nuance

Mucoviscidose : une étude confirme la présence de biofilms bactériens dans les poumons des patients

Des chercheurs de l’Université de l’Iowa viennent de publier une étude dans laquelle ils montrent que la souche Pseudomonas aeruginosa croit sous forme de réseaux – médiés par des signaux chimiques- appelés biofilms dans des crachats issus de patients affecté par la mucoviscidose. Les résultats de leur étude pourraient conduire à l’élaboration de nouvelles molécules thérapeutiques.

L’infection par la bactérie P. aeruginosa est la principale cause de mortalité chez les patients atteints de mucoviscidose. En effet, P. aeruginosa est capable d’infecter de manière durable leurs poumons en se montrant extrêmement résistante aux antibiotiques les plus puissants. De plus, leur système immunitaire, en répondant de façon excessive à cette infection, endommage le tissu pulmonaire.

Ce haut degré de résistance associé à la nocivité de la réponse immunitaire sont caractéristiques des biofilms bactériens. Les biofilms sont des réseaux de communauté bactérienne enveloppée de sécrétion visqueuse. Les bactéries produisent des signaux chimiques qui vont leur permettre de communiquer entre elles. A une densité critique, ces signaux vont s’accumuler et déclencher l’expression d’un ensemble de gènes spécifiques, avec comme conséquence la formation de biofilm.

Il ressort de cette étude que P. aeruginosa, isolé des poumons de sujets atteints de mucoviscidose, communiquait de cette façon et s’organisait à la manière d’un biofilm. Les auteurs ont démontré que cette bactérie produit deux molécules signal, une à petit poids moléculaire (PM) et une à grand poids moléculaire(GM), et qu’elle utilise une des deux pour initier la formation de biofilms.

La quantité de GM est supérieure à PM si P. aeruginosa est cultivé dans un bouillon de culture. Mais le ratio sera inversé si cette bactérie est isolée d’un crachat de patient.

Selon le Dr E. Greenberg, un des co-auteurs de cette publication, ceci pourra conduire à la mise au point d’un test automatisé de screening de milliers de molécules visant à désorganiser ces biofilms.

Source : Nature 2000 ; 407 : 762-64

Descripteur MESH : Biofilms , Mucoviscidose , Signaux , Patients , Bactéries , Gènes , Infection , Mortalité , Nature , Système immunitaire

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib