nuance

Le Nobel de médecine récompense la recherche sur la reprogrammation cellulaire

Les biologistes John B. Gurdon, 79 ans, et Shinya Yamanaka, 50 ans, se sont vus décerner le prix Nobel de médecine ce mardi 8 octobre pour leur découverte sur la faculté des cellules adultes à être reprogrammées en cellules pluripotentes. Ces dernières, également appelées "iPS" (Induced pluripotent stem) sont en effet capables de se spécialiser en n’importe quelle cellule de l’organisme et ouvrent de nombreuses perspectives en médecine régénérative.

En 1962, les travaux du chercheur britannique Gurdon avaient en effet prouvé que la spécialisation des cellules était réversible, car les cellules adultes conservaient dans leur génome toutes les informations nécessaires à leur reprogrammation.

Il s’agissait dans cette étude de vider le noyau d’un œuf de grenouille pour le remplacer par une cellule issue d’un intestin. L’œuf s’était modifié et avait donné naissance à un têtard sain.

En montrant que des cellules adultes pouvaient se spécialiser de nouveau, ces recherches avaient alors ouvert la voie au clonage animal.

En 2006, le japonais Shinya Yamanaka a mis au point un cocktail de 4 gènes qui permet de transformer une cellule adulte spécialisée en cellule indifférenciée aux capacités identiques à celles d'une cellule souche.

De la réparation d'organes ou de tissus endommagés en médecine régénérative, aux essais cliniques de l'industrie pharmaceutique en passant par l'assistance à la procréation, le champ des applications potentielles pour ces découvertes est d'autant plus prometteur qu'il ne présente pas les mêmes dilemmes éthiques qu'avec les cellules souches.Les deux biologistes recevront leur prix, le 10 décembre à Stockholm et se partageront une somme de 930 000 euros. gurdoncc

Descripteur MESH : Médecine , Recherche , Récompense , Cellules , Médecine régénérative , Prix Nobel , Adulte , Cellules souches , Essais , Gènes , Génome , Industrie , Industrie pharmaceutique , Spécialisation , Tissus

1 réaction(s) à l'article Le Nobel de médecine récompense la recherche sur la reprogrammation cellulaire

  • MyPassion

    ahmed lemfedel chraibi| mardi 06 novembre 2012- REPONDRE

    comme beaucoup de gens se méfiant de l'ambition insatiable de l"espèce humaine, je pense qu'il y a lieu de mettre sous surveillance éthique ce genre de découverte révolutionnaire. Reportez-vous aux bébés éprouvettes et des polémiques qui y sont liées tant du point du vue moral que religieux.
nuance

Recherche scientifique: Les +