon diagnostic et pour entreprendre le traitement approprié, les parents doivent consulter le pédiatre,

  • dès l'apparition des premiers symptômes;
    si l'enfant a moins d'un an;
  • lorsque l'enfant devient bleu durant une attaque;
  • lorsque l'enfant ne boit pas suffisamment ou qu'il présente des signes de déshydratation;
  • lorsque l'enfant a de la difficulté à respirer.

Si l'enfant a moins d'un an, sa condition peut nécessiter une hospitalisation pour une observation plus étroite.

Pour le traitement de la maladie à la maison

  • éviter que l'enfant soit en contact avec d'autres enfants, au moins cinq jours suivant le début des traitements aux antibiotiques, ou trois semaines après le début des quintes de toux (s'il n'est pas traité aux antibiotiques).
  • Administrer les antibiotiques tel que prescrit.
  • Faire prendre du liquide fréquemment afin de prévenir la déshydratation.
  • Donner de l'acétaminophène (Tempra/Tylenol) pour contrôler la fièvre.
  • Pour aider l'enfant à respirer la nuit: surélever la tête ou l'installer dans un siège de bébé pour dormir;
  • Surveiller tout changement de couleur: cyanose accompagnant les quintes de toux.

En règle générale, la coqueluche peut se traiter à la maison. Il importe cependant de consulter le pédiatre ou de se rendre à l'urgence afin de s'assurer que l'enfant reçoive les traitements appropriés.

Source : L'Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill
2300, rue Tupper, Montréal, Québec, H3H 1P3
Téléphone : (514) 934-4400

1998

Descripteur MESH : Coqueluche , Enfant , Toux , Maladie , Déshydratation , Fièvre , Parents , Inspiration , Vaccination , Tête , Temps , Téléphone , Santé , Québec , Observation , Nourrisson , Nez , Acétaminophène , Infection , Immunisation , Hospitalisation , Diagnostic , Cyanose , Convalescence , Chant

PUBLICITE