nuance

#IA : L’Institut Paoli-Calmettes se dote d’un outil unique en France pour détecter les polypes colorectaux

illustrationL’Institut Paoli Calmettes (IPC) vient de s’équiper d’un système d’aide à la détection en temps réel des polypes du côlon et du rectum : une première en France.  Cet équipement, le GeniusTM Medtronic, utilise l’intelligence artificielle pour signaler automatiquement, en temps réel, les polypes colorectaux au gastroentérologue. Depuis le début du mois, les patients bénéficient de cette technologie à l’IPC.

Avec le GeniusTM Medtronic, l’Institut Paoli-Calmettes se dote d’une innovation technologique de rupture.

Cet appareil, dont il n’existe que 5 exemplaires en Europe, assiste le gastroentérologue lors de la réalisation de coloscopies en détectant automatiquement en temps réel les lésions telles que les polypes et les adénomes. Cet assistant virtuel augmente la précision de la détection de polypes grâce à l’intelligence artificielle. La sensibilité du système avoisine les 100 %.

« C’est le début de l’introduction de l’intelligence artificielle en endoscopie digestive. C’est un premier pas », se félicite le Dr Marc Giovannini, Responsable de l’unité d’endoscopies digestives de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC). Et d’ajouter « Cette application sera adaptée à d’autres techniques d’échoendoscopie ».
 
Avec environ 45 000 nouveaux cas diagnostiqués en France chaque année, le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent ; il survient le plus souvent après l’âge de 70 ans. Le nombre de cancers colorectaux devrait continuer d’augmenter dans les années à venir.

Le dépistage s’avère dès lors un atout majeur dans la prévention du cancer colorectal. Un diagnostic précoce permet d’obtenir un taux de guérison dans 9 cas sur 10.

 
L’IPC est le premier centre en France à utiliser GeniusTM Medtronic, seul système au monde basé sur l’intelligence artificielle dans le domaine de la gastroentérologie.
Cet équipement est un système qui, couplé à un endoscope, permet d’analyser le flux vidéo et de reconnaître en temps réel le type de polype, à partir de sa forme, de sa couleur et de sa vascularisation. Ce système, basé sur l’intelligence artificielle, projette en temps réel une fenêtre active pendant les procédures de coloscopie pour identifier les anomalies en lien avec les polypes colorectaux. Toute anomalie est signalée par l’affichage d’une case verte dans la zone à considérer. Cela permet au médecin de se concentrer sur la zone de l’intestin concernée, placer les marqueurs et prélever un échantillon de tissu si besoin, ou procéder à l’ablation totale de la zone.
 
Cet assistant virtuel vise à aider le gastroentérologue à détecter des polypes qui pourraient passer inaperçus, y compris les polypes plans, difficiles à détecter. C’est un marqueur visuel qui joue le rôle d’un second observateur hypervigilant. L’intégration dans la pratique de technologies de pointe telles que l’intelligence artificielle en gastroentérologie est l’un des facteurs clés de l’optimisation de la prévention du cancer colorectal. 


Unité référente en Europe, l’unité d’échoendoscopie et d’endoscopie d’oncologie digestive de l’IPC dispose d’un plateau technique qui se situe à la pointe de l’innovation. Quelque 6 000 actes d’endoscopie sont réalisés à l’IPC chaque année. 
 
Favoriser les actions de prévention et de dépistage pour réduire les risques de cancer ou les diagnostiquer au plus tôt est l’un des engagements de l’Institut Paoli-Calmettes que l’on retrouve dans la Charte d’engagements des Centres de lutte contre le cancer publiée le 4 février 2020, à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le cancer.

Descripteur MESH : Polypes , France , Temps , Côlon , Patients , Technologie , Rectum , Gastroentérologie , Lutte , Europe , Diagnostic , Endoscopie digestive , Coloscopie , Endoscopie , Diagnostic précoce , Rôle , Couleur , Rupture , Adénomes , Joue

nuance

Hôpital: Les +