nuance

Une nouvelle unité de soins pédiatriques d’hospitalisation à domicile à l’hôpital Louis Mourier (AP-HP)

Mireille Faugère, Directrice générale de l’AP-HP a inauguré le 19 janvier 2012 une unité de soins pédiatriques d’hospitalisation à domicile à l’hôpital Louis Mourier (Hôpitaux universitaires Paris Nord Val de Seine, AP-HP).

Cette unité vient compléter l’offre de soins pédiatriques de l’HAD de l’AP-HP, portant ainsi à 3 le nombre de ces structures, localisées dans les hôpitaux Robert Debré au nord-est parisien, Bicêtre au Sud et Louis Mourier qui couvre principalement le nord-ouest parisien. L’HAD pédiatrique de l’AP-HP dispose aujourd’hui d’une capacité d’accueil sur les trois sites de 75 enfants par jour. L’unité de soins pédiatriques de l’hôpital Louis Mourier a accueilli ses premiers patients en mai 2011. En moyenne, 16 enfants par jour y ont été accueillis depuis cette date. L’équipe pluridisciplinaire (puéricultrice, médecin, assistante sociale, psychologue...) prend en charge des enfants quelque soit leur âge, de 0 à 18 ans (prématurés, nourrissons ou plus grands) atteints de pathologies aigües ou chroniques ou nécessitant une prise en charge palliative, et qui en l’absence d’HAD resteraient hospitalisés en établissements de santé.Les soins hospitaliers apportés vont du soin courant au plus complexe : nutrition entérale, analgésie (MEOPA, pompe PCA de morphine), chimiothérapie, vacthérapie (technique de cicatrisation des plaies par pression négative)… L’admission en HAD des enfants malades permet le retour plus rapide à leur domicile. Ce retour est organisé à partir d’un projet personnalisé et s’adapte au quotidien de l’enfant en tenant compte de son évolution clinique, psychologique, sociale et culturelle. Il permet de préserver la relation parents-enfants, élément central du développement de celui-ci. Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP a salué cette offre sur mesure, qui permet aux jeunes patients de bénéficier d’un retour à la maison plus précoce et plus sécurisant. Elle a rappelé l’intérêt de ce positionnement charnière dans l’offre de soins, qui renforce l’ancrage territorial et joue un véritable rôle d’interface entre le monde hospitalier et la prise en charge de ville.L’HAD de l’AP-HP dispose de 820 places. Elle comporte 2 pôles cliniques (Mère-enfants, Soins adultes) et 20 unités de soins dont 3 pédiatriques et une obstétrique. Elle assure au domicile des patients des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés, de niveau hospitalier, sur la base d’un projet personnalisé. Elle prend en charge notamment l’obstétrique, la pédiatrie, la rééducation, les séjours post-chirurgicaux, les chimiothérapies, les soins palliatifs, les pansements complexes à tous les âges de la vie. La continuité des soins y est assurée 24h/24, 7j/7. L’HAD de l’AP-HP est le seul établissement public d’hospitalisation à domicile d’Ile de France. L’HAD ajoute à la sécurité des soins le confort psychologique et physique de la maison.

Descripteur MESH : Soins , Hôpitaux , Hôpitaux universitaires , Paris , Patients , Parents , Vie , Soins palliatifs , Sécurité , Santé , Rôle , Pression , Physique , Pédiatrie , Analgésie , Obstétrique , Nutrition entérale , Morphine , Joue , France , Établissements de santé , Continuité des soins , Cicatrisation

nuance

Hôpital: Les +