nuance

Traitement par la fludrocortisone de patients souffrant du syndrome de fatigue chronique et d’hypotension

L’administration d’acétate de fludrocortisone à des patients souffrant du syndrome de fatigue chronique et d'hypotension ne s’est pas montrée efficace dans le traitement de l’hypotension et des symptômes liés à ce syndrome. C’est ce que montre une étude randomisée américaine parue dans le Journal of the American Medical Association.

Les patients souffrant du syndrome de fatigue chronique (SFC) ont une probabilité plus grande de développer une hypotension en réponse à un stress orthostatique prolongé. La fludrocortisone est souvent utilisée pour traiter des patients souffrant d’hypotension.

Afin d’examiner l’efficacité d’une monothérapie par l’acétate de fludrocortisone chez des adultes souffrant du syndrome de fatigue chronique et d’hypotension, le Dr S. Straus et ses collaborateurs ont conduit, entre mars 1996 et février 1999, une étude randomisée, en double aveugle, contre placebo.

Un total de 100 individus âgés de 18 à 50 ans ont reçu soit une dose d’acétate de fludrocortisone à 0,1 mg/jour (n=50), soit un placebo (n=50) pendant 9 semaines. Comme critère principal d’évaluation, les auteurs ont mesuré l’amélioration globale des symptômes (« bien-être » global) sur une échelle de mesure comportant 100 unités et ont regardé la proportion des individus présentant une amélioration d’au moins 15 points sur cette échelle.

En tout, 71 % des patients souffraient du SFC depuis au moins 3 ans. L’étude montre qu’il n’y a pas eu de différence significative en terme de bénéfices apporté par la fludrocortisone. En effet, 7 individus (14 %) traités par la ce médicament ont eu une amélioration des symptômes, comparé au 5 individus (10 %) du groupe contrôle (P = 0,76).

Les auteurs concluent que leurs résultats montrent que le traitement de l’hypotension par la fludrocortisone chez des individus souffrant du syndrome de fatigue chronique n’est pas plus efficace que le placebo dans l’amélioration des symptômes du SFC. L’incapacité de ce médicament à améliorer les symptômes ne réfute en aucun cas l’hypothèse qui dit que l’hypotension pourrait contribuer à quelques uns des symptômes du SFC. Mais des études supplémentaires seront nécessaire afin de déterminer si d’autres médicaments ou associations de médicaments se révéleront plus efficaces dans le traitement de l’intolérance orthostatique chez les patients souffrant de ce syndrome.

Source : JAMA 2001 ; 285 : 52-59

Descripteur MESH : Syndrome , Fludrocortisone , Patients , Fatigue , Syndrome de fatigue chronique , Placebo , Mars , Probabilité

nuance

Recherche scientifique: Les +