nuance

Diabète de type 2 transitoire durant l’adolescence

Une étude américaine longitudinale fait apparaître que pendant les premières étapes de la puberté, les adolescents voient leur organisme présenter une certaine résistance à l’insuline, comme chez les diabétiques de type 2. Ce phénomène s’estompe cependant à la fin de la puberté.

« La puberté est une époque critique pour le métabolisme », a commenté Michael Goran, directeur associé à l’université de Californie du sud à Birmingham dans l’Alabama et principal auteur de cette étude publiée dans la revue Diabetes.

« Dans un certain sens, le métabolisme des adolescents devient lui aussi rebelle », a dit le chercheur.

Cette étude constitue la première du genre à évaluer la sensibilité et la réponse à l’insuline chez des adolescents. Ce ‘diabète transitoire’ chez les jeunes a tendance à augmenter et semble lié à l’entrée en puberté de plus en plus précoce de la jeunesse américaine.

L’étude a suivi 60 jeunes (33 garçons et 27 filles) à partir de l’âge de neuf ans environ jusqu’à l’âge de la fin de la puberté. La capacité de réponse à l’insuline a été déterminée par des dosages sanguins de la tolérance au glucose.

Parmi les adolescents ayant atteint le milieu de leur puberté, la sensibilité à l’insuline a chuté de 32%, alors que cette sensibilité a légèrement progressée chez ceux n’étant pas encore entrés en puberté.

Les chercheurs n’ont mis en évidence aucune relation entre la résistance à l’insuline et la production d’hormones sexuelles ou bien l’origine éthnique des jeunes.

Les chercheurs émettent l’hypothèse que ce phénomène de résistance passagère à l’insuline est bénéfique pour les jeunes qui ont besoin de produire davantage de cette hormone pour leur croissance, ce qui se produit effectivement car le pancréas synthétise plus d’insuline en réponse à cette résistance, cependant pas autant que ce qui pourrait être attendu au vu de cette résistance. « Ce doit être une fonction de protection », explique Goran.

A la différence des diabétiques de type 2 qui font fonctionner les cellules productrices d’insuline du pancréas jusqu’à ce qu’elle ne marchent plus, les adolescents semblent mettre au repos ces cellules qui retrouvent leur fonctionnalité totale à l’âge adulte.

Source : Diabetes 2001 ;50 :2444-50.

Descripteur MESH : Puberté , Cellules , Métabolisme , Pancréas , Adulte , Auteur , Californie , Croissance , Glucose , Repos

nuance

Recherche scientifique: Les +