nuance

La ritaline (méthylphénydate) pourrait modifier le risque d'abus de drogue à l'âge adulte

Une étude menée chez des rats montre en effet que le méthylphénydate administré relativement tôt réduit la recherche de récompense associée à la cocaïne à l'âge adulte.

Des études chez l'animal ont montré que l'exposition aux stimulants pouvait prédisposer aux conduites addictives. Dans un article paru dans Nature Neuroscience, Andersen et al. rappellent néanmoins que des données récentes indiquaient que le méthylphénydate (indiqué pour le trouble de l'hyperactivité avec déficit de l'attention chez l'enfant) réduisait ce risque addictif.

Les expériences menées chez le rat par l'équipe de Andersen semblent confirmer cette hypothèse. Ces chercheurs ont administré du méthylphénidate à des rats "préadolescents" et observé leur comportement face à la cocaïne à l'âge adulte. Ces rats n'ont pas développé de préférence pour les lieux associés à la consommation de cocaïne, un test d'évaluation du processus de récompense dans les dépendances.

Lorsque le méthylphénidate est administré chez des rats adultes, ces derniers recherchent moins les lieux associés à la cocaïne que les animaux qui n'ont pas reçu de méthylphénydate, mais la différence est moins marquée que chez les rats plus jeunes.

D'après les chercheurs, ces observations suggèrent que la sensibilité à la récompense est moindre en cas d'exposition préalable au méthylphénydate, surtout lorsque cette exposition a eu lieu à un jeune âge. Il se pourrait donc que la consommation de cocaïne soit moins plaisante après une exposition au méthylphénydate durant l'enfance.

Source : Nature Neuroscience, advance online publication, 3 december 2001, DOI:10.1038/nn777

Descripteur MESH : Risque , Pédiatrie , Cocaïne , Récompense , Adulte , Recherche , Méthylphénidate , Animaux , Attention , Comportement , Enfant , Face

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib